Flash

BAN2

 

Désormais, la SOCODA a un nouveau statut conforme à l’OHADA. C’est un pari gagné pour le Président Jossart Nyoka Longo qui vient de remporter sa première  victoire face aux prédateurs  qui veulent nuire à la bonne marche de cette coopérative des artistes congolais.  La prochaine  bataille sera l’organisation de l’Assemblée générale ordinaire et élective qui va permettre aux sociétaires d’élire le nouveau Président  du Conseil d’Administration et les administrateurs. Pour les uns et les autres, il s’agit d’un  meilleur des statuts que la Société congolaise des Droits d’Auteurs et Droits Voisins (SOCODA COOP-CA) n’avait jamais connu dans l’histoire de la gestion collective et de la protection des droits d’auteur en République Démocratique du Congo.  Juridiquement très fournie en texte, ce document  constitue une  boussole qui va réguler et réglementer le bon fonctionnement de la SOCODA.

La nouvelle Bible de la SOCODA a été  adoptée à l’unanimité, par la majorité des sociétaires, au cours de l’Assemblée Générale Extraordinaire, qui s’est tenue le samedi 11 septembre 2021, au centre Théresanium, dans la commune de Kintambo/Kinshasa.

De 16h à 23 h, cette rencontre a été conduite par un  présidium dont la légende Chanteur Joseph NYOKA LONGO  M’VULA a été désigné Président pour diriger le débat.  Tandis que le Prof Théodore NGANZI et le chantre BULOBA ont été choisis par les participants pour jouer respectivement, le rôle de Secrétaire (rapporteur) et Scrutateur. Délibérément, les grandes questions telles que le critère d’adhésion pour devenir membre adhérant ou sociétaire, la durée du mandat du Conseil, le délai de la convocation de l’Assemblée Générale, le principe de gestion collective sont des articles à problèmes qui sont tous passés au peine fin lors de ces travaux.

52 articles au total constituent la matière de ce nouveau statut. Chacun a été examiné et soumis à un débat démocratique avant d’être validés par les  2/3 des coopérateurs qui ont répondu favorablement et soutenu les documents.

Donc, la dotation de ce nouveau statut à la SOCODA  est un pari gagné pour NYOKA LONGO, en sa qualité de Président intérimaire du Conseil d’administration et Michel AGU, le Directeur Général, qui se sont battus bec et ongle pour assurer un avenir radieux à cette coopérative.

«Nous sommes la Direction générale de la SOCODA. Nous avons eu l’obligation de pouvoir organiser sur le plan logistique cette Assemblée Générale Extraordinaire. Nous remercions tous ceux qui ont participé et contribué  réellement aux travaux de ces assises. Ladite Assemblée a  finalement permis de vider toutes les inquiétudes des coopérateurs. C’est une grande joie, aujourd’hui, que la SOCODA soit dotée d’un Statut qui répond aux exigences de l’Acte Uniforme de l’OHADA  et surtout aux aspirations des sociétaires», a déclaré  AGU Michel, Directeur Général de la SOCODA COOP-CA.

Toujours humble, Nyoka Longo a, pour sa part, salué l’engagement et la détermination de ses collègues qui ont démontré une fois encore leur amour pour le développement de leur  société. Malgré vents et marées, le PCA. a.i a manifesté sa gratitude aux experts qui ont travaillé dans la commission mixte de modification des Statuts en vigueur. Il faut noter que ces experts avaient produit un projet des Statuts qui avait été  transmis au Cabinet du Ministre de la culture et arts pour entérinement.

On retiendra que l’actuel Statut de la SOCODA est une  symbiose de deux projets de Statuts, en l’occurrence celui des experts de la SOCODA sous la supervision du Conseil d’administration  qui a voulu qu’il soit conforme par rapport aux exigences du droit OHADA, et celui des experts du Cabinet ministériel. 

«Il est vrai que l’Assemblée Générale est souveraine  quant à l’adoption du projet de Statuts harmonisés. A part, le droit OHADA, le nouveau  Statut  harmonisé tient compte des normes internationales de la CISAC qui est l’organe attitré de la gestion des sociétés collectives au monde. Les Statuts de la SACEM, SABAM et BURIDA ont servi de modèle au cours des travaux de modification.  Je remercie tous les coopérateurs d’avoir voté à l’unanimité ce nouveau statut pour un avenir radieux de notre société », a martelé Nyoka Longo.

Une ambiance bon enfant a sanctionné ces assises dont le résultat renseigne les meilleurs afin de permettre aux artistes congolais de jouir des fruits de leurs œuvres. 

« Tout s’est bien passé. Oui ! Il y a eu un débat  houleux dans la salle  entre les sociétaires mais, enfin, nous venons d’amender notre statut avec succès. La SOCODA n’est  pas une entreprise publique mais privée.  C’est vrai que l’Etat a un œil regardant mais nous sommes libres de choisir la personne qui va nous diriger. Vous avez vu que les grosses pointures de l’art congolais étaient présents et ont participé à l’Assemblée générale qui s’est déroulée en toute sérénité.  Moi, personnellement je soutiens le Président Jossart Nyoka pour son expérience, humilité et son savoir-faire», a souligné la chanteuse Tshala Muana Mamu nationale.   

Jordache Diala

Pin It

Statistiques

18523421
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13345
16314
103399
18323016
258478
491245
18523421

Your IP: 44.197.197.23
2021-09-17 19:28

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg