Flash

BAN2

 

L'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture -FAO- tient à la promotion de la protection de la foresterie urbaine qui offre beaucoup d'avantages aux populations vivant dans des villes, estimées à près de 70% d'ici 2050. Dans cette optique, en prélude du forum sur la foresterie urbaine qui aura lieu le 5 juillet prochain à Kinshasa, le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka a échangé, mardi 29 juin dernier à l'hôtel de Ville de Kinshasa, avec le Représentant de la FAO en RD-Congo.

Aristide OngoneObame a, d'abord, fait part à l'autorité urbaine du précédent forum virtuel organisé à Mantoue en Italie par la FAO en collaboration avec des institutions italiennes concernées par la gestion des forêts. Puis, il a remis une invitation au Gouverneur de la ville pour co-présider ces assises de Kinshasa, en sa qualité du premier citoyen de la capitale RD-congolaise.

Dans ses explications, l'émissaire de la FAO a souligné que plusieurs pays ont été identifiés, mais la RD-Congo, particulièrement la ville de Kinshasa, est choisie parce qu'elle se compte parmi les grandes métropoles d'Afrique. Aussi, parceque la RD-Congo est le plus grand poumon forestier d'Afrique.

Pour sa part, le patron de la ville de Kinshasa s'est montré réceptif face à cette grande initiative qui cadre avec son vaste programme Kinshasa bopeto, dans son volet aménagement des espaces verts et parcs d'attractions à Kinshasa. D'ailleurs, sur ce plan, le gouverneur de la ville de Kinshasa se compterait déjà parmi les bons élèves en termes de promotion de la foresterie urbaine ce, au regard des efforts qu'il est en train de fournir dans ce secteur.

Selon certains spécialistes en  environnement, la forêt urbaine représente une composante stratégique. C'est ainsi que la FAO préconise que les forêts péri-urbaines, les parcs, les rues, les jardins privés et d'autres espaces publics soient considérés comme un ensemble de la forêt urbaine, devant servir de composante stratégique pour répondre à des objectifs de développement durable.

Et pour y arriver, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture conseille quelques mesures, notamment la création d'espaces verts et de forêts urbaines; la préservation de la biodiversité et de l'intégrité et complexité de l'écosystème en ville ; la préservation des liens entre zones rurales et urbaines, notamment par les corridors écologiques; et enfin la protection d'écosystèmes forestiers sains pour leur influence sur les eaux urbaines.

Celcom-P HVK

Pin It

Statistiques

18616370
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6274
16555
74479
18420022
351427
491245
18616370

Your IP: 54.36.148.151
2021-09-23 05:56

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg