C’est dans le souci d’accompagner la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo que, Brigitte Muleka, l’une des cadres et membres forts de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Udps en sigle, s’est donné le plaisir d’offrir plusieurs pupitres à quelques écoles du district de Mont- Amba, ce lundi 11 octobre 2021, dans l’avant-midi. 

Venus directement du Canada, ces pupitres ont été donnés gratuitement. Tour à tour, la bienfaitrice et native de Mont-Amba a, accompagné d’une délégation composée des membres de l’Udps ainsi que de ceux de la structure qui l’accompagne dans ses œuvres dénommées ‘’les Amis de Brigitte Muleka’’ (ABM) fait la ronde des quelques écoles ciblées dont le complexe scolaire Pasteur Muludiki, communauté CPK Lemba ; l’Ecole Primaire 1 et 2 Saint Esprit, ainsi que l’Institut Dianzenza, une école appartenant à l’église Armée du Salut, située dans la commune de Makala.

Avec des mots clairs et nets, Brigitte Muleka a commencé par rappeler l’importance de ce geste qu’elle-même a considéré petit mais, qui vient résoudre un sérieux problème rencontré par les autorités de ces écoles avec l’avènement de la gratuité de l’enseignement qui a vu des salles de classe être inondées des élèves.

«Ce n’est pas la première fois que je fais ces genres de gestes. J’ai l’habitude d’aider dans plusieurs secteurs de la vie. Je suis, de prime à bord, philanthrope et cadre d’un grand parti vu la gratuité que le président de la République a lancée et nous avons réfléchi tout autour de ça pour remarquer dans quelle zone nous devrons l’accompagner. Nous avons trouvé mieux de commencer avec les bancs qui pourront aider les enfants à être dans un milieu un peu approprié et avoir des sièges afin de bien assimiler leurs cours. Mon plaisir est de voir que nos enfants sont dans des bonnes conditions, les mêmes que ceux du Canada », a fait savoir Brigitte Muleka. 

A chaque remise de ces lots de pupitres, Brigitte Muleka tenait toujours un petit discours de motivation aux bénéficiaires, dont le corps des enseignants ainsi que les élèves. C’est en ce moment-là que chacun a pu faire un plaidoyer pour d’autres besoins très importants.

«J’ai trouvé que le besoin est énorme, je me dis qu’il y a beaucoup à faire. L’action que nous venons de poser n’est qu’un début et nous allons encore prendre en considération tous les besoins que les directeurs des établissements nous ont soumis. Ce que nous avons vu n’est qu’un échantillon. Je pense que c’est le problème qu’ont presque toutes les écoles et nous allons interpeler les autorités afin que nous poussions étudier dans quelle mesure nous pouvons leur venir en aide», a-t-elle souligné, après avoir enregistré les différentes requêtes des responsables des établissements.

Il revient de souligner que selon Brigitte Muleka, c’est un devoir citoyen de pouvoir accompagner l'initiative du Chef de l'Etat, dans la réussite de la gratuité de l'enseignement et aider la nation à mieux préparer la révèle à travers ces enfants qui doivent étudier dans un bon environnement.

Steve Ilunga