Flash

BAN2

 

L’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018 et président du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement ‘’ECIDE’’, Martin Fayulu, a dévoilé samedi 10 septembre 2022, à l’amphithéâtre du collège Boboto à Gombe, le ‘’Manifeste de Kisangani’’, qui est le condensé de son programme du gouvernement. C’était en présence de plusieurs têtes de la coalition Lamuka, et de la population dont les étudiants de différentes universités de Kinshasa.

Désigné en juillet dernier par son parti politique comme candidat à la  Présidentielle 2023, Martin fayulu n’a pas attendu longtemps pour dévoiler son programme du gouvernement qu’il compte mettre en place une fois élu Président de la République à l’issue des prochaines joutes électorales. Il étale son programme sur 18 défis qu’il attend relever et qu’il a condensé en 4 parties.

Très sûr de la victoire de leur camp, Devos Kitoko, secrétaire général dudit parti, a signifié et donné les quatre piliers du manifeste. «Une fois au pouvoir, il a un  programme qu’il faut appliquer et c’est ce programme qui vient d’être présenté aujourd’hui à la nation. Le programme du gouvernement intitulé Manifeste de Kisangani est articulé sur quatre parties. La première partie c’est ce que nous appelons les prérequis : qui sont les préalables qu’il faut remplir dans le pays pour que tout effort de développement réussisse », a-t-il signifié, en clarifiant que la première partie contiendra  l’instauration de l’Etat de droit et la légitimité du pouvoir, l’intégrité territoriale et la pacification du pays, mais aussi la  cohésion nationale.

En dehors des préalables, l’ECIDE a mentionné aussi en second lieu  ‘’des priorités auxquelles il faut s’attaquer une fois au pouvoir’’, qui comprennent l’éducation, la santé, l’agriculture, l’écologie,… « Ce sont des priorités auxquelles nous allons nous attaquer dès les premiers mois d’accès au pouvoir», a ajouté le numéro de l’Ecidé.

Sur la liste de premières choses à faire, figurant dans le manifeste, l’on trouve, en troisième position, les différents défis à faire face, lesquels sont déclinés, selon Devos Kitoko, pour mettre la RDC au centre du rayonnement de l’Afrique tout entière.

Pour lui, l’ECIDE et son régime mettront un point particulier sur les réformes constitutionnelles. «Aujourd’hui, les institutions n’ont pas une assiette de légitimité suffisante, un Président de la République peut être élu au premier tour avec 25%, ce n’est pas normal. Il faut réhabiliter le deuxième tour, il faut résoudre la question de nationalité, et nous allons voir les différents textes qui ont été malhonnêtement modifiés en 2011 et réhabiliter la constitution dans sa version de 2006», a-t-il révélé.

Enfin, le programme de Martin Fayulu portera de même sur l’élargissement de du budget. « Il n’est pas normal que nous ayons un budget de 5 ou 6 ou 10, voire même 15 milliards de dollars américains, nous sommes un pays riche et il faut booster l’économie », a conclu le secrétaire général de l’ECIDE, qui restituait le réduit du manifeste.

Fidel Songo

 

Pin It

Statistiques

25000215
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1643
21290
77933
24766587
108767
682697
25000215

Your IP: 66.249.70.187
2022-10-06 01:37

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg