Flash

BAN2

 

Source de Financement : TRESOR PUBLIC

Appel d'offres national : 614/METROKIN/BCECO/DG/DPM/OKM-JMAK/2022/MF

Date de Publication     : 05 Septembre 2022

Date de remise             : 05 Octobre 2022

Nom du Projet               : Fourniture et installation des équipements pour Métrokin, réparti en deux (2) lots distincts.

  1. Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo souhaite acquérir des équipements en faveur de METROKIN et à l’intention d’utiliser un montant du fonds du trésor public afin d’effectuer ladite acquisition. Ce marché est réparti en deux (2) lots distincts, à savoir :
    • Lot 1 : Equipement de cuisine
    • Lot 2 : Equipement de bureau
  2. Le Bureau Central de Coordination (BCeCo), pour le compte du Ministère des Finances, sollicite des offres sous pli fermé de la part des candidats répondant aux qualifications requises pour ladite fourniture.

Les variantes ne seront pas prises en considération.

  1. La passation du marché sera conduite par appel d‘offres national Ouvert (AON), tel que défini dans la Loi relative aux marchés publics, à tous les candidats éligibles et présélectionnés ;
  2. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès du Bureau Central de Coordination (BCeCo), et prendre connaissance des documents d’appel d’offres à l’adresse du BCeCo reprise ci-dessous, du lundi au vendredi de 9h00’ à 16h00’ (heures locales, TU+1) ;
  3. Les exigences en matière de qualification sont :
  4. Exigences financière et administrative
  • Fournir à l'offre les états financiers certifiés de trois dernières années (2021, 2020 et 2019) ; en cas de groupement d’entreprises solidaires, chaque partie devra présenter les siens ;
  • Avoir réalisé, au cours de trois dernières années (2021, 2020 et 2019), un chiffre d’affaire annuel moyen équivalent à au moins une (1) fois le montant de l’offre ; en cas de groupement, chaque entreprise devra présenter un chiffre d’affaires moyen équivalent à au moins :
  • 60% du montant de l’offre pour le chef de file et 40% pour l’autre membre, s’il s’agit d’un groupement de deux entreprises ;
  • 40% du montant de l’offre pour le chef de file et 30% pour chacun de deux autres membres, s’il s’agit d’un groupement de trois entreprises ;
  • Fournir une attestation bancaire d’accès à des facilités de crédit d’un montant équivalant à au moins 5 % du montant de l’offre. La trésorerie propre de l’entreprise ne sera pas prise en compte ;
  • Joindre le Numéro d’Identification Nationale ;
  • Etre en règle avec les cotisations de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS) jusqu’au mois de juin 2022 (joindre impérativement l’attestation de régularité de la CNSS et/ou les preuves de paiements) ;
  • Joindre le RCCM (Registre de Commerce de Crédit Mobilier) ;
  • Fournir l’Attestation de situation fiscale en cours de validité et conjointement signée par la DGI et la DGDA ;
  • Le Soumissionnaire doit fournir la preuve écrite que les Fournitures qu’il propose remplissent la (les) condition(s) d’utilisation suivante : conformité aux spécifications techniques indiquées dans la section 4 et qu’il a déjà fourni des fournitures similaires qui sont opérationnelles dans des pays aux conditions climatiques et aux infrastructures semblables à celles de la RDC ;
  • La preuve de son existence légale (statuts, acte constitutif ; un certificat par entreprise sera fourni en cas de groupement).

N.B : - Les entreprises non établies en RDC doivent impérativement fournir les équivalents (avec traduction en langue française) des documents susmentionnés (conformément à leurs pays respectifs).

            - En cas de groupement, chaque membre du groupement devra présenter les documents ci-haut exigés.

  1. Capacité technique et expérience
  • Justifier d’au moins deux (2) références au cours de dix (10) dernières années dans la fourniture des mobiliers de bureau et/ou équipements de cuisine de même envergure ou matériels similaires au présent marché avec une valeur du marché équivalente à au moins 50% de l’offre ;
  • La fourniture doit être conforme aux spécifications techniques en termes de provenance, qualité, exigence, garantie, documentation, destination et performances ;

Aucune marge de préférence ne sera appliquée.

  1. Un jeu complet du dossier d’appel d’offres peut être acheté en formulant une demande écrite au BCeCo contre un paiement non remboursable de cent soixante dollars américains (160 USD) ou l’équivalent en Francs Congolais (FC) au taux du jour. Le paiement s’effectuera à la banque moyennant la note de perception indiquant les coordonnées y relatives. Le Dossier d’Appel d’offres sera remis en main propre après dépôt des preuves de paiement au Secrétariat de la Division de Passation des marchés du BCeCo à l’adresse indiquée, ci-dessous.

Un paiement est dû par le Titulaire à l’Autorité de Régulation des Marchés Publics au titre de redevance de régulation des marchés publics à un taux de 0,7% du montant hors taxes du marché.

  1. Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessous au plus tard le mercredi 05 octobre 2022 à 15h00’ (heure locale de Kinshasa, TU+1). Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Les dépôts électroniques ne seront pas admis.

Les offres doivent comprendre une garantie bancaire d’offre d’un montant de : huit cents dollars américains (800,00 USD) pour le lot 1, huit cents dollars américains (800,00 USD) pour le lot 2. Les offres devront demeurer valides pendant une durée de 90 jours calendaires à compter de la date limite de soumission.

Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent d’assister à la séance d’ouverture qui aura lieu le mercredi 05 octobre 2022 à 15h30’ (heure locale de Kinshasa, TU+1) à l’adresse,  ci-dessous :

Bureau Central de Coordination (Bceco)

Avenue Colonel Mondjiba, n° 372,
Concession Utexafrica

Kinshasa-Ngaliema (RDC)

E-mail :   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél : (+243) 81 51 36 729

Jean Mabi Mulumba

Depuis sa création en 2001 jusqu’à ce jour, Belafric, cette agence de fret aérien et maritime dont le siège se trouve à Mont-Fleury, ne cesse d’émerveiller les congolais en général, et les kinois, en particulier, par la qualité de ses services. 20 ans après, quoi de plus normal pour la Patronne de cette agence, le number one comme disent les anglais, la Fondatrice Régine Assani, de quitter le royaume de Belgique pour la terre qui l’a vue naître, son cher et beau pays, la République Démocratique du Congo pour des festivités prévues à cet effet, du mardi 6 au vendredi 9 juillet 2021 au siège de cette agence, sur l’avenue de la Paix.

Lire la suite : Belafric : 20 ans des loyaux services rendus aux congolais

Avis d’Appel d’Offres national Ouvert

Source de Financement    : Programme de Rénovation des Structures Sanitaires dans le cadre de la riposte contre la COVID-19 «PRESS-COVID-19 »

Appel d'offres national    : DAO n° 597/ PRESS-COVID19/MIN-SPHP/BCECO/DG/DPM/ PGN – IKA/2022/MT

Date de Publication          : Mercredi 31 Août 2022

Date de dépôt              : Jeudi 29 Septembre 2022

Titre du Marché                 : Travaux d’assainissement général de l’hôpital provincial général de référence de Kinshasa (HPGRK)-Ex-Mama Yemo

  1. Le Gouvernement de la RD Congo a sollicité et obtenu des fonds d’Appui Budgétaire, afin de financer la réfection des hôpitaux dans le cadre de la riposte à la Covid-19 et a l’intention d’utiliser une partie de ces fonds pour effectuer des paiements au titre du Marché de travaux d’assainissement général de l’hôpital provincial général de référence de Kinshasa (HPGRK).
  2. Le Bureau Central de Coordination (BCeCo), pour le compte du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, sollicite des offres sous pli fermé de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour réaliser lesdits travaux.

Les variantes ne pourront pas être prises en considération.

  1. La passation du Marché sera conduite par Appel d’offres national ouvert, tel que défini dans la Loi relative aux marchés publics, à tous les candidats éligibles.
  2. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès du Bureau Central de Coordination (BCeCo), et prendre connaissance des documents d’appel d’offres à l’adresse du BCeCo reprise ci-dessous, du lundi à vendredi de 9h00’ à 16h00’ (heures locales, TU+1).
  3. Les exigences en matière de qualification sont :
  4. Conformité administrative

La conformité administrative comprend la présence dans l’offre des documents suivants :

  • La preuve de son existence légale (statuts, acte constitutif, etc. ; en cas de groupement, chaque entreprise membre du groupement doit fournir la sienne) ;
  • Une attestation d’une déclaration où le soumissionnaire manifeste véritablement de n’avoir aucun conflit d'intérêts potentiel avec cet appel d’offres. Ceci est nécessaire même si, de l'avis du soumissionnaire, il n'y a pas de conflit d'intérêts ;
  • Une attestation d’une déclaration où le soumissionnaire manifeste véritablement que sa société n’est pas actuellement engagée dans un quelconque litige. Ceci est nécessaire même si, de l'avis du soumissionnaire, il n'y a pas de litige ;
  • La lettre d’engagement à respecter les Conventions internationales ratifiées par la République Démocratique du Congo et la Loi relative aux marchés publics en matière de corruption dûment signée ;
  • L’acte d’engagement à payer les frais de régulation de l’ARMP;
  • Une copie de l’attestation de situation fiscale en cours de validité et sans solde débiteur signée conjointement par la DGI et DGDA ;
  • Une copie du certificat d’agrément TPI en cours de validité ;
  • Une copie de l’immatriculation au registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM) et de l’enregistrement de l’identification nationale ;
  • Une copie de l’attestation de régularité des cotisations de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) jusqu’au mois de juin 2022.
  1. Exigences financières 

Les exigences financières sont :

  • Avoir réalisé, au cours de trois dernières années (2021, 2020 et 2019), un chiffre d’affaire annuel moyen équivalent à au moins 70 % du montant de l’offre ; en cas de groupement, chaque entreprise devra présenter un chiffre d’affaires moyen équivalent à moins : si deux entreprises, 60% du montant de l’offre pour le chef de file et 40% pour l’autre ; et si trois entreprises, 40% du montant de l’offre pour le chef de file et 30% pour chacun de deux autres membres ;
  • Joindre à l'offre les états financiers certifiés de trois dernières années (2021, 2020 et 2019) ; en cas de groupement d’entreprises solidaires, chaque partie devra présenter les siens ainsi que l’avis (conclusion) de l’auditeur ;
  • Fournir une ligne de crédit ou une attestation bancaire d’accès à des facilités de crédit d’un montant équivalant à au moins 10 % du montant du marché. La trésorerie propre de l’entreprise ne sera pas prise en compte.
  1. Capacité technique et expérience

Les exigences en termes de capacité technique et expérience sont :

  • Justifier d’une expérience de marchés de travaux à titre d’entrepreneur au cours des dix (10) dernières années qui précèdent la date limite de dépôt des soumissions : travaux des bâtiments publics et ouvrages d’assainissement d’un coût proche de celui-ci ;
  • Justifier d’au moins deux (2) références au cours de dix (10) dernières années dans la réalisation des travaux similaires et d’un coût du projet d’au moins la moitié (1/2) du montant de l’offre ;

Les références doivent fournir au minimum les renseignements de base suivants : client, nom du projet et brève description, emplacement du projet, enveloppe financière, durée du projet, dates de début et de fin de l’exécution, bailleurs de fonds ; certificat de bonne fin des travaux ou les procès-verbaux de réception des travaux ;

  • Joindre à l’offre l'organisation que le soumissionnaire mettra en œuvre pour la réalisation des prestations ainsi que la composition de l'équipe en charge de projet en nombre et en qualification (ingénieurs, conducteurs de travaux, contre - maîtres, etc.) que le Soumissionnaire entend affecter au chantier si le marché lui est attribué :
  • Joindre à l’offre le planning de réalisation des ouvrages sous forme d’un diagramme à barres (GANTT) montrant comment et dans quel ordre il compte réaliser les travaux, et montrant les événements clés nécessitant une action ou une décision de la part du Maître d’ouvrage. sur une durée ne dépassant pas 6 mois ;
  • Joindre dans la soumission la liste des équipements fixes et roulants appartenant à l’entreprise ou  au groupement (joindre les copies des documents des véhicules ou engins).
  1. Exigences en matière de sous-traitance

En conformité avec la Loi n° 17/001 du 08 février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé, le Soumissionnaire de droit congolais dont le capital n’est pas majoritairement détenu par des personnes physiques congolaises ou des personnes morales de droit congolais,  devra se choisir impérativement un (des) sous-traitant(s) local (aux) (entreprise de droit congolais détenue majoritairement par des personnes physiques congolaises ou des personnes morales de droit congolais) et préciser clairement les responsabilités et la(les) part(s) du marché que le Soumissionnaire entend lui (leur) confier si le marché lui est attribué. A cet effet,  joindre à l’offre :

  • Le protocole d’accord (les accords) de sous-traitance dûment signé(s) par les représentants habilité(s) du (des) sous-traitant(s) et du soumissionnaire ;
  • La liste des sous-traitants proposés conformément aux modèles contenus dans la section III. - Formulaires de soumission du DAO ;
  • Les documents administratifs du (des) sous-traitant(s) (immatriculation au RCCM, enregistrement de l’identification nationale, attestation de situation fiscale, certificat d’agrément TPI) valides à la date limite du dépôt des offres ;
  • La preuve d’exécution d’au moins deux (2) marchés des travaux d’une valeur financière d’au moins 50 % du volume des travaux sous-traités;

Le Soumissionnaire devra confier au(x) sous-traitant(s) local (aux) la réalisation de travaux équivalents à au moins 15% de la valeur du marché. La valeur totale des travaux sous-traités, en considérant tous les sous-traitants (congolais et étrangers) ne devra pas excéder 40% de la valeur du marché.

Aucune marge de préférence ne sera appliquée.

  1. Un jeu complet du dossier d’appel d’offres peut être acheté à l’adresse ci-dessous, en formulant une demande écrite à l’adresse à la même adresse contre un paiement non remboursable de huit cents (800,00 USD) ou l’équivalent en Francs Congolais (FC) au taux du jour.  Le paiement devra être effectué par versement d’espèces auprès de la banque qui sera désignée par le bureau de représentation de la Direction Générale des Recettes Administratives (DGRAD) au Ministère du Budget, tout en indiquant la référence de ce DAO.  Le dossier pourra être retiré à la Division de Passation des Marchés du BCeCo sur présentation de la preuve de paiement (bordereau de versement). Les frais d’envoi des dossiers aux acheteurs sont en sus et à charge de ces derniers.

Un paiement est dû par le Titulaire à l’Autorité de Régulation des Marchés publics au titre de redevance de régulation des marchés publics à un taux de 0,7% du montant hors taxes du marché.

  1. La garantie d’offres doit demeurer valide 30 jours après la période de validité des offres, c'est-à-dire qu’elle devra être valide pendant 120 jours à compter de la date limite de remise des offres, y compris si la durée de validité de l’offre est prorogée.

Le montant de la garantie d’offre est de 70.000 USD.

  1. Les offres devront être soumises à l’adresse ci-dessous au plus tard le jeudi 29 Septembre 2022 à 15h00’ (heure locale, TU+1). Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Les dépôts électroniques ne seront pas admis.

Les offres devront demeurer valides pendant une durée de 90 jours à compter de la date limite de soumission, soit jusqu’au 28 Décembre 2022.

Le Marché et toute la correspondance et la documentation relatifs (catalogues) aux Marchés échangés par le Titulaire et l’Autorité contractante seront rédigés en langue française.         

  1. Outre l’original de l’offre, le nombre de copies demandé est de trois (3). Une copie de l’offre en version numérique (pdf) est aussi requise (sur CD-ROM ou Clé USB avec borderaux au format Excel).

Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent d’assister à la séance d’ouverture qui aura lieu le jeudi 29 Septembre 2022 à 15h30’ (heure locale, TU+1) à l’adresse ci-dessous :

Bureau Central de Coordination (BCeCo)

Avenue Colonel Mondjiba, n° 372,
Concession Utexafrica

Kinshasa-Ngaliema (RDC)

E-mail :   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

Tél : (+243) 81 51 36 729 

Jean MABI MULUMBA

Directeur Général

 

 

Marie-France Kabedi Malangu, la nouvelle Gouverneure de la BCC.

Dieudonné Fikiri Alimasi wa Assani, nommé Vice-Gouverneur de la Banque centrale

Mes sincères  félicitations à Marie-France Malangu  Kabedi, la nouvelle Gouverneure de la BCC.

Je n'oublierai jamais que c'est elle qui, comme une mère et une sœur, pour accompagner mes premiers pas, me céda son bureau lors de mon recrutement à la Banque centrale, Département des Etudes, au moment où elle devait quitter la Banque pour le FMI où elle venait, à son tour, d'être recrutée.

Ce n'était pas facile pour la nouvelle recrue que j'étais. Mais,  il fallait un tel cœur.

Je félicite de même mon ami et compagnon de ces premiers pas, à nous deux, Dieudonné Fikiri Alimasi wa Assani, nommé Vice-Gouverneur de la Banque centrale.

Avec lui, nous avions brisé les traditions établies, voyageant à travers le monde, pour un nouvel ordre des valeurs. On nous surnommait Maradona et Buruchaga, mais la banque y avait gagné.

Je nourris donc l'espérance qu’entre les mains de ces fils-maison, la BCC ne tardera pas à recouvrer ses lettres de noblesse.

Ils sont assurés de mon soutien mais aussi de mon attention intéressés.

Fructueux mandat, chers amis.

Que Dieu vous inspire et vous protège !

Michel Nsomue

 

 

UNITE DE GESTION DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DU SYSTEME DE SANTE

UG-PDSS

La Coordination

N/Réf. : UG-PDSS/COORD/1127/2022

Kinshasa le 05 AOUT 2022

UNITE DE GESTION DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DU SYSTEME DE SANTE

(UG-PDSS)

Projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance de Maladies en Afrique Centrale (REDISSE IV)

UG-PDSS

Marché de Service

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Sélection et Recrutement d’un Consultant (Cabinet d’Avocat pour les états des lieux des textes Juridiques destinés aux Directions Générales Lutte contre les Maladies (DGLM) et Programme National de l’Hygiène aux Frontières (PNHF)

No.de Prêt/ Crédit/Don : ID Projet : P167817/D 5160-ZR.

No.de référence : ZR-DRC-MSP-295896-CS-CQS.

AVIS DE REPORT DE LA DATE DE REMISE DES DOSSIERS DE MANIFESTATION D’INTERET

L’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé (UG PDSS), subséquemment à l’Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) référencé ZR-DRC-MSP-295896-CS-CQS publié le 20 juillet 2022, porte à la connaissance des cabinets intéressés par le marché susmentionnés en intitulé que l’échéance limite de dépôt des dossiers d’appels à manifestation d’intérêt initialement prévue au Mercredi 10 août 2022 à 16 heures, est reportée au Vendredi 19 août 2022 à la même heure (1600’, heure locale de Kinshasa) au siège de l’UG PDSS : Sis concession INRB, Croisement des Avenues des Huileries et Tombalbaye, commune de la Gombe, Ville-Province de Kinshasa en République Démocratique du Congo.

Les Cabinets intéressés peuvent déposer leurs dossiers d’appel à Manifestation d’intérêt à l’adresse ci-dessus sous plis fermés au plus tard le 19 août 2022 à 16H00 (Heure locale).

Dr. Dominique BAABO KUBUYA

Coordonnateur National

 

La spiritualité d'aujourd'hui fait penser de prime abord à une sorte de syncrétisme qui renvoie à la croyance traditionnelle  (pré-chrétienne) qui veut que la maladie et la mort soient le résultat d'un maléfice./Aussi, pensent beaucoup d'auteurs, les croyances fétichistes sont tellement enracinées dans l'âme qu'il s'agit en réalité d'une adaptation, en les matérialisant, des doctrines [étrangères] comme le christianisme.

Lire la suite : La nouvelle spiritualité congolaise : une pastorale du Diable

Statistiques

24880370
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7577
19977
113783
24594961
671619
699153
24880370

Your IP: 3.235.65.220
2022-09-30 08:52

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg