Flash

BAN2

 

Deux semaines après sa nomination par ordonnance présidentielle, Jean Mabi Mulumba occupe officiellement ses fonctions au sein du Bureau Central  de Coordination (BCECO). C’était à l’issue d’une cérémonie de remise-reprise organisée le mercredi 9 février 2022 en présence du personnel, du Directeur de cabinet et agents du ministre des finances,  que le nouveau Directeur général de cet établissement public de l’Etat, Mabi Mulumba a manifestement pris le fauteuil de commande, en remplacement de Gaspard Kabongo Mukise qui assumait l’intérim.

Prenant la parole, Mabi Mulumba a commencé par placer parmi ses priorités durant son mandat à la tête de cette institution publique, notamment la mise sur pied des initiatives des réformes. A l’en croire, ces initiatives interviendront  dans le but de permettre au Bureau Central de Coordination de devenir une agence de développement. Pour arriver à la phase de la réussite de ces  réformes, Jean Mabi Mulumba a insisté sur le travail en osmose entre lui et tout le personnel du BCECO, en vue d’obtenir un travail de qualité et de transparence. «Nous n'aurons rien à cacher. Tout ce qu'on nous confie ce n'est pas à nous. S'il faut publier nous allons publier, s'il faut publier les audits nous allons le faire (...) Le Gouvernement va nous confier des ressources, ou les partenaires, nous devons rendre compte de l'utilisation des ressources qui nous seront confiées, non seulement les ressources financières mais aussi les ressources humaines que vous êtes(…) Généralement, les gens ont peur des réformes parce que l'on sait d'où l’on vient et on ne sait pas d'où on part. Mais je vous rassure que sans réformes, nous n'y arriverons pas. Et cette réforme je la ferais avec vous le personnel du BCECO. L'objectif de cette réforme c'est de faire aujourd'hui du BCECO une agence de développement. Ça c'est vraiment le souhait des autorités, faire en sorte que le BCECO puisse capter une grosse partie des ressources des partenaires qui viennent car BCECO a les compétences», a-t-il indiqué.

Pour maintenir la bonne image du BCECO, le nouveau Directeur général Jean Mabi Mulumba a annoncé la signature dans les jours à venir, d’un acte d'engagement de tous les agents de cet établissement de l’Etat, pour le maintien du respect au code d'éthique de ce service public. «J'ai un mot particulier pour le personnel de BCECO. Je vous confirme que je ne viens pas ici pour régler des comptes à qui que ce soit, soyez-en rassurés. Mais ce que j'exige de vous c'est le respect d'un certain nombre de règles d'éthique et morale. Dans les jours qui viennent, chacun de nous va signer une note d'engagement, où il s'engage à respecter le code d'éthique du BCECO. Tout ce que nous allons faire, c'est dans le respect des lois et des règles», a-t-il averti.

Pour rappel, le Bureau Central Coordination est une institution publique dotée de l’autonomie administrative et financière, placée sous la tutelle du Ministre ayant les Finances dans ses attributions.

La Pros.

Pin It

Statistiques

22245670
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9634
14952
88102
22025538
411710
440043
22245670

Your IP: 35.209.182.165
2022-05-27 12:59

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg