Flash

BAN2

 

*‘’L'adoption de la loi organique portant organisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à assemblée nationale qui attribue la présidence de cette centrale électorale à la société civile, est une illustration parfaite de la Chambre basse du parlement de baliser le chemin pour l'UDPS de gagner frauduleusement les scrutins prochains, de la présidentielle aux législatives’’.

C'est le point focal du message du Coordonnateur actuelle de Lamuka, Adolphe Muzito, dans une conférence de presse tenue à Kinshasa vendredi dernier, en présence de son Compagnon de lutte, Martin Fayulu Madidi.

Devant les chevaliers de la plume, Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont dénoncé le fait que les dirigeants actuels du pays, dont le Président de l'Assemblée nationale, Christophe Mboso N'kodia, s'activent à travailler pour la politisation de la centrale électorale. Une manœuvre qui risque, estime Muzito, de Niveler la République Démocratique du Congo vers le bas, après l'alternance pacifique qui, pour eux, reste tout de même frauduleuse. Pour Lamuka, la direction de la CENI devrait être confiée de manière collégiale et tournante aux confessions religieuses, pour lutter contre la falsification des résultats des élections. «Nous disons que pour que les élections se passent dans les meilleures conditions, la Commission Electorale Nationale Indépendante doit être dépolitisée », a martelé Adolphe Muzito.

A en croire le Coordonnateur de Lamuka et Président national du Nouvel élan, cette démarche des parlementaires a pour mission principale l’instauration d'une nouvelle dictature en République démocratique du Congo. Pour ainsi faire face à cette réalité, Adolphe Muzito a annoncé une série de manifestations afin de barrer la route à cette démarche frauduleuse des élus nationaux de confier la présidence de la CENI à la société civile. «Nous disons ceci : nous allons tout donner pour notre pays. Le peuple se prendra en charge », a indiqué le Coordonnateur Adolphe Muzito .

Martin Fayulu, pour sa part, a dénoncé la composition actuelle de la Cour constitutionnelle qu’il estime tendancieuse. Répondant dans la foulée à une question sur la fameuse affaire congolité, le Coordonnateur de Lamuka, Adolphe Muzito et le Président de l'ECIDE Martin Fayulu ont dénoncé en bloc des propos y relatifs. Pour eux, la lutte des pères de l’indépendance pour la consolidation de la cohésion nationale, n'est pas à mettre dans les oubliettes à cause des intérêts peu clairs de certains compatriotes.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

18651335
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6579
16417
109444
18420022
386392
491245
18651335

Your IP: 3.227.235.216
2021-09-25 09:55

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg