Flash

BAN2

 

Colors: Purple Color

Depuis tout juste six mois, Radjabu Amisi Bin Musazi, exerce son pouvoir à la tête de l’Interfédéral du Mouvement de Solidarité pour  le Changement (MSC), dans la province du Maniema et il en est le premier président. On vient de le voir dans les quartiers, les rues et coins et recoins de son Maniema natal intervenir sur le plan de la mobilisation et de l’Implantation du Parti le Mouvement de Solidarité pour le Changement, MSC, parti cher à l’Honorable Laurent Batumona. Radjabu a fait entendre la voix de son Président sur le soutien aux actions de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et il a mobilisé plus de 100 mille adhérents au MSC. Sur base du projet de société du MSC, il a renouvelé avec force la confiance de la population du Maniema et l’a convaincue à adhérer au Parti. 

Le Député national élu de la ville de Kananga, Claudel André Lubaya souhaite mener en solo ses plaidoyers en faveur de ses électeurs à l'assemblée nationale et rejette l'idée de faire partie d'un Caucus d'élus et représentants nationaux du Kasaï Central pour porter haut les problèmes de cette province.

 C’est un vent nouveau qui souffle au sein de l’Union pour le Renouveau Républicain (URR). Tenez ! Après la disparition inopinée et brutale  de deux Patriarches et témoins oculaires de l’histoire politique du Congo-démocratique, à savoir Tshimbombo Mukuna et Kitenge Yesu, vendredi 17 septembre 2021, Georges Mukuna a été, finalement, désigné Autorité morale et Chef du parti par le Conseil national de l’URR. Sans pourtant remplacé les deux icônes qui ont été rappelés par le Très haut, il les succède en prenant la tête de cette grande formation politique.

Le Parti Républicain Ecologique pour le Développement (PRED) est une formation politique créée il y a près de quatre ans en République Démocratique du Congo. A la différence de tous les autres partis politiques, le PRED prône la valorisation des énergies renouvelables comme un facteur indispensable pour l’émergence de la République Démocratique du Congo. Cette vision tout à fait nouvelle dans le monde politique, qui résume le projet de société de ce parti, a été vulgarisée au cours d’un séminaire organisé à l’intention des congolais soucieux du devenir de leur pays,  à la Paroisse Notre Dame de Fatima de la commune de la Gombe, mardi 31 août 2021, à l’initiative de la Présidente Micheline Bie Bongenge. C’est au cours de cette activité que Patrick Kayombo, le Professeur Benjamin Ngongo, le Chef des travaux Popont Ngovo ainsi que M. Gustave Kalenga ont décortiqué tour à tour le bien-fondé de cette vision d’accorder une importance à l’environnement dans la recherche des solutions aux problèmes du pays et de son peuple.

«Le Parti va dans le sens de proposer autre chose, dans le sens de mettre l’environnement au milieu des hommes. On peut faire la politique en mettant l’environnement au milieu de notre développement. Les deux ne s’opposent pas, ils se complètent», a déclaré Patrick Kayombo dans son intervention. Toutes les autres interventions ont été orientées dans cette même direction de mise en relief de l’importance que l’environnement pourrait avoir dans la résolution de grands problèmes auxquels est confronté le pays tant que le plan social, économique que politique. Intervenant en dernière position, la Présidente du parti, Micheline Bongenge, a ajouté une clarification à cet ambitieux projet de société et a, par la suite, profité de l’occasion pour condamner avec la dernière énergie, la montée en puissance des propos à caractère tribal qui risquerait de fragiliser la cohésion nationale chèrement acquise. Micheline Bongenge a également décrié les antivaleurs ainsi que l’avidité du pouvoir dont feraient montre certains politiques. Pour boucler la boucle, le n°1 du PRED a invité l’assistance à s’approprier cette vision en vue du développement de la République Démocratique du Congo.

Mot Micheline Bie Bongenge, Présidente du PRED

Honorables,

Messieurs,

Mesdames,

Distingués invités,

Nous voici au terme de notre rendez-vous d'échange et de réflexion sur les grandes questions qui constituent le fondement du projet de société de notre cher parti qui s'est donné comme objectif, l'intégration des enjeux environnementaux à travers l'organisation sociale, économique et politique. Il s'agit de mettre en place un nouveau modèle de développement basé sur une transformation radicale du rapport d'activité humaine dont les actions doivent contribuer à l'émergence de l'environnement. Sur le plan politique, PRED reste attaché à la tradition de toutes les formations politiques dont la finalité consiste à la conquête du pouvoir.

Face aux enjeux et défis qui attendent la RDC et qui vont au-delà des considérations idéologiques, nous avons pensé qu'il était temps de mettre en commun toutes les énergies pour le bien être de notre peuple à travers un projet de société bien conçu et maitrisé par tous. Ce séminaire vient à point nommé, car il vient de vous doter d'un arsenal des fondamentaux nécessaires pouvant vous permettre de parler environnement et écologie sans complexe dans le paysage politique de la RDC. Nous profitons de cette occasion pour remercier le panel des conférenciers qui, à travers leurs modules ont réveillé les grandes lignes de notre projet de société qui fait l'actualité dans la gestion des énergies renouvelables. Qu'ils trouvent ici l'expression de notre profonde gratitude. Sur le plan politique, le PRED à travers notre modeste personne profite de cette tribune pour interpeller les acteurs politiques afin que soit désormais bannis les mobiles du tribalisme, l'avidité du pouvoir et les intérêts partisans, car c'est qui est important est de sauvegarder les acquis de la paix, de l'unité et de la cohésion nationale. A vous tous qui avaient répondu présent à notre appel afin que l'on réfléchisse ensemble sur l'avenir de notre parti, recevez de tout cœur nos remerciements et nos encouragements pour, non seulement de votre disponibilité mais aussi cette prise de conscience pour bâtir une vision commune pour la conquête du pouvoir, car il y a un adage qui dit l'Union Fait la Force.

Je vous remercie.

*19 septembre 2016 – 19 septembre 2021, voilà déjà 5 ans jour pour jour mourraient 12 combattants du parti politique Mouvement des Lumumbistes Progressistes (MLP) de Franck Diongo. Pour rendre hommage à ces martyrs, le MLP a organisé une matinée politique le samedi 18 septembre 2021, au siège du parti, dans la commune de Kasa-Vubu. Devant une centaine de militants venus de tous les quatre coins de la ville-province de Kinshasa, Franck Diongo a profité de cette occasion pour balayer toute l’actualité politique de la République Démocratique du Congo.

*Les Forces Politiques Alliées à l’UDPS ont tenu leur plénière extraordinaire du bureau politique à Kinshasa dans la somptueuse salle de réunion de leur siège du Boulevard Triomphal, à Kinshasa. C’était en présence du Président a.i de l’Udps, Jean-Marc Kabund-a-Kabund. Celui-ci est venu au siège des FPAU pour s’entretenir avec ses Alliées et apporter son soutien à cette plateforme politique. A l’occasion, les différentes préoccupations des FPAU  ont reçu des réponses idoines de la part de Kabund qui a promis de mettre à la disposition des FPAU les moyens d’être efficaces sur le terrain de mobilisation pour conserver le pouvoir. Jean-Marc Kabund a rassuré les FPAU du soutien de l’Udps pour la mobilisation et le déploiement afin de maximiser la victoire en 2023.

La coalition Lamuka confirme la tenue de sa marche pacifique sur la dépolitisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour aujourd’hui, mercredi 15 septembre 2021. Lamuka dénonce une politique de deux poids deux mesures, après avoir constaté que les autorités provinciales laissent s’organiser des mégas concerts avec des rassemblements des milliers des personnes dans la capitale, ainsi que l’autorisation des meetings des certains partis politiques de l’Union Sacrée.

Il n’y a aucun doute, la concertation entre les deux Chambres du parlement de la RDC demeure permanente. Alors que la Commission paritaire Majorité-Opposition finalise le rapport sur la désignation de nouveaux animateurs de la CENI afin de le présenter à l’Assemblée plénière de l’Assemblée nationale, mardi 31 août 2021, les Présidents Mboso N’kodia et Bahati Lukwebo se sont rencontrés, cette fois-ci au Cabinet du speaker du Sénat pour faire les points sur  certains sujets d’actualité en perspective de la rentrée parlementaire prévue le 15 septembre prochain. Ils ont donné des orientations quant au sujet de l’entérinement de la nouvelle équipe de la CENI. 

Fière d’être membre du gouvernement des « Warriors », Mme la Ministre d’Etat chargée du portefeuille, Adèle Kayinda Mahina a tenu un point de presse le samedi 11 septembre en présence des medias pour présenter le bilan de son administration depuis sa prise de fonction à la tête du Ministère voilà plus de 100 jours.

Objectif, donner un  nouvel élan au Parti Lumumbiste Unifié après les décès de son Fondateur, le Patriarche Antoine Gizenga, et de son Secrétaire Général Lugi Gizenga. Après six jours d’échange et d’intenses travaux, le 2ème Congrès du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) s’est clôturé sur une note de plusieurs résolutions dévoilées à la presse au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 28 août 2021 au siège du PALU par son Secrétaire Général, Godefroid Mayobo. Un Congrès auquel a pris part activement Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement et cadre de cette aile du Palu.

Décidée d’aller aux élections en 2023, la coalition Lamuka a finalement proposé son calendrier électoral. Selon les deux leaders de cette plateforme, les élections en République Démocratique du Congo peuvent et doivent être organisées conformément à la constitution de la République avec l’engagement de toutes les parties prenantes au processus. Ils ont prévu la date du dimanche 22 octobre 2023 pour l’organisation des élections combinées présidentielle, législatives nationales et provinciales.

Décidé d’accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision, le Parti Alliance pour l’Unité du Congo (AUC) cher à Elysée Mujinga noue des partenariats avec d’autres partis frères. Le Mouvement de Solidarité pour le Changement de Laurent Batumona est le premier partenaire de l’AUC depuis le samedi dernier. Les deux responsables à savoir : Elysée Mujinga et Laurent Batumona ont, au cours d’une cérémonie devant leurs militants,  signé un protocole d’accord et se sont assignés quelques objectifs à atteindre.

C’est dans le souci d’accompagner la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo que l’Alliance pour l'Unité du Congo, AUC en sigle de Mme Elysée Mujinga Kalunga a signé son adhésion dans la ligue de partenaires du Mouvement de Solidarité pour le Changement, MSC en sigle de Laurent Batumona. Cette cérémonie s’est déroulée le samedi 28 août 2021, dans la salle de fête Laurent Batumona situé au quartier Salongo/Debonhomme, dans la commune de Limete. Cette adhésion s’est faite par la signature d’un protocole d’accord entre les deux partis, membre de l'Union Sacrée de la Nation.

Les deux forces politiques de la majorité présidentielle s'unissent pour la concrétisation du changement au travers la vision du Président de la République, de lutter contre la pauvreté et de faire de la RDC, un pays émergent à l'horizon 2030 pour le MSC, d'une part, et pour l'Alliance pour  l'unité du  Congo, la bonne gouvernance et le développement inclusif, d'autre part.

Dans la suite de cette cérémonie, ils se sont également engagés à mettre sur pied des projets de développement à impact visible. Mais aussi à fédérer leurs idéaux pour préparer ensemble les échéances électorales et alignés sur une même liste électorale, sous la coordination de l'autorité morale.

Pour la Secrétaire générale de l'AUC, Elysée Mujinga Kalunga, cette adhésion constitue l’engagement de son parti à soutenir le Chef de l'Etat, Président de la République, Félix Tshisekedi  dans son accompagnement de la très noble vision: «le peuple d'abord". Prônant la défense des intérêts du peuple congolais, l'AUC s’est déterminé à collaborer et à exécuter les dispositions du présent partenariat politique. «Je tiens à féliciter l'AUC et sa Secrétaire Générale, Elysée Mujinga pour sa détermination politique. J’invite l’AUC à porter l'étendard de son parti pour le bien-être du peuple congolais et à mettre en pratique le slogan:" le peuple d'abord ", qui est une priorité à tout », a fait savoir l'autorité morale du MSC, Laurent Batumona.

Il revient de souligner que dans sa vision de soutenir le Chef de l’Etat, le Mouvement de Solidarité pour le Changement de Laurent Batumona a, à part l’Alliance pour l’Unité du Congo, signé aussi des partenariats avec plusieurs autres partis politiques qui sont d’office membres de l'Union Sacrée de la Nation. Il s'agit du Mouvement du 17 mai (M17); le regroupement de Nationalistes Révolutionnaires ; l'Ong Source de Vie; l'Ong les Localistes Actions Vitales pour l'accompagnement de base et l'Association "Ngaipe".

Jules Ntambwe

La République Démocratique du Congo abritera, en août 2022, la 9èmeédition des Jeux de la Francophonie. Ainsi, pour suivre personnellement le niveau d'avancement des préparatifs de ces Jeux dont le pays a le privilège d'organiser, le Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé mardi 7 septembre 2021, à l'Hôtel du Gouvernement, une importante réunion d'évaluation à laquelle tous les acteurs impliqués ont pris part. Il s'agit de ministres sectoriels, d’experts membres du Comité national de Jeux de la Francophonie (CNJF) et d’experts de l'Ordre national des architectes de la RDC.

Dans le cadre du contrôle parlementaire, la commission ECOFIN du Sénat a procédé  samedi 28 août dernier à l'audition de quelques membres du gouvernement, pour se rendre compte de la mise en œuvre des réformes entreprises dans les différents secteurs de la vie nationale. La commission ECOFIN de la haute chambre a, en outre, passé en revue le niveau d'application de quelques recommandations formulées par la plénière lors de la présentation des projets de lois des finances 2020-2021 en vue d'améliorer le budget de l'exercice 2022.

La République Démocratique du Congo violerait les droits de l’homme et ceux de passation des marchés dans les négociations et la conclusion de la Convention relative au développement d’industries vertes substantielles signée au mois de septembre 2020 sur la passation des marchés publics en vue de l’exploitation de l’électricité à INGA, MPIOKA ET MATADI au Kongo-Central. L’abus des pouvoirs ainsi que la corruption sont également parmi les griefs ayant conduit des personnes dont l’identité reste méconnue à ce jour de porter plainte contre le Gouvernement de la République à Melbourne, en Autriche. Voulant voir clair et permettre à tous les congolais d’avoir des éclaircissements sur ce dossier, l’Honorable  Auguy Kalonji Kalonji a adressé une question écrite, lundi 7 septembre 2021, au Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, Olivier Muenze Mukaleng, conformément aux dispositions de l’Article 170 du Règlement Intérieur de la Chambre basse du Parlement.

7 septembre 1997- 7 septembre 2021, voilà exactement 24 ans déjà depuis la disparition du Maréchal Mobutu, deuxième Président de la République Démocratique du Congo, ex Zaïre. Joseph Désiré Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Zabanga, de son vrai nom avait  pour socle de sa politique la paix, l’unité du pays et l’intégrité du territoire national. Durant son règne, l’un des objectifs était d’apporter les solutions aux problèmes sociaux qui se posaient dans la sphère zaïroise.

*L’histoire, on ne la falsifie jamais, dit-on. Fondée sur les faits réels, elle est sacrée tandis que la vérité, elle, est têtue. Dans la lutte permanente contre la balkanisation de la République Démocratique du Congo, un projet funeste mijoté dans les officines étrangères avides de nos immenses richesses, il y a lieu de reconnaître le rôle combien important joué par deux acteurs majeurs de notre paysage politique. Il s’agit du Rassemblement Congolais pour la Démocratie, RCD, mouvement politico-militaire créé le  2 août 1998, et de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, du Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba d’heureuse mémoire, le plus grand parti politique congolais à l’époque dans l’opposition.

Statistiques

18601431
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7890
14809
59540
18420022
336488
491245
18601431

Your IP: 3.227.235.216
2021-09-22 11:39

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg