Flash

BAN2

 

Il est attendu cet avant-midi à la Chambre haute du parlement, pour répondre aux multiples préoccupations lui soumises par les élus des élus, sur le projet de loi autorisant la ratification par la RDC de l’Accord portant Création de la Zone de Libre-échange continentale africaine. Jean-Lucien Bussa, Ministre de commerce extérieur, va tenter de convaincre les Sénateurs sur le bien-fondé de l’autorisation de cette ratification.

Hier, il y a eu un débat houleux à la Séance plénière du Sénat, consacrée à l'examen et l’adoption de la loi autorisant la ratification par la RDC de l'Accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine. Le Ministre Bussa avait laissé entendre que cette loi constitue le dossier principal du mandat du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi à la tête de l'Union africaine, qui veut rendre opérationnelle la zone de libre-échange afin de briser les barrières économiques qui existent entre les Etats africains. 54 pays ont déjà ratifié ce traité international à l’exception de l'Erythrée qui traine encore les pieds. D'où l’appel du Ministre aux sénateurs de pouvoir voter cette loi. « L’un des dossiers phares du mandat de notre Chef de l’Etat demeure l’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale africaine, qui est devenue une réalité depuis le 1er Janvier 2021. La République démocratique du Congo a plus à perdre qu’à gagner en étant en dehors de la zone de libre-échange. Celle-ci est considérée plus qu’une opportunité à ses yeux pour exploiter… », a fait savoir ce membre du Gouvernement.

Au cours de cette plénière, plusieurs sénateurs avaient pris la parole pour en savoir plus sur les conséquences positives et négatives pour la RDC de ratifier cet accord. Cette ratification ne va-t-elle pas tuer l'économie et entreprenariat congolais ? Les conditions économiques et sécuritaires sont-elles propices ? Comment la RDC se prépare à combler le déficit budgétaire qu'elle va enregistrer suite à la ratification de cet accord ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles va tenter de répondre Jean-Lucien Bussa.
Après avoir salué les interventions des uns et des autres le Président du sénat Modeste Bahatia signifié que ce texte est interpellateur pour le gouvernement qui devrait prendre des mesures pour que rien ne soit plus comme avant. « Il n’y a plus d’interpellation, nous devons avoir une planification, un plan, une politique économique, nous devons faire en sorte qu’il y ait la continuité réelle de l’action de l’Etat », interpelle-t-il.

C'est donc ce vendredi que va revenir Jean Lucien BUSSA pour donner les réponses aux sénateurs avant que ce projet de loi doit soumis au vote à la plénière par le président du sénat Modeste BAHATI. La plénière de ce vendredi va examiner le rapport de la Commission PAJ sur la validation des mandats ; les réponses du Sénateur Guy Loando aux préoccupations des Sénateurs sur la Proposition de loi déterminant les principes fondamentaux relatif à la recherche scientifique et innovation technologique. Il sied de rappeler que c’est depuis le 22 Janvier 2021 que l’Assemblée nationale avait adopté le projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de Libre-échange continentale africaine (ZLECAF) au cours de la plénière dirigée par le bureau d'âge. D’après la Banque Mondiale, la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) pourrait permettre aux pays africains de faire sortir de l'extrême pauvreté 30 millions d’habitants et d'accroître le revenu de 68 millions d'autres personnes qui vivent avec moins de 5,50 dollars par jour. Sur les 450 milliards de dollars de gains potentiels, environ 300 milliards proviendraient des mesures de facilitation du commerce visant à lever les freins bureaucratiques et à simplifier les procédures douanières. La mise en œuvre de la ZLECAf permettrait de mener à bien les réformes de fond nécessaires pour stimuler la croissance à long terme dans les pays africains.

MB

 

Pin It

Statistiques

15000635
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
25011
23554
70624
14765126
307753
764873
15000635

Your IP: 13.66.139.157
2021-04-13 23:35

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg