Flash

BAN2

 

La proposition de loi portant sur la congolité au poste de Président de la République initiée par le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive, dans le chef de la classe politique congolaise. En effet, pour Me Constant Mutamba, président du regroupement politique Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC), cette histoire serait est un faux débat. L'important,  c'est ce qu'un compatriote peut faire pour sa nation.

Dans un point de presse tenu lundi 31 mai 2021 à Kinshasa, l'un des jeunes leaders du FCC a brisé le silence sur cette question. Me Constant Mutamba Tungunga, puisque c'est de lui qu'il s'agit, voit d’un mauvais œil, la proposition de ce candidat malheureux à la présidentielle de 2018 visant à verrouiller l'accès à la magistrature suprême.

"Être Congolais de père et de mère n'est pas une plus-value", rappelle-t-il. Nul n'a le monopole de l'amour du pays. D'ailleurs, le président de la NOGEC précise que souvent ce sont des gens appartenant à cette catégorie de citoyens qui trahissent leur pays. Ils sont indignes de porter la nationalité congolaise’’, a-t-il indiqué.

A en croire ce cadre du Front commun pour le Congo, ‘’certains Congolais de père et de mère sont indignes de porter la nationalité congolaise. Le cas de ceux qui prennent les armes pour tuer leurs propres frères. Ce sont des Congolais de père et de mère qui ont mis à genoux ce pays. Ils ont plusieurs fois trahi le Congo", a déclaré haut et fort M. Mutamba.

En outre, Me MutambaTungungaa fait remarquer que le plus important, ce sont les réalisations de chaque compatriote pour sa patrie. Comme qui dirait : l'unique indicateur de l'amour, ce sont des preuves et non la qualité ou origines de ceux qui posent des actes.

"La congolité est un faux débat. L'important,  c'est ce qu'un compatriote peut faire pour sa nation", a coupé court ce cadre du FCC de Joseph Kabila.

Certes, dans l'opinion publique, le schéma Tshiani ne passe pas. En plus, lui-même, selon certaines grandes bouches, n'est pas pris au sérieux. Inquiet, le jeune leader se demande : ‘’entre un Congolais de père et de mère détourneur de deniers publics, et un étranger qui investit ses millions au Congo, lequel de deux aime réellement le Congo, et est digne d'être appelé Congolais ?".

Sans passer par le dos de la cuillère, Me Constant Mutamba rejette la proposition Tshiani. Il emboîte ainsi le pas à certains hommes politiques et députés nationaux qui n'entendent pas faire passer cette proposition de loi que d'aucuns qualifient de " raciste et divisionniste", et "de pure distraction".

D’ailleurs, pour un cadre de Lamuka, ‘’Noël Tshiani veut être à la page sans connaître ce qu'il est lui-même à la base. Un homme versatile et surtout un mauvais exemple à suivre pour les générations futures".

RM

Pin It

Statistiques

16853980
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7746
26481
34227
16629240
565986
858402
16853980

Your IP: 114.119.143.124
2021-06-21 07:09

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg