Flash

Depuis le 19 août 1839, date de la présentation du premier procédé photographique par Jacques Louis Daguerre à l’Institut de France, la photographie n’a jamais cessé de connaître une évolution significative conditionnée par la modernisation technologique. Des images noires et blanches à celles en couleur, elle a porté dans sa bannière plusieurs genres.

Ainsi, de nombreux photographes ont su par leur créativité, renouveler cet art. Malheureusement, d’autres par contre, n’ont pas su se réinventer. Patrick Tete, retenez bien son nom, sort du lot. Ce jeune trentenaire se démarque des autres par son savoir-faire qui sort de l’ordinaire. Simplement photographe en ce début, ce natif de Kikwit est devenu expert en Communication numérique allant jusqu’au point de gérer avec expertise, brio et professionnalisme la communication numérique de la deuxième Institution du pays qu’est l’Assemblée nationale de la RDC tout au long du mandat du Bureau d’âge.

Avant lui, aucun congolais de son âge n’avait connu une telle ascension fulgurante qui lui a valu la reconnaissance non seulement du bureau d’âge, aussi bien de ses nombreux compatriotes. Patrick Tete a plusieurs casquettes. «Avant tout, je suis un économiste de formation, spécialement en marketing et j’ai une formation en stratégie digitale. Ensuite, je suis Photographe spécialisé pour les institutions, Communicateur Visuel (communément appelé Graphiste), puisque j’ai dépassé ce stade là d’un simple graphiste. Je suis expert en stratégie de la communication numérique dont je réalise le plan de communication, mise en place d’une structure de communication numérique, je suis en même temps community manager senior, Web Contents manager et rédacteur des contenus. Bref, je suis dans le domaine de la communication depuis plus de 10 ans », se présente-t-il aux fins limiers de La Prospérité.

Réalisation
Jeune et très expérimenté, ‘’Pat’’ a une liste longue de ses réalisations. Mais, le plus récent en terme de réalisation du moins pour la communication numérique, c’est lorsque l’opportunité lui a été offerte par le Rapporteur Gaël Bussa Obambule de gérer les plateformes digitales de l’Assemblée nationale pendant la période transitoire du Bureau d’âge que chapeautait le doyen Mbosso N’kodia Pwanga. « Nous avons remis chaque chose à sa place », lâche-t-il d’entrée. « Nous avons structuré la communication digitale, nous avons fourni un contenu de qualité et qui est apprécié par plusieurs personnes en tout cas. Et ma grande satisfaction c’est d’avoir réussi à faire certifier le compte Twitter de l’Assemblée nationale car il constituait l’une de ma mission clé durant cette période transitoire. En photographie tout comme en communication visuelle, les réalisations sont en grand nombre. De manière sommaire, j’ai réalisé plusieurs supports de communication ici à Kinshasa, à Brazzaville, au Canada et au Gabon », fait-il savoir.
A noter que ce jeune brillant a accompagné plusieurs acteurs politiques de la RDC à la structuration de leur communication, à la gestion de leur image et conseils pour leur stratégie de communication que cela soit digitale ou classique.

Le passionné du numérique
A la question de savoir pourquoi il a choisi ce métier, Patrick Tete a laissé entendre qu’il est animé d’une passion débordante. « Il est vrai que j’ai fait les formations en économie et autres, notamment en photographie, communication numérique. Mais la communication est quelque chose qui me passionne, peut-être que c’est collé en mon post-nom qui est « NDA » qui signifie parole », a-t-il précisé. Et d’ajouter : ‘’J’aime communiquer, je me contente quand les gens apprécient quelque chose qui est réalisée par moi. Voilà ce qui me motive le plus. Ce n’est même pas d’abord question d’argent mais je pense c’est avant tout une passion. Car la passion brise les limites, la peur, l’incertitude et nous pousse à être déterminé dans ce qu’on réalise’’.

Source d’inspiration
Pour son métier, Patrick Tete est très reconnaissant à Jésus-Christ. Il se dit être inspiré par Dieu en ces termes : ‘’Ma première source d’inspiration c’est Dieu, à travers sa création. Dieu est le meilleur communicateur, Dieu est le meilleur Photographe car celle-ci n’est possible que grâce à la lumière. Après Dieu, ce sont mes aînés qui ont évolué dans ce domaine que ça soit d’ici en RDC ou ceux d’ailleurs. Je dois ainsi le dire, une partie de ma source d’inspiration c’est l’observation. J’aime observer et tirer toutes les leçons de cette observation. Mais si je dois citer quelques personnes qui m’inspirent il s’agit de Monsieur Gomba Rigaud, Paul Mahel, Eugène Kandolo, Alain Yav, Mme Victoire Matope, Mme Tina Salama, Mme Lydie Omanga et Mme Harmony Umwali pour ne citer que ceux là’’.

Après avoir porté son expertise à l'Assemblée nationale la prochaine étape pour Patrick Tete c’est d’accompagner les grandes institutions de la République. « Pourquoi pas le Chef de l’Etat ? Car il est temps pour lui de s’entourer par des Jeunes passionnés et qui peuvent l’accompagner dans cet aspect de communication car les talents dans ce pays ne manquent pas, c’est peut-être que l’opportunité n’est pas accordée à cette jeunesse, certains pensent les bonnes choses ne doivent être faites que par une personne étrangère or avec ma petite expérience, j’ai réalisé que ce n’est toujours par le cas. L’Etat doit consommer l’expertise made in Congo », a conclu Patrick Tete.
Un exemple à suivre pour les jeunes africains en général et congolais en particulier.

Merdi Bosengele

 

Pin It

Statistiques

13913223
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9912
27210
194191
13544526
697269
800476
13913223

Your IP: 54.36.148.142
2021-02-28 09:32

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg