Flash

BAN2

 

Pour sa deuxième visite au cabinet du Président de l’Assemblée nationale depuis sa prise de fonction au mois de mars, comme représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, Bintou Keita, a échangé une fois de plus avec Christophe Mboso Nkodia sur les questions électorales à l’horizon 2023 ainsi que la question de la transition de la Mission de l’Organisation des Nations Unies au Congo (MONUSCO) pour une sortie responsable, graduelle et durable.

Au sortir de son audience qui a eu lieu vendredi 18 juin 2021, elle a livré à la presse l'essentiel de son tête-à-tête avec Mboso Nkodia.  «L’objectif de la réunion d’aujourd’hui était de faire les points sur les différents sujets que nous avions abordés à l’époque notamment, la relation entre la Monusco et l’Assemblée Nationale, le processus de préparation des élections de 2023, la question de l’identification d’un porte-parole de l’opposition», a-t-elle lâché après son entrevue avec Mboso.  Concernant la question sécuritaire de l’Est du pays, les deux personnalités ont évoqué les possibilités d’opérations offensives conjointes entre la MONUSCO et les FARDC.

Evoquant la transition de la MONUSCO après plus de vingt ans de présence, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République Démocratique du Congo s’est appesantie  sur la préparation de la feuille de route pour une sortie responsable, graduelle et durable de la Monusco au pays. Et cela avec une échéance qui arrive très vite puisque ce dossier doit être présenté au conseil de sécurité au mois de septembre prochain. 

MB

Pin It

Statistiques

17711118
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
998
15601
16599
17561587
606924
816200
17711118

Your IP: 54.36.148.108
2021-07-26 02:14

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg