Flash

BAN2

 

Claudine Ndusi, la Ministre nationale de l'Emploi et Prévoyance Sociale,  est arrivée en ville de Goma ce dimanche  3 octobre 2021, pour   une mission officielle.

S'adressant à la presse, la patronne de l'emploi et prévoyance sociale dans le gouvernement Sama Lukonde a fait qu'elle vient de se rendre compte de l'évolution de tous les services sous son tutelle dans cette partie du pays sous état de siège.

" En tant que ministre de l'emploi et prévoyance sociale je suis venue en ce qui concerne mon secteur rendre visite aux travailleurs et à toutes les structures sous mon tutelle et rendre également visite aux retraités afin de voir la situation des personnes en retraite en ce moment de l'état de siège.

Vous le savez bien, nous avons comme mission également de suivre les travailleurs après leurs carrières et avons l'obligation de faire un suivi au travers certaines prestations que nous leur accordons et cela va dans le sens du social.

‘’Et comme il y a l'état de siège au Nord-Kivu suite à l'insécurité qui n'a pas encore son dernier mot, je ferai un tour dans plusieurs coins de cette Province, je commence à Goma ensuite Beni et d'autres parties mais aussi dans la province de l'Ituri qui est aussi sous état de siège cela dans le but de me rapprocher de mes administrés ainsi que des personnes sous ma charge’’,  a-t-elle  déclaré.

Guellord Risasi

Changer les conditions de vie des détenus dans les différentes prisons en République Démocratique du Congo est le cheval de bataille de Rose Mutombo, Ministre d’Etat et Ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Depuis sa prise de fonction, la femme forte de la justice congolaise milite pour humaniser les lieux de détention conformément au programme du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Pour y arriver, plusieurs actions ont été menées pour améliorer les conditions de vie des détenus notamment, l’augmentation du nombre d’établissements pénitentiaires subventionnés qui est passé de 70 à 84, la mise en place d’une commission de gestion des fonds alloués aux prisons offrant plus de transparence de gestion, la réhabilitation de la prison de Makala, le développement, avec l’appui des partenaires comme la MONUSCO et le PNUD.

Fondé le 10 octobre 1945, le Parti du travail de Corée a, depuis 76 ans, parcouru victorieusement la voie du socialisme contre vents et marées.

Nous présentons quelques faits utiles à la connaissance de la puissance invincible du Parti du travail de Corée.

Faire comme une pêche

Un jour de mai 1993, le Président Kim Il Sung (1912-1994) a reçu en audience la délégation du Parti africain du Mali pour la solidarité et la justice en visite à Pyongyang. A l’audience, les hôtes maliens lui ont demandé le moyen idéal d’édifier le parti au pouvoir.

Le Président Kim Il Sung a pris alors une des pêches placées sur la table et dit:

« Un parti doit ressembler à une pêche. Pour réussir la révolution et le développement du pays, il est indispensable de réaliser une union sans faille entre le leader, le parti et les masses. La pulpe de cette pêche représente les masses populaires, le noyau, le parti et l’amande, le leader ».

Le Secrétaire général qui conduisait la délégation lui a répondu: «De retour dans notre pays, nous construirons notre parti comme cette pêche coréenne.»

Toute sa vie, Kim Il Sung s’est consacré à ouvrir une voie nouvelle à l’édification du parti révolutionnaire de l’époque de l’indépendance et à en créer un exemple brillant, peut-on dire.

En juin 1930, Kim Il Sung a créé les idées du Juche, idéologie directrice de l’ère de l’émancipation, et sur cette base, il a ouvert une voie nouvelle à l’édification d’un parti révolutionnaire. S’inspirant des nombreuses expériences cumulées dans la conduite de plusieurs étapes de la révolution et du développement du pays, notamment la lutte révolutionnaire antijaponaise pour libérer la Corée de l’occupation de l’impérialisme japonais, l’édification d’une patrie nouvelle après la Libération, la guerre de Libération de la patrie (1950-1953) contre l’agression des forces alliées impérialistes dirigées par les Etats-Unis, la reconstruction de l’après-guerre et la révolution socialiste, Kim Il Sung a défini les principes fondamentaux de l’édification d’un parti révolutionnaire et les moyens de les mettre en œuvre et systématisé sur tous les plans les idées concernant la construction d’un parti révolutionnaire.

Selon lui, considérer le travail en direction de l’homme comme l’essentiel est le postulat principal dans l’édification du parti et réaliser l’unité monolithique entre le parti et les masses constitue le contenu majeur des principes fondamentaux de l’édification du parti.

Sous la direction du Président Kim Il Sung, le Parti du travail de Corée a imprégné solidement tous ses membres des idées du Juche pour réaliser la cohésion et l’unité de tout le parti axées sur la pensée, la volonté, la morale et le sens du devoir mutuel et assurer strictement leur pureté.

Le Président a présenté comme une des exigences fondamentales de l’édification du parti l’application correcte du principe du centralisme démocratique dans l’édification et les activités du parti et veillé à une parfaite sauvegarde du principe d’organisation du parti appelé à mettre en valeur la démocratie sur la base d’une discipline centraliste rigoureuse.

Il a défini comme moyen principal pour la réalisation de l’unité monolithique entre le Parti et les masses populaires de faire du parti un parti de masse et d’appliquer dans ses activités la ligne suivie envers les masses. Il a édifié le parti de masse ayant pour composants ouvriers, paysans et travailleurs intellectuels et érigé le Parti du travail de Corée en un parti-mère qui veille sous sa propre responsabilité sur le sort du peuple et lui prodigue de la sollicitude.

L’unité monolithique de tout le parti autour du Leader et l’union sans faille entre le parti et les masses populaires ont permis au Parti du travail de Corée d’aller toujours de victoire en victoire sur la voie du socialisme à travers les épreuves de l’histoire.

Il ne peut y avoir un parti-père et un parti-fils

Lors de sa rencontre avec le Président Kim Il Sung en visite officielle d’amitié en juin 1975 en Yougoslavie, Tito a épanché son souci: Alors que la Corée ne se préoccupe de l’humeur d’autrui pour dire dignement sur tout ce qu’elle tient à dire et suit sans crainte la voie choisie par elle-même, dit-il, et notre pays, quant à lui, construit le «socialisme autogestionnaire» contre l’hégémonisme, mais il doit se mettre martel en tête à cause de la pression et de la critique venant de l’extérieur.

Le parti de chaque pays, dit Kim Il Sung, doit armer ses membres de son idéologie et de sa politique et ne doit pas poursuivre à l’aveuglette la politique d’un autre parti; la servilité envers les grandes puissances abrutit l’homme, conduit une nation à la ruine, et un parti à l’échec dans la révolution et le développement du pays.

Ses paroles l’ont touché vivement. Depuis lors, Tito s’est opposé opiniâtrement à l’intervention des grandes puissances aux affaires intérieures de son pays en disant que «nous ne sommes pas un parti-fils et vous n’êtes pas un parti-père.»

L’examen de l’histoire de la révolution coréenne montre que le Président Kim Il Sung a élaboré en toute indépendance toutes les lignes et les politiques en conformité avec la réalité concrète de son pays et en tenant compte des besoins et intérêts de son peuple et les a appliquées avec esprit de suite.

Surtout, il a fait exercer une souveraineté et une égalité complètes dans les relations extérieures pour manifester ainsi la dignité et le prestige du Parti du travail de Corée et de la RPD de Corée. Il a veillé à mettre au premier plan la dignité et les intérêts de son pays pour élargir et développer sans cesse de façon diversifiée et avec esprit d’initiative les relations avec les autres partis et Etats selon les principes révolutionnaires et l’esprit d’indépendance.

Ainsi, il a contribué grandement au renforcement et au développement continu du socialisme à la coréenne et à l’œuvre d’émancipation du monde contre l’impérialisme.

Parti mère

Le peuple coréen appelle le Parti du travail de Corée parti mère.

Cette réalité est un mystère incompréhensible pour les gens bien sûr de l’Occident, mais encore du reste du monde.

Ce point d’interrogation peut être déchiffré si l’on considère la politique du Parti du travail de Corée qui fait de l’amélioration du bien-être de sa population une priorité de son programme politique et met tout à son service.

L’essentiel du kimilsunisme-kimjongilisme, idéologie directrice du Parti du travail de Corée, est de privilégier les masses populaires.

Nul au monde n’est plus précieux que le peuple et rien au monde n’est plus sacré que ses intérêts, tel est le credo du Parti du travail de Corée.

Il y a quelques années, un déluge frappa la région riveraine du fleuve Tuman à l’extrémité nord de la Corée. C’était une grande calamité jamais vue. En face de ce désastre, la communauté internationale eut pitié des sinistrés et se montra inquiète de leur avenir.

A cette époque, il arriva que des fonctionnaires d’une institution internationale rencontrèrent une enfant de 11 ans.

Au premier abord, ils sentirent une chose d’étrange : c’est qu’ils ne purent remarquer dans son visage le moindre effroi ni le moindre pessimisme, même après que sa famille se trouva soudainement sans logis avec la perte de tous ses biens de ménage emportés par des torrents d’eaux impétueux.

A la question qu’on lui posait sur son avenir elle répondit qu’elle ne s’en inquiétait guère puisque le Maréchal Kim Jong Un s’occuperait de construire son neuf logement.

Du moment que n’était pas encore publié l’appel du Comité central du Parti du travail de Corée concernant la réparation des dégâts, nul ne pouvait imaginer quelles mesures l’Etat prendrait désormais. Mais cette petite fille croyait dur comme fer en son Dirigeant, en son régime.

Le Parti du travail de Corée, soucieux que les habitants sinistrés soient à l’abri d’un froid imminent, a fait remettre au plus tard tous ses projets pour faire de la construction des habitations une tâche prioritaire.

Grâce à la volonté de Kim Jong Un pour qui rien n’est plus urgent ni n’est plus important que de soulager le peuple de sa douleur et de son malheur, ont été érigés en plus de deux mois plus de 11 900 chics logements où se sont nouvellement installés les sinistrés.

Cette réalité a amené la communauté internationale à penser à la déclaration du Parti du travail de Corée selon laquelle sa raison d’être est de servir le peuple.

Les intérêts de celui-ci constituent le critère de toutes les politiques et lignes du Parti du travail de Corée et sont jalousement défendus en toute circonstance. Il faut envisager même un commerce perdant si c’est pour le bien du peuple, et le calcul n’importe dans ce cas, telle est la manière de calculer du Parti du travail de Corée.

Aussi le peuple coréen s’en remet-il au Parti du travail de Corée et le suit-il si sincèrement.

Aujourd’hui, le Parti du travail de Corée renforce davantage sa puissance sous la direction du Secrétaire général Kim Jong Un.

A quelques jours de la rentrée scolaire, pas des signaux forts sur les préparatifs en ce qui concerne l’achat et vente des fournitures scolaires. Vendeurs comme  parents, tous dans l’inquiétude causée par le faible rendement d’achat et de vente des objets classiques.  La hausse des prix ne permet pas l’obtention de ces biens scolaires  et participe au manque d’une bonne préparation, pourtant la rentrée scolaire est prévue pour ce lundi 04 octobre 2021.

Voilà 11 ans, jour pour jour, qu’a été publié le Rapport Mapping, un rapport dénonçant les personnes ayant commis des crimes en publiant leurs noms. Par ce rapport, Sandra Bashengezi parle de l’histoire d’une femme violée dans son enfance, assistant impuissamment au massacre de sa famille dans un court métrage intitulé ‘’Survivante’’. Profitant du 11ème anniversaire de ce rapport, elle a lancé un vibrant appel à la communauté internationale pour la mise en place d’un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo pour juger toutes les personnes citées dans ce rapport. Elle a insisté dans un message rendu public le 1er octobre que seul le jugement de ces personnes pourra soulager les victimes.

La conférence de presse des Nations Unies était animée à partir de Kinshasa par Mathias Gillmann, porte-parole de la MONUSCO et coordonnateur du Groupe de communication des Nations Unies. Porte-parole de la MONUSCO [Mathias Gillmann] : Bonjour à tous, merci aux auditeurs de Radio Okapi et bienvenue dans cette nouvelle conférence de presse des Nations Unies en République démocratique du Congo. Avec nous depuis Goma : le porte-parole militaire de la Mission ; et à mes côtés ici à Kinshasa, Aziz Thioye, qui est le Directeur du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme. Nous sommes également connectés avec nos bureaux à Bunia et à Beni. Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, va présenter le dernier rapport du Secrétaire général sur la RDC, le 5 octobre, au Conseil de sécurité.

Dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale pour accroître la mobilisation des recettes publiques en République Démocratique du Congo (RDC), le Ministre des Finances Nicolas KAZADI a lancé officiellement la seconde phase du déploiement du logiciel ISYS-REGIES au cours d'une cérémonie en présence du gouverneur ai de la Tshopo, Moris ABIBU et de toutes les autorités de cette province, le samedi 2 octobre 2021 dans la Ville de Kisangani.

Ouverte déjà au monde entier, la République Démocratique du Congo veut entretenir de très bonnes relations avec ses voisins dans le cadre du marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA), avec un souci de voir la circulation des véhicules, des biens, des personnes et des services dans cette région être plus facile. Une réunion des ministres de la Justice du COMESA s’est tenue par visioconférence pour examiner les différents projets qui entrent dans l’amélioration de cette relation dans cette région.

La 24ème réunion des Ministres de la Justice du Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA), s'est tenue ce mercredi 29 Septembre en visioconférence. La Ministre d'Etat, Ministre de la Justice, Rose Mutombo qui a pris part à cette réunion virtuelle a fait savoir que les Etats membres ont approuvé les instruments juridiques pour établir le Conseil de la carte jaune des bureaux en tant qu'institution à part entière du COMESA. Mais aussi, a-t-elle poursuivi, parmi les instruments approuvés figuraient la charte des bureaux, le Règlement du personnel et le Règlement des achats. 

«Les Bureaux gèrent la carte jaune, qui est un régime régional d'assurance responsabilité civile automobile », a-t-elle ainsi ajouté. D'après Rose Mutombo, l'objectif de ce programme est de faciliter la circulation des véhicules, des biens, des personnes et des services dans la région du COMESA. 

Cependant, la réunion qui s’est tenue le 29 septembre 2021 a examiné les instruments juridiques importants qui ont été adoptés par le Conseil des Ministres du COMESA. Ces instruments incluent notamment, le Projet de manuel de procédure financière de la Cour de justice du COMESA, le Projet de règlement financier de la Cour de justice du COMESA, le projet de règlement de la Cour de justice du COMESA en matière d’acquisition, le Projet de manuel de procédure d’acquisition de la Cour de justice du COMESA, le Projet de Charte du Conseil des bureaux du Régime de la Carte jaune, le Projet de statut et règlement du personnel du Régime de la carte jaune, le Projet  de règlement financier du Régime de la Carte jaune et le Projet de règlement du Régime de la Carte jaune en matière d’acquisition.

Soulignons par ailleurs que cette réunion a examiné également un rapport intérimaire de la Cour de justice du COMESA. Et a mis autour d’une table des experts juridiques principaux qui ont préparé un rapport soumis aux participants.

Jules Ntambwe

La RDC va vers une étape décisive dans la construction des logements sociaux décents et le désenclavement des habitants de Kinshasa et autres provinces. Poursuivant avec hargne ce projet, tel un carnivore à la quête de sa proie détalant, le Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu est arrivé depuis ce samedi 2 octobre 2021 à Dubaï, aux Emirats Arabes Unies.

C’est dans le souci d’accompagner l’Etat congolais dans la lutte contre la corruption, le détournement et les fraudes dans les entreprises du portefeuille que la Ligue Congolaise pour la Paix, le Droit de l’homme et des Elections, en sigle LICOPADEL, a organisé un atelier pour 25 leaders des organisations de la société.

Il s’est tenu, ce jeudi 30 septembre 2021 à l’hôtel Béatrice, la deuxième réunion du Comité de pilotage du projet ‘’Gestion Durable de l’Agriculture’’, un programme qui a vu le jour grâce au travail de qualité abattu par les experts du Ministère de l’Agriculture, du FONAREDD et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux lancés par directeur de cabinet du ministre national de l’Agriculture, le représentant de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame a laissé entendre que la phase qui s’ouvre est celle de la validation de la Politique Agricole Nationale Durable (PNAD) au niveau national. « Mais cette phase nécessite des ressources conséquentes », dit-il.

Le président du parti politique Ensemble pour la République est arrivé en ville de Goma, le lundi 27 septembre 2021, dans le but de voir les sinistrés de l'éruption du volcan Nyiragongo mais également palper du doigt les dégâts énormes causés par la coulée des laves et apporter son assistance.

Les gestes barrières édictés par les autorités sanitaires de la République Démocratique du Congo  pour se protéger contre la troisième vague de la pandémie à coronavirus ne sont plus totalement  respectés par une importante frange de la population kinoise. Une observation faite par le journal La Prospérité, le mardi 28 septembre  sur les différents grands carrefours  de la capitale RD Congolaise  prouve à tel point les congolais banalisent cette maladie.

Chaque année, le 26 septembre souligne la Journée Mondiale de la Contraception (JMC). C’est une occasion pour sensibiliser la population sur les différentes méthodes de régulation des naissances existantes et pour aider à faire des choix informés en matière de santé sexuelle et reproductive. En République Démocratique du Congo, la Vice-Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Mme Véronique KILUMBA NKULU a, à cette occasion, adressé un message à la population en général et aux jeunes en particulier afin de  prendre des décisions éclairées jusqu'à ce que chaque grossesse dans la société soit planifiée.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont, à dater du 4 octobre prochain, quinze autres jours pour éradiquer l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri où les mouvements rebelles et forces négatives, auteurs des  actes d’atrocité, ne veulent pas lâcher prise.  Sur un total de 279, 275 Députés nationaux ont voté pour une neuvième prorogation de l’Etat de siège au cours de la plénière du jeudi 30 septembre 2021, synonyme de l’adoption en première lecture, au niveau de  l’Assemblée nationale, du projet de loi autorisant cette mesure visant l’instauration totale de la paix sur l’ensemble des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Avant la promulgation par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, en principe le 3 octobre, le texte de ce projet de loi passera à la chambre haute du Parlement pour une seconde lecture. Dans l’entretemps, l’Assemblée nationale attend du Gouvernement un plan de gestion de l’état de siège avant l’expiration de cette neuvième prorogation qui arrive à terme le 18 octobre prochain.

La Pros.

Le Vice-ministre congolais des affaires étrangères séjourne à Dakar, au Sénégal, depuis dimanche soir. Samy Adubango Awotho représente la République Démocratique du Congo et le chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la 9ème réunion du réseau parlementaire africain sur les flux financiers illicites et la fiscalité. Ce lundi, 27 septembre 2021, le numéro 2 de la diplomatie congolaise a été honoré de procéder à l'ouverture solennelle des travaux, au nom du chef de l'Etat congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président en exercice de l'Union africaine.  D'entrée de jeu, Samy Adubango Awotho a vivement rendu ses hommages les plus éloquents au chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour l'honneur qui lui a été fait, de représenter valablement le gouvernement des Warriors, à la 9ème réunion du réseau parlementaire africain sur les flux financiers et la fiscalité. Ensuite, le Warrior a exprimé ses chaleureux remerciements au gouvernement et au peuple sénégalais pour l'hospitalité.

C’est au cours d’une conférence de presse organisée le Jeudi 30 septembre 2021, en son siège de la commune de Limete, que le Cadre de Concertation National de la Société Civile de la RDC (CCNSC) a apporté son soutien total au Forum des Intellectuels Congolais de l’étranger, en sigle  FICE qui est révolté par les faits graves rapportés par le journaliste d'investigations Franco-Camerounais de la RFI, Alain FOKA. Animée par le Professeur Ngoie Joël Nshisso, président du FICE, Père John Patrick Ngoyi, Cicm director ainsi que le Président du CCNSC, Danny Nsingoma, cette conférence s’est basée sur cette vidéo de Alain FOKA diffusée en août 2021 mettant en exposition des actes intolérables notamment, la chicotte du type colonial d'un congolais par un autre congolais commandé par un chinois, l'exploitation illicite des minerais par des chinois dans les 2 Kivus, l'Ituri et l'ancien Katanga, voire le Kasaï, la confiscation et la destruction par des chinois, en connivence avec certaines autorités publiques civiles et militaires des champs et habitations des villageois, la destruction de l'écosystème par des engins commis à l'exploitation illicite des minerais,…

Voilà en illustration la pose au coude à coude qui illustre parfaitement  bien les relations efficaces qu’ont d’ores et déjà nouées les Etats-Unis d’Amérique et la République Démocratique du Congo. Bien plus que ce symbolique, l’Ambassadeur Mike Hammer l’a fait le lundi 27 septembre 2021, en procédant à la remise officielle d’une cargaison de 250.380 doses de pfizer, don des Etats-Unis d’Amérique, dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Coronavirus en République Démocratique du Congo. C’est Madame Véronique Kilumba, Vice-Ministre de la Santé, Hygiène et Prévention qui, au nom du Gouvernement de la République que dirige le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a réceptionné ce don du Pays de l’Oncle Sam au cours d’une cérémonie déroulée à l’entrepôt de stockage de vaccins situé à Kinkole dans la partie Est de Kinshasa. C’était en présence de Madame la Directrice Générale du Programme Elargi de Vaccination (PEV), des Représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé, de l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et tant d’autres.

Statistiques

19079873
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9403
17112
97040
18877916
344517
470413
19079873

Your IP: 185.191.171.41
2021-10-23 14:15

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg