Flash

BAN2

 

La Conseillère Spéciale du Président de la République en charge de la jeunesse et lutte contre les violences faites à la femme, Chantal Mulop, a pris part lundi 22 novembre 2021, à la réunion consultative des organisations féminines. Cette rencontre a eu lieu au siège de l’ONU/ Femmes et entre dans le cadre de la Conférence des chefs d’Etats africains sur la masculinité positive au siège de l’ONU/Femmes prévue ce jeudi 25 novembre 2021. Cette structure féminine des Nations Unies s’occupe de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Juste après le mot de bienvenu de la représentante de l’ONU/Femme, Mme Awa Ndiaye Seck et le mot d’encouragement de la Commissaire Genre de l’Union Africaine, Mme Bineta Diop en séjour à Kinshasa, la Conseillère Spéciale du Chef de l’Etat, Chantal Mulop, a fait un discours où elle ressort le but même du sommet : «Il s’agit de formuler des recommandations qui seront versées dans la déclaration que les chefs d’Etats membres de l’Union africaine vont adopter, à l’issue de la conférence sur la masculinité positive qui va se tenir le jeudi 25 novembre, à Kinshasa», a-t-elle déclaré.

Ce, avant de renchérir, que ce sommet va enfin se tenir après beaucoup de temps de préparation, juste parce que la violence à l’égard des femmes et des filles, considérée par l’UA comme l’une des formes les plus flagrantes est un obstacle majeur à la réalisation des droits humains fondamentaux des femmes. D’où, la nécessité pour les dirigeants africains, en dépit de leurs respectifs agendas chargés, de tenir cette conférence.

A la lumière de ce qui précède, ces femmes leaders se sont rencontrées en consultation, question de préparer ladite conférence en faisant ressortir des résolutions et recommandations à la lumière du thème choisi pour le sommet.

Ainsi quatre thèmes ont illuminé la dite réunion. Notamment : les violences sexuelles, y compris en période de conflit, le mariage et grossesse précoces, mutilations génitales féminines et autres pratiques culturelles néfastes, l’accès limité à la terre et aux autres ressources et la participation des femmes aux prises de décision.

Chacun des thèmes a permis à ces femmes leaders d’émettre des idées, lesquelles sont prises comme des pierres qu’elles apportent à l’édifice pour justement éradiquer ce fléau qui sévit en  Afrique et qui fait beaucoup des victimes.

Y a lieu de souligner que l’idée des organisateurs était qu’à travers cette réunion consultative, sortent des recommandations et résolutions qui intégreront dans le document final à l’issu du sommet porté par les chefs d’États africains.

Rappelons que la réunion consultative avec les chefs traditionnels et religieux autour du même thème central en appui avec les mêmes thématiques, a précédé celle d’aujourd’hui.

Sylvie Bambie/CP

Pin It

Statistiques

19730353
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5618
13972
43767
19596772
93146
417380
19730353

Your IP: 54.227.97.219
2021-12-08 08:59

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg