Flash

BAN2

 

«Je déclare donc ouverte la Session extraordinaire d’août 2019». Voilà, ce qu’aura été la grande annonce faite hier, lundi 19 août 2019, par Madame Jeanine Mabunda Lioko, Présidente de l’Assemblée nationale, en marge de son discours solennel ouvrant les travaux de la Session extraordinaire.

Décidemment, la proposition de loi sur la révision Constitutionnelle initiée par le parti politique ‘’Envol’’ du Député national Delly Sessanga, déposée respectivement, à l’Assemblée nationale et au Sénat, hier lundi 19 août 2019, s’inscrit dans la direction d’apporter quelques améliorations sur la présente Constitution qui, au fil du temps, a su révéler au grand jour certaines de ses limites.

Quelque huit mois seulement  après son  revers récolté  à la Présidentielle du 30 décembre 2018, revoici Gabriel Mokia Mandembo sur l’agora politique. Ici,  il a décidé de   briser  l’omerta autour de tractations en cours sur la formation du prochain gouvernement. Loin de remettre en cause  toutes les négociations  engagées  entre  la coalition FCC-CACH, le Président  du Mouvement des Démocrates du  Congolais, MCDO en sigle, exige, néanmoins, la participation de l’Opposition politique au sein de l’équipe Ilunga Ilunkamba.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la session extraordinaire le lundi 19 août à l’Assemblée nationale par la présidente Jeanine Mabunda Lioko, Guy Mafuta, député national élu du PPRD, à Tshikapa, dans la province du Kasaï, a montré sa préoccupation sur la situation de l’insécurité et de la maladie à virus Ebola qui sévissent dans cette partie du pays. Il a noté que tout congolais doit être mobilisé concernant ce problème à l’Est car, la RD. Congo forme un tout.

Préambule

La gestion de la République Démocratique du Congo a souffert des hommes capables de la hisser dans le concert des nations. Depuis la deuxième République, la population s’est toujours plainte de l’insuffisance des résultats. La plupart des politiques et mandataires s’étaient distingués dans la gabegie financière, dans la corruption ainsi que dans la démagogie.

‘’Si nous sommes allés en politique, ce n’est pas parce que nous envions les Députés, non. C’est parce que nous avons voulu avoir une qualité officielle d’être le représentant du peuple et de plaider sa cause auprès des autorités compétentes‘’. Eliezer Ntambwe est plus déterminé que jamais à défendre les intérêts du peuple congolais au cours de la présente législature.

A l’occasion de ses deux années passées à la tête du Secrétariat général du Ministère des Mines de la République Démocratique du Congo, Joseph Ikoli Yombo Y’Apeke a tenu à dresser un bilan de sa gestion ponctuée de nombreuses innovations mais, également, des défis qu’il faudra relever au fil du temps.

Caractérisée par l’instabilité politique et l’insécurité sociale au pays, la vie du peuple congolais ressemble actuellement à celle de gestion d’un verre à moitié vide ou à moitié plein pour lequel il faudra déjà prendre positivement ou négativement position dès maintenant, afin de chercher à aboutir à un jugement fondé du bilan que nous présenterait le 5ème Président de la RD. Congo. Un bilan qui traduirait la vision tirée du testament «le peuple d’abord ».

Déterminé à servir son pays et à œuvrer pour sa prospérité et son développement, le Sénateur Guy Loando Mboyo s’implique dans l’assainissement de la ville-province de Kinshasa. Son sérieux et son caractère travailleur sont une gage qui rassure que désormais la Capitale RD. Congolaise se revêtira de sa plus belle robe.

De la pénombre à la lumière. De la virtualité à la réalité. Et bien, tout laisse croire que ce n’est qu’une question de temps. D’ici là, la future équipe gouvernementale Ilunga Ilunkamba sera connue de tous.

Statistiques

24964020
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18951
22787
41738
24766587
72572
682697
24964020

Your IP: 66.249.64.239
2022-10-03 20:22

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg