Flash

Samy Badibanga Ntita, désormais, au four et au moulin


*Il n’a ni démissionné, ni été reconduit. Il est resté, par contre, à son poste. Car, la pétition initiée contre lui a été simplement rejetée. Samy Badibanga Ntita, né le 12 septembre 1962 à Kinshasa, ex-Conseiller spécial de l’Intemporel Etienne Tshisekedi wa Mulumba de 2009 à 2011, élu Député National dans la circonscription de Mont-Amba à Kinshasa depuis 2011 à l'Assemblée nationale, nommé Premier Ministre du 17 novembre 2016 au 7 avril 2017, élu Sénateur en 2019, Leader du Regroupement ‘’Les Progressistes’’ et l’un des acteurs clés dans la montée en puissance de l’actuelle ‘’Union sacrée de la nation’’, reste seul aux commandes du Sénat. Tout étant Premier Vice-Président, il jouera, en même temps, le rôle de Président du Sénat jusqu’à l’installation effective de nouveaux membres du Bureau. Et si la plénière qui sera convoquée, très prochainement, n’y trouve aucun inconvénient, il pourrait, en principe, solliciter de se faire assister dans l’accomplissement de sa mission en cette période charnière, par les deux plus petits des Sénateurs, comme ils ont d’ailleurs été aux côtés du Doyen d’Age dont la mission se termine demain, après qu’il ait effectué la remise-reprise avec le Bureau Thambwe et transmis, juste un temps après, le fanion à Badibanga devenu ainsi, pour autant que le vide persistera, le nouveau Speaker Intérimaire du Sénat et donc, un des Chefs des Corps d’une des Institutions parlementaires de la RD. Congo.

Tablier ?
Finalement, répondant à l’appel du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, du 23 octobre 2020, la nouvelle Majorité acquise à l’Union sacrée de la Nation est en action au Sénat. Grâce à elle, le tsunami tant attendu est arrivé. Alexis Thambwe Mwamba, Tibasima Mbongemu Ateenyi, Kaumba Lufunda, Nzazi Rolly Lelo, Kamitatu Marie-Josée Sona, sans oublier Rubuye Hakizimwami, ont, chacun devant sa conscience, décidé de rendre le tablier.

Vers le remise-reprise
Déjà, la cérémonie de remise-reprise est fixée à ce mardi 9 février 2021. Mamboleo, du haut de ses 84 ans, a, en tant que Doyen d’Age, écrit à Alexis Thambwe Mwamba Alexis ainsi qu’à l’ensemble des autres membres du Bureau démissionnaires de prendre toutes les dispositions nécessaires pour son déroulement, conformément aux règles d’usage en la matière.

Leviers
Après le changement intervenu à l’Assemblée Nationale et en cours au Sénat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dispose d’une nouvelle Majorité qui consacre, désormais, l’ensevelissement de la coalition FCC-CACH au profit de l’Union sacrée de la nation.
Aux yeux des analystes, plus rien ne lui manque pour réaliser les réformes électorales et institutionnelles, plus rien ne peut l’empêcher de traduire dans les faits son ambitieux projet consistant, disait-il, dans ses trois discours du 23 octobre 2020, du 6 et 14 décembre 2020, à gouverner autrement, en mettant fin au régime de la prédation.

Maintenant que l’Assemblée Nationale et le Sénat sont à la portée de sa nouvelle Majorité, il va de soi qu’il propulse, depuis les profondeurs de sa propre vision, le pays vers les rails de sa renaissance et, même, de son redecollage.
D’ailleurs, depuis samedi 6 février 2021, profitant de ses nouvelles fonctions de Président en exercice, n’a-t-il pas promis de faire sortir l’Union Africaine, en ce compris la RD. Congo, son propre pays, avec le concours de tous, des salles de conférences, des disques durs des ordinateurs et des dossiers bien ficelés des secrétariats des dirigeants africains, pour l’amener dans les cours des écoles, au milieu des camps de réfugiés, aux cœurs marchés des villes et des champs des villages ?

LPM

Pin It

Statistiques

13912754
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9443
27210
193722
13544526
696800
800476
13912754

Your IP: 54.36.148.29
2021-02-28 09:01

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg