Flash

BAN2

 

Il demeure immortel à travers ses chefs d’œuvres, notamment par la célèbre phrase, mieux vaut une pensée qui submerge le monde académique dans une introspection sans appel pour  mettre en cohorte la science et la conscience, à la recherche d’une harmonie synergique luisante : ‘’scientiaspendet et contientia’’. Il est parti, mais il reste vivant. Monseigneur Tharcisse Tshibangu Tshishiku reste vivant à travers ses réflexions, ainsi que son incommensurable apport dans le rayonnement de la culture et du savoir congolais, puis africain, dans le monde entier.

Après un travail aussi gigantesque rendu à la nation par sa contribution pluridimensionnelle, ce prélat Catholique méritait des hommages posthumes de premier rang. C’est à cet effet, que le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) a organisé au Musée National de la République Démocratique du Congo, ce lundi 10 janvier 2022, une journée évoquant les deux fronts sur lesquels il a mené les combats de sa noble existence, à savoir la science et la culture.

Journée à la fois scientifique et culturelle car, comme nul ne l’ignore, ses mérites ne sont guère inaperçus dans un domaine comme dans un autre.  Devant une agora composée de professeurs, du corps académique, de hauts fonctionnaires du pays, etc. Jean-Jacques Muyembe, dans sa casquette de président de l’Académie Congolaise des Sciences, a pris la parole, en vue de rendre ses derniers hommages à celui qui, non seulement lui, mais aussi tous les académiciens ont connu comme l’un des dessinateurs de ce charroi académique congolais dont on peut se vanter aujourd’hui.

«Figure emblématique pour l’enseignement supérieur et universitaire en Afrique, en Général et, au Congo, en particulier, Mgr Tshibangu a voué sa vie en un engagement inlassable au service de ses compatriotes et de l’intérêt général.  Ses grandes facultés d’écoute et d’empathie, son sens profond d’humanisme, son indéfectible esprit de justice, de solidarité et de fraternité étaient unanimement salués et suscitaient le respect de tous. La RDC pleure un des ses enfants les plus illustres, un des ceux qui ont projeté au loin sa lumière. Et la science est en deuil de la mort de cette personnalité remarquable et estimée de tous», regrettait le professeur Muyembe.

Cet homme aux épaisseurs scientifiques incontestables s’éteint, certes, mais laisse à la nation, ainsi qu’au continent tout entier, une grande richesse car dit-on : ‘’La graine, s’il ne meurt, ne peut porter des fruits.’’ En ce sens, puisse sa mort susciter en tout scientifique un double sentiment : celui de la douleur en vue de la disparition de cette lanterne nationale et africaine, mais aussi et surtout, celui de la reconnaissance, car de la vie de Mgr Tshibangu, la mort est un couronnement.

Fidel Songo

 

 

Pin It

Statistiques

23684013
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11756
19576
53118
23493478
174415
641978
23684013

Your IP: 81.221.82.86
2022-08-09 16:14

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg