Flash

BAN2

 

 L'armée congolaise a obtenu les aveux d'une femme de 56 ans citée dans les tueries des civils dans l'Est du pays et arrêtée depuis fin septembre 2021 en territoire de Mahagi (Ituri). Celle-ci a été présentée à la presse le mercredi 6 octobre par le Lieutenant-Général Luboya N'kashama, gouverneur militaire de l'Ituri. Pas seulement elle, mais aussi un chauffeur qu'elle venait de recruter depuis près de trois  semaines seulement.

Le porte-parole des opérations militaires dans la région la décrit comme l'une des ravitailleuses des rebelles qui ensanglantent Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri) en leur fournissant des vivres, des non vivres, des médicaments ainsi que des munitions. Le Lieutenant Jules Ngongo témoigne que pour se dissimuler, cette conspiratrice détenait plusieurs cartes d'électeurs aux différentes identités

"Les Forces Armées ont démantelé un réseau d'ADF. C'est une femme considéré comme ravitailleuse du groupe armé ADF. Elle a fait 23 ans dans cet activisme. Elle achète des bottines, des médicaments, des vivres, des munitions. Une semaine déjà depuis que nous avons mis la main sur eux. Cette femme a au moins 5 cartes d'identité et des véhicules qui facilitent le ravitaillement vers la brousse. La justice va faire son travail", annonce-t-il.

Par ailleurs, le Lieutenant Jules Ngongo sensible les citoyens sur une vigilance tous azimuts. Il reconnaît que les renseignements civils sont pour beaucoup dans toute guerre, surtout pour celle qui est non conventionnelle : "La complicité locale, c'est quelque chose que nous devons condamner. Si la population veut mettre fin à l'insécurité, elle y mettra fin. Parce que cette dame n'utilise que ses compatriotes. Certains n'ont pas pris conscience que la sécurité, c'est l'affaire de tout le monde", a-t-il alors rappelé.

Il est à noter que de nombreuses complicités sont dénoncées dans la situation sécuritaire dans l'Est. Si une partie de la population soupçonne des officiers FARDC de travailler avec l'ennemi, l'armée accuse à son tour les civils d'être de mèche avec les tueurs. Des accusations mutuelles qui rendent parfois délicates les opérations militaires en cours dans la région.

Jean Ngaviro

Pin It

Statistiques

19145414
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1341
15776
60203
18982833
410058
470413
19145414

Your IP: 3.235.179.111
2021-10-28 02:00

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg