Flash

BAN2

 

L'affaire du complot contre la République et de déstabilisation des institutions du pays continue à défrayer la chronique. La détention de François Beya depuis près de cinq jours reste l’un des faits marquants qui dominent l’actualité. Alors que l’ANR poursuit ses enquêtes, les dénonciations seraient en train de se multiplier pointant du doigt plusieurs sénateurs comme parties à ce projet macabre de conspiration contre la République.

Les déclarations de certains sénateurs se réclamant loyaux envers la République prouvent que le dossier aurait d’ores et déjà pris une autre tournure. Les sénateurs Matata Ponyo, Samy Badibanga et Evariste Boshab, puisqu’il s’agit d’eux appellent ceux qui soutiennent la théorie dudit complot  à s’assumer.

L’Honorable Sénateur Matata Ponyo qui serait cité dans ce dossier déclenché depuis l’interpellation de François Beya affirme n'avoir jamais participé à une réunion dont l'objectif serait d’organiser un plan de déstabilisation des institutions. 

L’ancien Premier Ministre qui s'est exprimé  jeudi 10 février 2022, soutient que la population n'est pas dupe. Pour lui, les sénateurs incapables de prouver leur efficacité dans la gestion du Sénat doivent cesser d’utiliser le mensonge et la ruse pour justifier leur gouvernance. «Je n’ai jamais participé à une réunion visant à déstabiliser les institutions. Que les sénateurs incapables de prouver leur efficacité dans la gestion du Sénat cessent d’utiliser le mensonge et la ruse pour justifier leur mauvaise gouvernance et dictature. Le peuple n’est pas dupe», a déclaré Matata Ponyo.

L’Honorable Samy Badibanga dont le nom serait également  cité dans ce dossier indique que personne ne se cachera derrière l’Union sacrée. Un message qui laisse entendre que chacun doit répondre de ses actes.

«Aux organisateurs de la distraction, je rappelle la liberté fondamentale de réunion en démocratie, et le devoir parlementaire de contrôle de la bonne gestion des institutions. Personne ne se cachera derrière l’Union Sacrée. Quant à ma loyauté, elle est indiscutable car inébranlable», a dit Samy Badbanga.

Pour le Professeur et Sénateur Evariste Boshab qui dit être défenseur des institutions, déclare qu’il ne participera jamais à une quelconque cabale contre l’Etat. «Nul n’ignore que je suis un républicain et ardent défenseur des institutions de la République. Que les initiateurs de ces rumeurs farfelues revoient leurs copies. Je ne participerai jamais à une quelconque cabale contre l’Etat», a souligné Evariste Boshab.

 Soulignons que les réactions de ces cadres interviennent après que certains médias de la place ont affirmé que plusieurs sénateurs se seraient réunis lundi dernier pour monter des stratégies pour déstabiliser les institutions du pays.

Cependant, le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo a, lui, réuni  mercredi 09 février les sénateurs membres de l'Union Sacrée de la Nation au Palais du Peuple. A l'issue de cette rencontre, ces élus des élus ont, à travers une déclaration, réaffirmé leur soutien au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Ils ont, dans la foulée, condamné toute tentative visant à  déstabiliser les institutions de la République.  

Il sied de rappeler que tous ces événements surgissent depuis l'interpellation par l'ANR du Conseiller spécial du chef de l'Etat en matière de sécurité, François Beya, qui reste encore en détention pour des raisons d’enquêtes sur les faits qui lui seraient reprochés. Selon la Présidence qui avait communiqué via le porte-parole du chef de l'État, les enquêteurs disposent d'indices sérieux attestant d'agissements contre la sécurité nationale.

Gilbert Mulumba

Pin It

Statistiques

22245670
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9634
14952
88102
22025538
411710
440043
22245670

Your IP: 35.209.182.165
2022-05-27 12:59

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg