Flash

BAN2

 

Comme promis, les réformes dans l’administration pénitentiaire et la modernisation des centres d’incarcération deviennent petit à petit une réalité en République Démocratique du Congo. Une série d’activités a été organisée par le Ministère de la Justice à travers l’école pénitentiaire de Luzumu en vue de former les agents en leur donnant des leçons appropriées pour répondre à ce changement voulu par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Organisée avec l’appui de la Monusco et du Pnud, cette première promotion de l’école de formation du personnel pénitentiaire de Luzumu a été lancée depuis le 12 août 2021 et a eu quatre grandes activités, deux sessions de formation et deux ateliers de renforcement des capacités, formation de 50 futurs directeurs de prisons. 

C’est en présence du Secrétaire Général à la Justice, de la cheffe de l’unité d’appui à l’administration pénitentiaire de la Monusco, de l’Administrateur du territoire de Kasangulu et d’autres invités, que la Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo, a procédé le samedi 9 octobre 2021 à la cérémonie de clôture de la formation de 50 agents du personnel pénitentiaire féminin au Centre de Détention de Luzumu, dans le Kongo Central. 

«En ce jour mémorable de la clôture de la formation de 50 agents pénitentiaires féminins dont la promotion se nomme Rose Mutombo, nous avons le grand plaisir de vous remercier pour l’initiative de la réforme du système pénitentiaire de la RDC, notre cher et beau pays. Nous vous rassurons que les enseignements reçus lors de la formation seront mis en application en vue d’éradiquer les antivaleurs décriées dans nos établissements pénitentiaires. Etant donné que notre profession requiert un professionnalisme adéquat. Nous saisissons cette occasion pour remercier de manière particulière Mme Patience Sayi et notre gratitude s’adresse à nos formateurs pour leur disponibilité et tout esprit d’écoute envers nous en supportant nos caprices pendant toute cette période», a fait savoir l’une des bénéficiaires.

«Après la session de formation de 50 agents pénitentiaires susceptibles d’être nommés directeurs de prisons et de celle de 32 agents sociaux des prisons de la RDC, je suis heureuse de clôturer en ce jour la session de formation de 50 femmes qui ont été sélectionnées pour ce shift. Je voudrais pour cela et avant toute chose saluer une telle initiative qui contribue à minimiser toutes les formes de discrimination dans le rapport homme-femme en RDC», a souligné Rose Mutombo, Ministre d’Etat, Ministre de la Justice.

Elle a ajouté que cette initiative rencontre la vision du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a la vision de poursuivre et de faire la promotion du genre en RDC. Cette vision est aussi matérialisée par le Premier ministre et chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, pour qu’en RDC, la promotion du genre soit améliorée.

« Cette session de formation trouve toute sa pertinence dans un contexte pénitentiaire actuel marqué par l’inexistence d’une prison pour femme et de la volonté politique d’en construire une à Kinshasa dans un avenir proche. C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que je ne pouvais sous aucun prétexte manquer à cette cérémonie de clôture qui est pour moi forte en symbole. Je tenais donc à être présente non seulement pour encourager une telle initiative rendue possible grâce aux efforts conjugués de la directrice de service pénitentiaire du Pnud et de la Monusco à travers sa section d’appui à l’administration pénitentiaire mais également et surtout pour m’adresser à ces vaillantes femmes qui ont embrassé la carrière pénitentiaire combien difficile mais exaltante et humaine », a-t-elle ajouté.

Elle a demandé aux lauréates d’être des références pour d’autres aspirantes à ce métier si noble qui est celui d’assurer la sécurité des communautés par la gestion des prisons et de contribuer à la resocialisation des personnes en marge de la loi. « Je vous exhorte à vous démarquer positivement là où vous serez affectées. Faites connaitre vos actions aux agents, à vos supérieurs hiérarchiques, à la société et enfin à d’autres femmes pour qu’elles puissent se joindre à l’administration pénitentiaire. Je tiens également à remercier le directeur de l’école et son équipe d’encadrement technique pour avoir permis la matérialiser cette session de formation », a-t-elle chuté avant de leur dire qu’elles doivent changer l’image de nos prisons.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

19145414
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1341
15776
60203
18982833
410058
470413
19145414

Your IP: 3.235.179.111
2021-10-28 02:00

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg