Flash

BAN2

 

Dans une conférence de restitution  organisée  le mardi 12 octobre dans l’enceinte de l’Université Protestante au Congo (UPC), le Comité de l’apostolat des laïcs catholiques (calcc) et le ministre  des laïcs  protestants ont  tenu à  fixer l’opinion nationale sur les tractations  en cours  pour la désignation    du président de la Ceni.  Présent à cet évènement, le secrétaire général de la conférence épiscopale du Congo, Abbé Donatien Nshole et le porte-parole de l’église Protestante le révérend Eric Nsenga. Ces deux structures pensent que l’histoire  des cycles électoraux  des années 2006, 2011 et 2018 doit  servir d’exemples pour de bonnes élections à venir.

Prenant la parole en premier, le Secrétaire Général de la Cenco, Abbé Nshole a   commencé avant tout à rappeler la motivation de leur démarche Ecc- Cenco     visant l’intérêt du peuple congolais. Tout en précisant que la mauvaise gouvernance des dirigeants à la tête du pays, a fait plonger le pays dans une pauvreté indescriptible.  Selon lui, la majorité  de  dirigeants au pouvoir sont  arrivés là grâce aux combines politiques. Pour ce faire, la CENCO et l’ECC considèrent que la prise en compte des problèmes du peuple par les gouvernants passe par l’organisation  des élections crédibles, transparentes et apaisées.

L’abbé Nshole a éclairci sur la  raison de leur engagement faisant suite aux cycles chaotiques des élections organisées en République Démocratique du Congo depuis 2006. C’est pourquoi, les deux églises ont décidé cette fois-ci de corriger les erreurs du passé. Du fait de l’expérience acquise  par les élections passées. Tout en ajoutant qu’ils sont victimes de plusieurs mensonges venant des autres confessions religieuses, les  accusant d’écarter les Kasaïens lors du processus de désignation du président de la CENI.  C’est pourquoi, ils avaient pris l’option de placer les enregistreurs en vue  de disposer des preuves pour une éventuelle défense.

Tout en promettant qu’ils sont prêts à remettre ces enregistrements au Président de l’Assemble nationale en cas de besoin. Par la même occasion, il précise que le rôle  d’un pasteur est d’éclairer son peuple.  Pour ces deux structures,  il ne suffit pas d’avoir les élections mais plutôt de bonnes  des élections crédibles et transparentes.

Pour les membres de Calcc et de Milapro une annonce sera  faite incessamment  pour exiger les élections transparentes, crédibles et apaisées pour le bien -être du peuple congolais.

Landry Lumbwe

Pin It

Statistiques

19027057
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5194
12831
44224
18877916
291701
470413
19027057

Your IP: 66.249.64.83
2021-10-20 09:59

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg