Flash

BAN2

 

Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya demeure confiant quant à la problématique de l’amélioration, tant soit peu, des conditions de vie des congolais disséminés sur l’ensemble du territoire national à travers l’Union Sacrée de la Nation, cette vision engendrée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo dans le but de solutionner les gros maux qui rongent les congolais. C’est lors de son passage dans l’émission ‘’le débat africain’’ de Radio France Internationale (RFI), dimanche 31 mai 2021 que le Ministre Patrick Muyaya a réitéré sa conviction de voir la RDC renaitre de ses cendres tant sur les plans économique, sécuritaire que sur le plan social, souhait le plus ardent de tout congolais, grâce à la hargne de changer la donne, imprégnée dans l’ADN du Chef du Gouvernement, le Premier Ministre Sama Lukonde.

La vision de l’Union Sacrée de Nation

Toujours fidèle à ses interventions pertinentes aux préoccupations d’Alain Foka, Patrick Muyaya est allé au pied de l’Olympe où le Président de la République, Félix Tshisekedi, a puisé sa nouvelle vision politique de l’Union Sacrée de la Nation, pour scander qu’à travers cette vision de Fatshi, l’espoir  de voir la République Démocratique du Congo reprendre sa puissance de gâchette de l’Afrique, est permis aux congolais. Car, a précisé Muyaya, la mission leur confiée dans l’équipe des Guerriers de Sama Lukonde, c’est de réunifier le grand Congo, le rendre débout plus que jamais. «Aujourd’hui, la vision, elle est toute simple. C’est de faire un Congo prospère, un Congo pacifié, un Congo solidaire. C’est cela la vision pour nous dans le Gouvernement Sama Lukonde et nous ne voulons pas de polémiques. Nous voulons commencer à trouver des solutions aux problèmes de congolais. La première donne que l’Union Sacrée apporte, c’est la stabilité dans les institutions», a précisé la bouche autorisée des Warriors.

Dans cette lancée de sérénité devant ses co-débateurs dans la fameuse émission politique de RFI, le Ministre de la Communication et Médias et Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, a tenu à balayer toute équivoque dans les chefs de milliers de politiques congolais qui voient le diable dans le renversement de la majorité intervenu au niveau de deux chambres du Parlement suite à l’avènement de l’Union Sacrée de la Nation, lequel renversement a permis à Sama Lukonde d’avoir dorénavant un buste au jardin des Premiers de la Primature, synonyme de remplacement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Pour Patrick Muyaya, politicien, on le devient par une vision personnelle avant tout, celle de changer des conditions de vie de ses compatriotes et non par les ambitions d’un groupe d’individus. «Je crois savoir que l’homme politique est guidé d’abord par les intérêts du peuple. Lorsqu’à un certain moment, vous vous retrouvez dans une coalition où ça pose problème sur un certain nombre de questions, vous vous décidez. Il y a eu des maux qui se sont enracinés, il y a eu des cadres où les gens devaient discuter, mais ils ne discutent pas, et les hommes politiques se sont assumés. De toute évidence, moi je ne voudrais pas entrer dans le débat de légalité ou ceci, mais nous tous, nous avions constaté que la Coalition ne marchait pas, et que les questions de la population n’étaient pas bien prises en charge », a indiqué Muyaya.

Vers la conclusion de son élan, le Ministre Patrick Muyaya a précisé un certain nombre de priorités du Gouvernement de la République dont il est le Porte-parole. A l’en croire, la sécurité, le social du peuple ainsi que les questions économiques, sont là les urgences de l’exécutif central, dirigé par le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge.

Gloire Mfemfere

 

 

Pin It

Statistiques

16945773
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22160
26507
126020
16629240
657779
858402
16945773

Your IP: 54.36.148.56
2021-06-24 21:02

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg