Flash

BAN2

 

25 novembre 2020 – 23 décembre 2020, c’est le laps de temps qui aura permis à l’Assemblée provinciale de Kinshasa d’examiner et de juger recevable le projet de loi de finances exercice 2021 déposé par le Gouverneur Gentiny Ngobila.

Au cours de la plénière ayant traité de cette question, l’Honorable Président de l’APK, le Pasteur Godé Mpoyi, a indiqué qu’une série de réaménagements seront incorporés dans ledit projet par la commission Economico-financière de cette Assemblée pour enrichissements. Cette plénière, précise-t-on, a connu deux temps forts marqués par la présentation du projet de loi de finances aux Députés Provinciaux et les réponses données par Ngobila Mbaka à ces élus sur des zones d’ombres auxquelles il devrait éclaircir.
A cette occasion, Gentiny Ngobila a articulé son intervention sur trois points notamment, le rapport d’exercice du premier semestre du budget 2020, les entraves et les leçons à tirer ainsi sur le rapport du projet d’édit du budget 2020. Il en a profité pour rappeler que le budget 2020 avait 5 axes stratégiques dont la diversification des activités de la ville, l’assainissement et la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

Comme le prochain budget, il était dans la droite ligne du plan de développement de la RDC qui met en exergue les objectifs du développement durable ODD. Gentiny Ngobila a reconnu, concernant l’exercice qu’il a l’honneur d’effectuer, qu’il se tient au moment où la capitale vit la deuxième vague de la pandémie à Coronavirus. Ce qui rend plus précaire, a signifié l’autorité urbaine, la situation des kinoises et kinois. Parlant du budget 2021, il est évalué à 724 milliards de francs congolais. Il connaît une baisse de près de 255 milliards de francs congolais, soit un taux de 26,12 pourcent. Ce déficit est dû aux difficultés liées au cadrage macro économique ainsi qu’à la pandémie à Coronavirus qui n’a épargné aucun pays, la RDC y compris. Cette crise sanitaire a aussi frappé de plein fouet l’économie de la ville. A l’en croire, sa vision exprimée à travers le programme Kinshasa Bopeto et sa volonté de changer l’image de la capitale congolaise restent intactes.

Toutefois, au-delà des difficultés, Gentiny Ngobila a déclaré ne ménager aucun effort pour relever le défi du développement de la ville de Kinshasa. Justement à ce propos, malgré toutes les difficultés enregistrées, la ville de Kinshasa a investi dans plusieurs projets notamment, dans les infrastructures.
Comme à l’accoutumée, plusieurs députés ont pris la parole pour demander des éclaircissements ou des réaménagements. C’était non sans féliciter le numéro un de la ville et toute son équipe pour la qualité du travail abattu. Parmi les remarques les plus importantes formulées, on note la dotation de la ville comme appui à l’organisation des 9èmes jeux de la Francophonie qui ne figure pas dans la loi de finances exercice 2021. Ainsi, la préoccupation est celle de savoir comment la ville de Kinshasa s’y prendra-t-elle pour faire face à cette dépense.
Détail sur lequel le gouverneur de la ville de Kinshasa a donné des précisions dans la soirée lors de la deuxième partie de cette plénière. Laquelle a consacré sans tergiversations la recevabilité de ce budget.

La Pros.

Pin It

Statistiques

19005337
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9084
13420
22504
18877916
269981
470413
19005337

Your IP: 185.191.171.3
2021-10-18 17:17

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg