Flash

Les membres du Bureau de l’Assemblée nationale, le personnel politique et administratif, des Secrétaires généraux de l’Assemblée nationale et du Sénat, vont rendre leurs derniers hommages, ce vendredi 13 mars 2020, à Bienvenu Apalata, passé de vie à trépas depuis mardi 3 mars 2020, à Kisangani, de suite d'une hernioraphie.

Selon le programme officiel signé par le Rapporteur de la Chambre basse du parlement, la levée de la dépouille mortelle de l’élu de AKETI va intervenir le même jour, au niveau de la morgue de l’hôpital du cinquantenaire, en présence de ses anciens collègues. Par la suite, elle sera acheminée au Palais du peuple pour l’exposition à partir de 12 heures, heure locale.
Il est prévu quelques témoignages. La Présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko, va prononcer l'oraison funèbre. La suite, ce sera le dépôt des gerbes des fleurs, le recueillement, le culte religieux et la veillée mortuaire. C'est le samedi tôt le matin que la dépouille mortelle va être rapatriée à Buta, pour la suite des funérailles, sous les auspices d'une délégation de la Chambre législative.
Au demeurant, le corps sans vie de l’illustre disparu va finalement arriver dans sa circonscription électorale, à AKETI, le dimanche 15 mars 2020, pour l'inhumation. Et la délégation de la Chambre basse du parlement pourrait officiellement regagner Kinshasa le lundi 16 mars, le jour de la rentrée parlementaire. Toutefois, le Bureau de l'Assemblée nationale exhorte les Députés nationaux et le peuple congolais à pleurer dignement l’illustre disparu.
Pour rappel, Apalata Ambo Bienvenu était élu Député national de la circonscription de Aketi lors des derniers scrutins. Ce dernier jouait parfaitement son rôle d’élu du peuple à travers ses interventions pertinentes lors de sa prise de parole en public. Courageux de nature, Apalata Bienvenu s’était illustré une fois de plus lors de la formation du Gouvernement Ilunga Ilunkamba, où il était à la tête d’une délégation de Députés nationaux qui, au nom de la représentativité nationale, réclamait la représentation d’un ressortissant de Bas-Uélé au niveau de l’exécutif central, peu importe l’appartenance politique. De son vivant, il était Président du groupe parlementaire MS-G7 du Sénateur Pierre Lumbi.

MB

 

Pin It