Flash

*Le Bureau Conjoint des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo a condamné fermement les propos qualifiés «d’incendiaires» attribués à un responsable de l’UDPS, qui sont de nature à inciter à la violence.

Le BCNUDH, relayé par HRW, met en garde contre de tels propos et appelle les acteurs politiques de tous bords de s’abstenir de tenir des discours pouvant porter atteinte à la paix et la cohésion sociale.

En effet, au cours d’une matinée politique de l’Udps, tenue mardi 10 novembre 2020, le Secrétaire général du parti présidentiel, Augustin Kabuya, aurait tenu des propos désobligeants à l’égard du Ministre des Finances Sele Yalaghuli, appelant les militants à s’en prendre à l’argentier , sous prétexte qu’il bloque la paie des fonctionnaires de l’Etat, pour que l’armée puisse se révolter contre le Garant du bon fonctionnement des institutions. Du côté de l’Argentier national, on dit se réserver le droit de saisir les instances judiciaires étant donné que l’intégrité physique ainsi que celle de la famille du Ministre des Finances sont menacées. Que gagnerait l’Udps si la case Congo s’embrasait sous l’ère Fatshi ? S’interrogent des observateurs.
Oui, la sortie du numéro 2 du parti de Félix Tshisekedi n’est nullement passé inaperçue. Si Sele Yalaghuli n’a pas voulu réagir personnellement à travers les médias, néanmoins, certaines personnalités politiques de la plateforme FCC ont crevé l’abcès, en signifiant que, «face à des menaces de son intégrité physique ainsi que celle de sa famille, le Ministre des Finances se réservait le droit de porter la question auprès des instances judiciaires compétentes. L’Etat de droit semble s’appliquer de manière discriminatoire dans des circonstances sélectives», a réagi un sociétaire du FCC.
Dans le même chapitre, le BCNUDH a tenu à préciser que les menaces contre les personnes et leurs biens sont contraires à la loi et aux exigences d’une société démocratique. Par ailleurs, cet organisme du système des Nations Unies invite les autorités à prendre des mesures pour prévenir, sanctionner les auteurs desdits propos.

Un cadre du PPRD a laissé entendre que ‘’cette vérbigération incendiaire de ce cadre Udps est très grave et passible d'incitation à un génocide politique! Le PGR, s’interroge-t-il, ne peut-il pas se saisir d'office d'une infraction si grave? Halte aux projets macabres de Nuit de Cristal et des longs couteaux de triste mémoire!, s’est-il exclamé.

En guise de rappel, Augustin Kabuya aurait tenu des propos incitant les militants à s’en prendre au ministre des Finances au motif qu’il bloquerait des paiements des agents de l’Etat pour les pousser à un soulèvement contre le Président le Président de la République, promettant le chemin de l’exil à certains, les enregistrements sonores de son speech faisant foi. Si le Ministre des Finances se réservait le droit de porter la question auprès des instances judiciaires compétentes, il est préférable qu’en cette période des consultations et d’incertitude, tout congolais devrait être contraint de parler de la paix et la stabilité, puisque les querelles politiques divisent en lieu et en place d’unir les filles et fils de la RDC.

La Pros.

Pin It

Statistiques

11616527
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5554
25804
31358
11402880
822943
833699
11616527

Your IP: 2a03:2880:20ff:13::face:b00c
2020-11-30 04:22

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg