*C’est fut un honneur pour l’Agence Nationale de promotion des Exportations (ANAPEX) de recevoir dans ses installations, le Ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba, ce lundi 10 janvier 2022. Une visite solennelle, en présence du DG Mike Tambwe,  des agents et cadres de l’entreprise, sans oublier des moments d’échange de vœux en ce début  de la nouvelle année 2022.  Branche du Ministère du Commerce Extérieur axée sur la promotion des Exportations des  produits congolais d’origine  agro-industrielle, industrielle et artisanale, l’ANAPEX  a ouvert ses portes au  Ministre Bussa. Ce qui, normalement,  lui a permis de s’imprégner du déroulement de ses  activités 

Comme toute entreprise, le bilan est d’une importance capitale pour le progrès de celle-ci  afin de mieux relever ses défis et de connaître ses points forts.

C’est à ce titre que Mike Tambwe,  un des lauréats du Prix Excellencia, qui lui a été remis par le Regroupement international des journalistes d’investigation en décembre dernier, a loué les efforts consentis par le personnel de l’ANAPEX. Selon lui, en effet, l’année 2021 a été marquée par une forte sensibilisation auprès des producteurs et   exportateurs,  en ce qui concerne l’exportation en RDC, depuis la  mise en action de l’ANAPEX. 

Il a ajouté que ces initiatives leur ont coûté d’immenses efforts  et un travail acharné  dont un des moments forts aura  été spécialement,  la tenue de  trois journées de dégustations café et  la  participation au salon café dans la ville de Kinshasa.

Dans ce même ordre d’idées, il a aussi évoqué la participation de l’ANAPEX aux échanges commerciaux qui ont réuni la RDC et la Zambie.

Aussi, en a-t-il  profité pour remercier le Ministre du Commerce extérieur pour son implication au succès ainsi qu’à l’aboutissement de  toutes les démarches engagées.

Jean-Lucien Bussa Tongba a, pour sa part,  interpellé la conscience de tous les agents à œuvrer dans  l’excellence.

Tout compte fait, pour  cette année 2022,  de  nouvelles dispositions sont prises  afin que dans les jours à venir,  la RDC soit comptée  parmi de  grands pays exportateurs de l’Afrique ainsi que du monde.

Mais,  en attendant tout cela, des dispositifs permettant aux différents producteurs et exportateurs sont déjà plantés qui  y répondent déjà. Ce qui présage une lueur d’espoir.

Niclette Ngoie