Flash

BAN2

 

De 1921 à 2021, voilà 100 ans jour pour jour que commençait le Kimbanguisme, avec Papa Simon Kimbangu. Un siècle complet, depuis que le mouvement kimbanguiste a été créé par ce dernier, soit le 6 avril 2021. Cette date marque également les 100 ans de la mission religieuse du père fondateur de cette église.


A cet effet, les fidèles et sympathisants Kimbanguistes dissimulés dans le monde célèbrent à partir du 6 avril, la fête du premier centenaire de ce mouvement religieux. Plusieurs d’entre eux se sont déplacés pour Nkamba, Nouvelle Jérusalem. Parmi les sympathisants, il y a eu l’élue de la Funa, l’Honorable Henriette Wamu Atamina qui, malgré son absence à Nkamba pour être à la plénière du mardi, a félicité la ténacité dont font montre les chrétiens Kimbanguistes pour pérenniser l’œuvre de Simon Kimbangu. Elle a profité de cette occasion pour les appeler à mettre ce centenaire dans le signe de la paix. « C’est un sentiment de joie, surtout pour l’Eglise Kimbanguiste car, fêter 100 ans n’est pas une simple chose. Je souhaite une très bonne fête de 100 ans au Chef Spirituel, à tous les Kimbanguistes et je les félicite en même temps », a-t-elle déclaré.
Dans son message, l’élue de la Funa a insisté sur le message de ce centenaire qui doit être un message de paix, d’amour et d’unité. « La République Démocratique du Congo a besoin de la paix, de l’unité et de l’amour, et la lutte de Papa Simon Kimbangu allait aussi dans ce sens. 100 ans après, nous devons vivre dans la paix, dans l’unité et surtout dans l’amour pour honorer sa mémoire », a-t-elle renchéri.
Répondant à la question de savoir pourquoi elle a placé des banderoles sur lesquels elle a mentionné ‘’bonne fête à tous les Kimbanguistes’’, l’élue de la Funa a déclaré que cette fête est nationale et pour ce faire, elle a trouvé mieux d’y participer avec plusieurs banderoles, à Kinshasa, à MbanzaNgungu ainsi qu’à Nkamba en signe de solidarité avec l’Eglise Kimbanguiste.

Quid de Maman Muilu ?
‘’Derrière un grand homme, se cache une grande dame’’, dit-on. C’est par là que celle que les Bana Funa appellent affectueusement ‘’Mère Theresa’’ a rendu ses hommages à Maman Muilu, celle qu’elle a considéré comme première pasteure femme Kimbanguiste, mère de l’émancipation et de l’autonomisation de la femme. De son vrai nom, Marie Muilu Kiawanga Nzitani, cette femme fut la porteuse du mouvement religieux Kimbanguiste. « Elle est un exemple à suivre. C’était une grande dame de valeur, très courageuse qui s’est occupée de l’éducation de ses enfants en l’absence de son mari en prison au Katanga. Elle a fait beaucoup de choses et pour cela, elle mérite aussi des éloges», a fait savoir l’Honorable Henriette Wamu avant d’ajouter qu’il faut aussi à cette dame qui a porté l’Eglise Kimbanguiste en l’absence de son mari.

Le Chef Spirituel
Pour l’avoir visité en 2019, Henriette Wamu reconnait en cet homme de Dieu, les valeurs très capitales. « Je l’ai rencontré il y a deux ans, nous avons passé des beaux moments, de partage et de prière. Il a fait montre d’un accueil chaleureux et d’une gentillesse hors norme».

Steve Ilunga

Pin It

Statistiques

15902065
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
14509
32039
76945
15644506
472473
736710
15902065

Your IP: 2001:41d0:303:e039::
2021-05-18 10:49

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg