Flash

BAN2

 

Il n’est pas passé par 4 chemins, pour répondre comme il l’a fallu aux ‘’détracteurs’’ du parti au pouvoir et du Chef de l’Etat. Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a crevé l’abcès pour dénoncer le mauvais jeu qui se faufile au sein du parti par les ‘’ennemis’’ du régime, et dans l’entourage de Félix Tshisekedi. Au cours d’une ‘’causerie morale’’ avec les cadres et membres de sa formation politique samedi 3 septembre 2022, le gestionnaire de l’UDPS a invité tous les membres et combattants à travailler comme il se doit pour la réélection du Président de la République en 2023 afin de confondre les ‘’renards qui ne sont là que pour leurs intérêts ’’.

Du haut de la tribune, à l’esplanade de la permanence du parti devant plusieurs milliers de combattants venus de quatre coins de la RDC, le secrétaire général de l’UDPS a tiré à bout portant sur les ‘’vrais faux’’ compagnons de lutte du régime.  «Il y a des gens qui sont venus vers le Président de la République pour lui faire croire qu’ils sont venus le soutenir, ils ont dit qu’ils vont se battre pour que vous puissiez avoir la majorité en 2023. Mais, en dehors de cette prise de position publique, certains d’entre eux ont choisi la voie de déstabilisation de l’UDPS. Certains arrivent dans certaines fédérations des provinces, ils utilisent les moyens qu’ils ont eus sous le régime de l’UDPS, et avec ces mêmes moyens ils ont décidé de déstabiliser l’UDPS (…) ils utilisent la photo du Chef de l’Etat dans des grands panneaux mais en réalité ils ne travaillent pas pour le compte du Chef de l’Etat », a-t-il fait remarquer.

Pour Augustin Kabuya, ‘’devant cette réalité, il y a ceux qui pensent qu’en 2023 ils auront une majorité pour faire du chantage au Chef de l’Etat et à l’UDPS. Et nous comme responsables de ce parti, nous n’allons pas nous laisser faire. L’Udps n’est pas comparable au reste des partis politiques’’. C’est ainsi qu’il a avisé  ‘’que ces partis qui travaillent dans le noir pour l’échec de l’UDPS,  peut être que certains ne verront pas ces élections qu’ils prétendent voir pour déstabiliser l’UDPS ‘’. Il note, également, que les tractations qui se passent çà et là sur la gestion de l’UDPS, l’accusant de tous les maux sont, évidement, l’œuvre des ennemis du régime et du parti.  «Toutes les déclarations que vous suivez çà et là, tout ce que vous voyez dans des fédérations, ce n’est pas l’œuvre des enfants de l’UDPS », affirme Augustin Kabuya, qui indique les ambitions de l’UDPS notamment, celle de gérer la primature après 2023, pour se défaire des ‘’hypocrites qui freinent la mise en application de la politique du Chef de l’Etat’’.

2023, c’est sûr !

Au sujet de l’incertitude qui frôle les esprits sur la tenue ou non des élections en 2023, le Muana Bute du Chef de l’Etat a rassuré qu’il y aura bel bien élections. «Ceux qui pensent qu’il y n’aura pas élections en 2023 doivent revoir leurs calculs. Pour nous l’UDPS, nous nous préparons tous les jours pour aller aux élections », a-t-il précisé et indiqué que l’UDPS passe de 57 à 181 fédérations au niveau national, en raison d’une fédération sur chaque territoire dans toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Et ce, dit-il, dans l’objectif de bien préparer la victoire de Félix Tshisekedi en 2023. 

Il est de même revenu sur la situation de la crise de leadership qui persiste au sein de la ligue des jeunes de l’UDPS, affirmant de prendre des mesures palliatives d’ici peu pour le retour de la paix dans cette structure. 

Fidel Songo

Pin It

Statistiques

25000459
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1887
21290
78177
24766587
109011
682697
25000459

Your IP: 3.238.49.228
2022-10-06 01:52

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg