Flash

*Dans un Tweet, Kitenge Yesu, le Haut Représentant et Envoyé Spécial du Chef de l’Etat, relève que la cause réelle des alliances circonstantielles actuelles est un combat contre la justice, l’Etat de Droit. Tout en recommandant la solidarité, il lance, plutôt, un appel aux suspects de toutes tendances. ‘’Unissons-nous’’, crie-t-il.

*Le Chef de l’Etat a indiqué, vendredi dernier lors de la 41ème réunion du Conseil des Ministres, que le pouvoir d’achat des congolais, principalement les couches sociales les plus vulnérables et les masses populaires laborieuses qui subissent de plein fouet la dépréciation monétaire, continue de baisser depuis un certain temps.

« Nous sommes venus rencontrer Mme la Présidente en tant que caucus des parlementaires de la province du Kasaï. Nous avons des préoccupations par rapport à nos bases…Nous sommes venus faire la ronde de tous ces problèmes avec Mme la Présidente, qu’elle nous aide en tant que Présidente de notre Chambre à faire le lobbying pour que des solutions idoines soient trouvées par rapport aux préoccupations de nos bases. En dehors de cela, nous avons un problème particulier. La province du Kasaï n’était pas contaminée jusque-là par la COVID-19. Mais y a peu des jours que notre province est concernée. Nous sommes venus pour faire le plaidoyer pour qu’à son niveau, elle nous aide aussi à prendre langue avec d’autres autorités pour que cette pandémie soit aussi prise en charge dans notre province».

Le go a été donné à 9h47 et la fin de la marche est intervenue à 11h22. Plusieurs milliers de membres et militants du Front Commun pour le Congo (FCC) s’étaient fixés rendez-vous sur la place Cohydro à la 1ère Rue Limete pour prendre d’assaut le petit Boulevard Sendwe avant de chuter par le Palais du Peuple, siège du Parlement, où un mémorandum allait être déposé.

Balle au centre. C’est ce vendredi 24 juillet 2020 que s’ouvre à la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe le procès en appel de Vital Kamerhe et son co-accusé, le libanais Samih Jammal, tous deux condamnés au premier degré à la peine maximale de 20 ans des travaux forcés par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, pour détournement des deniers publics dans le cadre du programme de 100 jours dans son volet de «maisons préfabriquées».

‘‘Renforcer le programme de formation des jeunes et faciliter leur pénétration dans le secteur économique, afin de susciter une génération de créateurs d’emplois pouvant renforcer la chaîne de valeurs en RDC’’. Tel est l’objectif ultime des assises ayant eu leur lancement hier, lundi 27 juillet 2020, dans les installations du CENACOF.

Le défi de la tenue d’une marche pacifique aura été relevé. Hier, jeudi 23 juillet 2020, les cadres et militants du Front Commun pour le Congo, plateforme politique fidèle à Joseph Kabila Kabange, étaient dans la rue pour exiger des actuelles autorités nationales le respect de la Constitution et des lois de la République.

*Depuis juin 2020, des marches de la Population, toutes tendances confondues, se succèdent à travers toute la RDC, en commençant par Kinshasa, la Capitale. L’Udps/Tshisekedi, le 22, le 23 juin et le 9 juillet 2020. Lamuka, le 13 juillet 2020. Le FCC, le 23, le 24, le 25 juillet 2020 à Kinshasa, Goma, Kisangani, Kikwit, Bunia et la série continue…Toutes ces marches n’ont qu’un seul et même objectif : le Peuple exige le respect strict de la Constitution !! Seules, sont différentes, les thématiques brandies.

A travers deux communiqués qu’il a publiés mercredi 22 juillet 2020, le Député national Iracan Gratien De Saint-Nicolas, élu de Bunia, condamne dans son premier communiqué, l’incursion des hommes armés dans la localité JUPACIVI, groupement Ruvinga, Chefferie de Mokambo dans le territoire de Mahagi en Province de l’Ituri, laquelle incursion est survenue, à l’en croire, dans la nuit du 19 juillet 2020.

L’homme d’affaire libanais Samih Jammal a été condamné par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Matete le 20 juin dernier, à une peine de 20 ans des travaux forcés avec son co-accusé, Vital Kamerhe, dans l’affaire dite de 100 jours. Pas satisfaits du jugement rendu au premier degré par cette première juridiction, ces derniers ont interjeté appel au niveau de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, pour tenter de se tirer d’affaire.

Statistiques

8633209
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24322
29512
216179
8196630
464251
979134
8633209

Your IP: 34.200.218.187
2020-08-15 20:49

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg