Flash

BAN2

 

Il y a une semaine, nous lancions l’idée d’un dialogue des leaders de la communauté nande sous l’égide de Mgr Sikulu. Les réactions ont été au-delà des attentes et nous serons ingrate  de ne pas commencer par remercier du fond du cœur chacun et chacune pour les encouragements, les soutiens, les contributions. Mais avant d’aller plus loin, précisons le contexte dans lequel a émergé cette demande.

Appelés par des amis et personnalités Ne Kongo,  mon collègue Juma Balikwisha et moi avons fait deux communications sur le sujet le thème du génocide nandais et des moyens d’en sortir. Quelle ne fut notre surprise de nous voir à la fin de celles-ci pris à partie par l’assistance qui dit n’avoir jamais été aussi bien éclairés sur les tenants et les aboutissants de ce drame. Ils nous ont reproché de n’avoir pas fait assez, toutes ces années, pour faire connaître la cause. L’une d’elles avoua même que pour la plupart des compatriotes du Kongo Central, "ce sont les gens de l’est qui s’entretuent pour des raisons qu’eux-mêmes connaissent ".  L’émotion de ces amis était telle qu’ils ont décidé de prendre à bras le corps le problème de l’est, de se l’approprier, car il s’agit d’un problème national, pour lequel l’Est n’est que le point d’entrée. C’est la nation tout entière qui est sous  l’épée de Damoclès.

Ce patriotique étonnement s’est joint à celui de certains mouvements citoyens à Kinshasa qui ont fait de la question de l’insécurité dans l’est leur cheval de bataille. Avec ceux-ci, et souvent en partenariat avec le Kyaghanda Kinshasa, nous avons organisé un certain nombre de manifestations courageuses sur le Boulevard, devant le Palais du peuple et devant le Palais de la nation, manifestations qui ont eu leur part dans la prise de conscience populaire  observée au Nord Kivu au premier trimestre de l’année et dans la décision du Président de la République de proclamer l’état de siège en Ituri et au Nord Kivu. 

La question de l’Est est en train de devenir une affaire nationale. Outre les mouvements citoyens susmentionnés et la communauté Ne Kongo, nous avons été approchée au sortir de nos premiers articles et conférences, par des leaders d’autres provinces du pays, notamment le Kasai, désireux de  s’engager dans ce combat dont ils appréhendaient mieux la portée nationale.  C’est cette dynamique qui a été à la base de notre appel aux premières victimes de la menace,  la communauté nande, pour resserrer les rangs afin de tendre la main à la dynamique nationale qui est en train de se développer. Le combat de l’Est est trop grave pour être remporté par une seule communauté. C’est l’occasion pour nous de saluer ceux des notables et anciens de la Communauté qui  s’emploient, faisant des pieds et des mains pour l’organisation du dialogue avec Mgr Sikuli, le sage du village.  Nous saluons de la même manière les autres amis députés ou citoyens de la communauté, ils se reconnaîtront, qui ont appelé dans le même sens. Les mains tendues sont bien reçues et appelées à se tenir. 

On ne peut pas attribuer dix millions de morts au hasard. Seul un plan, diabolique, peut expliquer une telle hécatombe, et on ne combat un plan que  par un autre plan, non par des actions sporadiques et en ordre dispersé, par des lamentations, ou par des accusations mutuelles. Comme le disait notre ancienne puissance coloniale dans sa devise « l’union fait la force ». Il est donc exclu, à notre humble avis, de l'envisager comme un tribunal où les uns et les autres vont échanger accusations et justifications, mais plutôt comme l'unification face à l'ennemi commun.    En attendant que les contours du dialogue se précisent, nous réitérons notre appel à toutes les forces nationales et patriotiques à nous  rejoindre dans ce combat final, dans cet Armageddon dont nous sortirons plus que vainqueurs par le bras puissant de Jemadari Yetu, le Dieu  paix et de la Justice.

Honorable Mbambu Mughole Juliette

Pin It

Statistiques

18693715
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4591
14108
34856
18541891
428772
491245
18693715

Your IP: 176.157.133.57
2021-09-28 05:22

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg