Flash

Ouverte au mois d’avril dernier, la session ordinaire du Conseil économique et social (CES) s’est clôturée le mercredi 5 juin 2019 au cours d’une cérémonie solennelle tenue dans la salle des spectacles du Palais du Peuple.

A cette occasion, le Président de cet organe, Jean-Pierre Kiwakana Kimayala, a remercié les différents membres pour leur disponibilité au cours de cette période qui a été, principalement marquée par l’entrée en fonction d’un nouveau Président de la République, en la personne de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. En même temps, il a penché son discours sur la qualité de l’enseignement national, tout en soulignant que seule une bonne instruction pourrait donner naissance aux grands et véritables hommes d’Etat qui serviront réellement le pays.

La Clôture de cette session ordinaire a connu la présence de plusieurs autorités dont Mme Alfani Machozi Marie-Claire, questeur de l’Assemblée nationale venue représenter Jeanine Mubunda, présidente de cette Chambre basse du Parlement. Dans son mot, le numéro Un du CES, Jean-Pierre Kiwakana, clôturant la session, a félicité Sylvestre Ilunga Ilunkamba, pour sa nomination par Tshisekedi Tshilombo, en tant que Premier Ministre. Par la même occasion et au nom de tous les membres qui composent cette Assemblée consultative, il a invité ce dernier à servir le pays de manière idoine, en privilégiant par-dessus tout les intérêts de la population. Ensuite, il a fait savoir que le Conseil économique tient véritablement compte de la qualité du système éducatif mondial, dans le sens de le réadapter à la situation actuelle du pays réputé faible sur le plan éducationnel. D’ailleurs, c’est le manque d’une bonne instruction, d’après les conclusions d’enquêtes diligentées par le CES, qui ont fait que les jeunes semblent aujourd’hui abandonnés ou encore incapables de réfléchir sur l’avenir, alors qu’ils disposent de la force et énergie pouvant et devant concourir valablement à l’émergence du Congo-Kinshasa qui est face à plusieurs défis. « La guerre à l’Est et Ebola est un grand défi pour un pays dont sa population est à l’attente de l’amélioration de ses conditions de vie ; la problématique de la lutte contre la corruption, l’émergence de la classe moyenne, le transfert des eaux d’Ubangi vers le lac Tchad… », a déclaré Jean-Pierre Kiwakana.

Suggestions
Au terme de cette session, le Conseil Economique et social ayant clôturé sa session à la date à laquelle le monde célèbre la journée internationale de l’Environnement, le Président de cet organe a invité le gouvernement à faire de l’environnement l’une de ses priorités. « Le gouvernement doit renforcer la lutte contre la déforestation au profit des générations futures. Le Conseil économique est d’ailleurs en collaboration avec la France sur ce sujet car, tout le monde doit protéger notre environnement physique et l’ensemble de la planète. On doit promouvoir une économie verte basée sur l’environnement, l’agriculture… », a-t-il lancé.
Signalons par ailleurs que la prochaine session du CES s’ouvrira au mois d’octobre prochain.

Joséphine Mawete

 

Pin It

Statistiques

6110790
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17925
44877
127517
5748910
806257
559814
6110790

Your IP: 34.204.176.125
2020-05-27 12:49

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg