Dernières publications

Flash

Le Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo, a salué l'initiative lancée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de consulter les acteurs sociopolitiques les plus représentatifs du pays afin de créer une union sacrée de la Nation. Il a été reçu hier, mercredi 4 novembre 2020, au palais de la nation par le chef de l’Etat, avec qu’ils ont échangé durant plusieurs.


Le Président du MLC est la première personnalité politique à répondre à l'invitation du Chef de l'Etat. Très détendu, Jean-Pierre Bemba entré seul dans la salle de consultations à 12h45.Après une première partie de l'entrevue devant les collaborateurs du Chef de l'Etat, les deux personnalités ont échangé en aparté pendant plusieurs minutes, a-t-on appris. C'est la première fois que les deux acteurs politiques se rencontrent depuis la période préélectorale de 2018. A l'issue de l'entretien de près d'une heure, Jean-Pierre Bemba s'est refusé à plus de commentaires se limitant à encourager l'initiative. «C'était cordial», a-t-il déclaré. A la question de savoir s’il soutenait l'Union sacrée, Bemba lâche : ‘’Oui, je soutiens tout dialogue entre les congolais’’.
Il sied de rappeler par ailleurs qu'un autre leader de la coalition de l'opposition LAMUKA sera à Kinshasa ce vendredi en vue de prendre part aux consultations présidentielles. Moïse Katumbi et son parti politique Ensemble pour la République, ont appelé à une mobilisation générale des Kinoises et kinois.

RDC : Félix Tshisekedi consulte Simon Kimbangu
Dans le cadre des consultations politiques initiées par le Président de la République, Simon Kimbangu Kiangani, le Chef spirituel de l’Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu a été reçu, mercredi 04 novembre 2020, au palais de la nation par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.
Après Jean-Pierre Bemba, la deuxième personnalité a être reçue par le Président de la République hier, était le Chef spirituel kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani. Comme l’on pouvait s’y attendre, il a saisi cette opportunité pour plaider pour la paix.Sa déclaration à la presse faite en lingala est restée trop spirituelle. Il a pris l'engagement de prier pour la RDC.
«Nous avons répondu à l’appel du président de la République, raison pour laquelle j’ai quitté Nkamba (Kongo Central) pour Kinshasa pour parler de la paix. Nous savons que le monde est secoué et notre pays aussi. Mais nous devons rester concentrés sur la prière parce que, c’est l’Etat qui trouve des solutions à nos problèmes. Quand rien ne va au niveau de l’Etat, au niveau de la population, rien ne marche», a dit Simon Kimbangu Kiangani.
Le chef spirituel de l’église Kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani dit soutenir les consultations politiques du Chef de l’état.

Union sacrée : le CLC plaide pour la dissolution du parlement
Conduit par son Coordinateur Isidore Ndaywell, le Comité Laïc de Coordination (CLC) a été reçu ce mercredi par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans le cadre des consultations présidentielles. A l'issue de leur entrevue, le Professeur Isidore Ndaywell a déclaré avoir remis un mémo au Chef de l'Etat qui reprend les trois préoccupations essentielles à savoir: la réhabilitation de l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue du territoire, la crédibilisation des élections de 2023 ainsi que la relance économique et sociale.
En ce qui concerne particulièrement la crédibilité du processus électoral de 2023, elle passe par la réforme de la CENI et la nomination d'un président de la Cour Constitutionnelle n'ayant pas trempé dans les tripatouillages électoraux.
Au sujet de la coalition FCC-CACH, le CLC pense que sa dissolution va de soi.
Le CLC a exprimé tout son soutien à l'Union sacrée pour la Nation. Au cours des entretiens qu'ils ont eus ce mercredi dans le cadre des consultations présidentielles, les mouvements citoyens Filimbi, Echa et Lucha ont demandé au Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo la fin de la coalition FCC-CACH.
«Nous avons très clairement fait comprendre au Président de la République que ce qui bloque le pays est le système de prédation par le groupe qui a dirigé le pays pendant 18 ans", ont déclaré les leaders de la Lucha.
« Nous soutenons la nécessité de mettre un terme à la coalition », a commenté Floribert Anzuluni tout en précisant qu'il ne s'agit pas de transférer les tares d'un groupe vers un autre.
Les mouvements citoyens ont aussi remis un mémo au Chef de l'Etat qui explicite les questions de sécurité et justice, situation socio-économique et réformes institutionnelles.
Il sied de noter que le Chef de l’Etat s’est entretenu également avec les délégués de la Fédération des Entreprises du Congo (F.E.C). Les artistes comédiens ont salué la considération du Chef de l’Etat.
La Pros (Avec la presse présidentielle)

 

Pin It

Statistiques

11761869
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13913
24932
176700
11402880
123067
845218
11761869

Your IP: 66.249.66.86
2020-12-05 12:08

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg