Flash

C’est vraiment le cas de le dire, au vu de ce qui s’est passé ce mercredi 1er juillet 2020 à Matadi où un groupe de Députés Provinciaux pro-Gouverneur Atou Matubuana a fait irruption à l’hémicycle provincial pour lire une déclaration contre la clôture de la Session ordinaire de mars, pourtant, déclarée, close depuis le lundi 29 juin courant, par le Président de l’organe délibérant, Docteur Pierre Anatole Matusila Malungeni Ne Kongo via un communiqué lu, ce lundi-là, par l’Honorable Mambo Luamba, le Rapporteur, devant la presse locale.

*'’Fonder un Etat moderne, un Etat normal et vaincre la pauvreté décrétée cause nationale, constituent toujours la pierre angulaire de ma vision pour notre pays‘’, a rappelé lundi, le président de la République, Félix Tshisekedi, dans son discours à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC.

«Il ressort de manière plausible que les événements de ces derniers jours démontrent à suffisance, si besoin en est encore, que la coalition FCC – CACH éprouverait des difficultés notoires à bien gouverner la République démocratique du Congo en vue du bien-être de toute la communauté nationale, comme promis par les acteurs de l’alliance au début de l’actuelle législature».

*A l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, Martin Fayulu a profité pour adresser un message fort à la communauté tant nationale qu’internationale sur les tueries perpétrées dans plusieurs villages et territoires, particulièrement à l’Est du pays depuis maintenant plus de deux décennies.

Lundi 29 juin 2020, à la veille de la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance de la RDC, une délégation de la Représentation des Etudiants du Congo (REC), conduite par son vice-président Heinchel Kimanga, s’est entretenue avec le Rapporteur du bureau de la Chambre basse du parlement, Professeur Célestin Musao.

Analysant de près l’évolution politique et économique du pays, lui-même ayant été aux affaires avec le Maréchal Mobutu Sese Seko, deuxième Chef d’Etat de la RD. Congo, l’actuel président du MPR a présenté ses vœux d’indépendance à Félix Tshisekedi, tout en soutenant ses actions de lutte contre la pauvreté frappant la population.

Nul n’est besoin de rappeler la disparition inopinée de Lugi Gizenga, Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié – Palu en sigle, intervenue en début du mois de juin, soit dans la nuit du 1er au 2 juin. Un décès qui n’a pu être sans conséquence dans la gestion du parti politique de ce dernier, compte tenu de la portée du rôle qu’il occupait. D’une part, il était Secrétaire général, et d’autre part, Secrétaire permanent du parti.

Jeudi 30 Juin 1960-Mardi 30 Juin 2020, la RDC a commémoré dans la méditation, le 60ème anniversaire de son accession à l’indépendance. A cette occasion, le numéro un des élus du peuple, Mme Jeanine Mabunda Lioko, a, dans sa déclaration, rendu hommages à tous les Députés et Sénateurs ainsi que ses collègues provinciaux, ‘’représentants légitimes du peuple congolais dans sa diversité, pour leur dévouement patriotiques à accomplir leurs prérogatives en ces temps de pandémie Covid-19’’.

*Dans une missive parvenue ce week-end au président de la République, Félix Tshisekedi, le président des Etats-Unis, Donald Trump a salué les efforts de la République démocratique du Congo visant notamment à protéger les droits de l'homme, lutter contre la corruption et à promouvoir la bonne gouvernance, le développement et l'éducation, et la volonté de son pays a les appuyer.

A la conjoncture socio-économique actuelle qui impacte suffisamment le quotidien du congolais, en passant par la pandémie à Covid-19, à en croire Mme la Présidente de la Chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda Lioko, il est donc impératif que la riposte contre la pandémie et son impact socio-économique soient inscrit à l’ordre des priorités.

*‘’Aucun membre du Gouvernement ne peut être poursuivi pour des opinions émises lors des délibérations du Conseil des Ministres‘’, a laissé entendre le Premier ministre, Ilunga Ilunkamba, au sujet de l'arrestation « brutale et arbitraire » du Vice-Premier Ministre en charge de la Justice et Garde des Sceaux, samedi dernier.

*Au milieu des débats juridico-politiques qui font l’essentiel de l’actualité depuis plusieurs jours, le leader du Nouvel Elan, Adolphe Muzito, chiffres à l’appui, fait un état des lieux du pouvoir judiciaire en République démocratique du Congo. Le constat n’est pas fameux. Loin des prémices jetées pendant le quinquennat 2007-2012, plaçant le juge au cœur d’un Etat de droit, aujourd’hui, le secteur de la justice ne bénéficie pas des moyens de sa politique.

Statistiques

8353001
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1251
31744
156371
7970533
184043
979134
8353001

Your IP: 18.204.55.168
2020-08-07 00:14

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg