Flash

BAN2

 

Toujours au four et au moulin, la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese, a accompagné le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi dans sa tournée dans l'espace Kasaïen. À Mbuji-Mayi comme à  Kananga, la Garde des Sceaux a saisi cette opportunité pour visiter les prisons et a échangé avec les magistrats.  A Kananga, l’objectif était de se rendre compte des conditions dans lesquelles se trouvent cet établissement carcéral.

Lors de cette visite, le chef de division provinciale de la Justice, Sama Saka, a fait savoir  que cette province dispose de six prisons. Selon lui, hormis la Prison Centrale de Kananga qui a été réhabilitée, les autres prisons sont devenues vétustes et nécessitent d’être réhabilitées ou reconstruites. Concernant la subvention, seules deux prisons sont subventionnées (Kananga et Lwiza). «Nous attendons de votre visite la prise en compte de ces prisons. Plus de 90 % des agents de services pénitentiaires travaillent sans salaires et sans primes. Les anciens agents qui sont payés ne bénéficient d’aucune prime », renseigne-t-il.

Prenant la parole lors de cette visite, Mme la ministre d’Etat, ministre de la Justice a expliqué  les raisons de sa visite à la Prison Centrale de Kananga puis elle a  prodigué des conseils aux détenus. « Je suis venue faire l’état de lieu de la prison en profitant du voyage dans la délégation du Président de la République, je ne pouvais que palper les réalités de mon secteur qui est le ministère de la Justice. J’ai échangé avec le directeur de la prison et les détenus. Le constat que j’ai fait, est qu’il y a une pléthore de détenus. Nous allons échanger avec les magistrats pour voir de quelle manière nous pouvons désengorger les prisons et profitant de la grâce présidentielle qui vient d’être promulguée pour faire libérer les personnes qui remplissent les conditions», a-t-elle précisé.

Et de marteler : ‘’De mon côté, je pourrais envisager des libérations conditionnelles afin d’améliorer les conditions de détention selon le vœu du Président de la République et le programme du Premier ministre   qu’il a  présenté au Parlement. Un souci a été soulevé lors de nos échanges avec le personnel pénitentiaire, le problème des numéros matricules des administratifs. Le gouvernement tient à régulariser au fur et à mesure la situation des personnes qui travaillent jour et nuit pour le pays et qui n’ont aucun numéro matricule. Le Vice-premier ministre et ministre de la Fonction publique a promis qu’il va récupérer au moins 22.000 nouvelles unités au courant de cette année. Si nous évoluons avec le contrôle, je crois que nous pourrions améliorer les conditions de différents administratifs qui nous accompagnent dans notre secteur".

Remise des matelas aux détenues femmes de la Prison de Mbuji-Mayi 

Toujours dans la droite ligne de sa visite dans l’espace Kasaïen, la ministre d’Etat, ministre de la Justice a lors de son séjour dans la suite du Chef de l’Etat dans la Province du Kasaï Oriental a visité la Prison Centrale de Mbuji-Mayi et particulièrement le quartier des femmes. Ayant été touchée par les mauvaises conditions d’hébergement des femmes dans cette maison carcérale, Rose Mutombo a promis un lot de matelas pour que ces femmes passent leurs nuits dans les bonnes conditions.

Chose promise, chose due, dit-on! Un jour après sa visite, Mme Rose Mutombo Kiese a dépêché le point focal du Cadre permanent  de concertation de la femme congolaise (Cafco), Gertrude Ndaya, pour apporter un lot de matelas aux  femmes détenues de la Prison Centrale de Mbuji-Mayi qui dormaient avec leurs bébés à même le sol.

A cette occasion, Gertrude Ndaya a déclaré «qu’il est inacceptable que ces femmes détenues dorment à même le sol avec leurs bébés. Comme vous le savez, l’humidité apporte son cortège de maladies lorsqu’on dorme dans les mauvaises conditions ». Elle a exhorté le directeur de la Prison Centrale de Mbuji-Mayi, le colonel José Ntumba Muya, au suivi rigoureux pour que les bénéficiaires en fassent bon usage. « C’est un premier geste que la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux a fait en remettant  ce lot de matelas».

Pour sa part le directeur de la Prison Centrale de Mbuji-Mayi, le colonel José Ntumba Muya a remercié la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Mme Rose Mutombo Kiese pour le geste qu’elle a posé à l’endroit des détenues femmes. « C’est une œuvre grandiose. C’est la première fois depuis que je suis à la tête de cette maison carcérale de recevoir une autorité de sa dimension. En tout cas, je suis honoré. En mon nom personnel, au nom de tous les prisonniers et de mon staff, je réitère mes remerciements à Mme la ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Je pense que ce geste ne sera pas le dernier. Elle est venue et elle a promis de poser une action. En moins de 24 heures, elle a réalisé sa promesse à l’endroit des femmes détenues. Ces personnes sont dans un régime de privation de liberté. Qu’est-ce qu’il y a de mauvais pour que d’autres personnes de bonne volonté leur apporte de l’assistance comme l’a fait Mme la ministre. Voilà, au moins cette prison a été honorée à la fin de l’année 2021 par un membre du gouvernement, a conclu le directeur de la Prison Centrale de Mbuji-Mayi.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

20261163
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1584
15855
17439
20149509
206083
417873
20261163

Your IP: 114.119.128.202
2022-01-17 03:12

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg