Flash

Après plusieurs semaines d’attentes, le lancement officiel du Concours de Plans d’Affaires, COPA en sigle, a finalement eu lieu. Cela s’est déroulé au salon Congo du Pullman de Kinshasa, hier – mercredi 30 septembre 2020. Une cérémonie rehaussée par la présence de plusieurs membres du Gouvernement, des élus du peuple ainsi que plusieurs hôtes de marque et entrepreneurs. Elysée Munembwe, Vice-Premier Ministre – Ministre du Plan – et représentante officielle du Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba dans cet événement, est celle qui a déclaré solennellement ce concours ouvert à la suite d’un panel d’interventions.

Des allocutions, parmi lesquelles il a été possible de distinguer celle d’Alexis Mangala – Coordonnateur du projet PADMPME, de Justin Kalumba – Ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat, celle de Guillemette Sidonie Jaffrin – pour le compte de la Banque Mondiale, et ainsi de suite. Alexis Mangala, dans son allocution, a fait savoir la portée de l’apport valeureux du PADMPME dans la grande vision quinquennale du Chef de l’Etat qui s’étale en 20 piliers, ce, en se focalisant sur 5 actions de cette vision. Il est question notamment, de la formation professionnelle continue, la promotion de l’entrepreneuriat des PME-PMI congolaises, le soutien à la promotion économique de la femme, la lutte contre la pauvreté et la création d’emplois pour les jeunes ; ces mêmes piliers qui ont été coulés sous forme d’axes majeurs du programme du gouvernement tel que présenté et adopté au Parlement.

Zoom sur les objectifs
L’objectif de développement de ce concours est de soutenir la croissance des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et d’accroître les opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans les zones ciblées.
Les principaux bénéficiaires du projet sont les micro, petites et moyennes entreprises (MPME), tant formelles qu'informelles, de Matadi dans la province du Kongo Central, Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, Goma dans la province du Nord-Kivu et de Kinshasa.
Les Micro, Petites et Moyennes Entreprises ciblées sont celles œuvrant dans les secteurs productifs les plus susceptibles de générer des activités à valeur ajoutée et des emplois pour la population défavorisée, notamment l'industrie légère, l'agro-transformation et les services à valeur ajoutée.
Cette compétition est fondée sur des critères d’éligibilité et de sélection objectifs et transparents qui ont été définis en consultation avec les parties prenantes locales, y compris les PME. En vue d’encourager la participation des PME dirigées par des femmes, 40% des allocations aux PME sont destinées à celles appartenant à des femmes ou dirigées par elles.

Un des aspects importants de cette initiative est le soutien accordé à la croissance et aux chaînes de passation des marchés de PME grâce à des accords de collaboration avec les grandes entreprises, suivant le modèle des centres de PME. Elle permettra de financer l’assistance technique au profit de quatre à cinq Centres de PME, ayant une capacité moyenne de 40 PME. Cela pour créer, en faveur des entreprises soutenues, une connexion aux marchés, selon une approche globalisante qui intègre la formation, l’encadrement, le réseautage et la connexion aux circuits d’écoulement.

Une initiative, des attentes
Le coordonnateur du PADMPME a également détaillé un carnet d’attentes liées à ce projet dont l’impact se veut pour le développement socio-économique pour la RDC, à savoir : 4 500 femmes micro-entrepreneurs devront bénéficier d’une formation parmi lesquelles 2 500 recevront des subventions en nature ; 750 jeunes entrepreneurs reçoivent une formation et des subventions en espèces ; 500 PME bénéficiaires des subventions de contrepartie ; 4 centres de PME créés ; 5 Réformes mises en œuvre pour soutenir le développement du secteur privé ; 3 000 nouvelles entreprises créées par les bénéficiaires ciblés ; 30 % d'augmentation des revenus moyens des MPME bénéficiaires ; et, enfin, 9 000 emplois nets à temps plein créés parmi les MPME bénéficiaires.

La dynamique de 3 ‘’C’’
Le Ministre Justin Kalumba a situé l’initiative du COPA dans la dynamique de 3 ‘’C’’ qui pourront permettre de pousser les congolaises et congolais à devenirleurs propres employeurs par la création d’entreprises et donc, des richesses. Une poussée qui ne sera possible que dans une dynamique d’accompagnement sousforme de « C » comme capacitation, « C » comme« Crédit » et « C » comme « Contrat de marché » tout en améliorant le « grand C »comme « climat des affaires ».
Ce qui revient à dire que les entrepreneurs détenant des Micro, Petites et Moyennes Entreprises pourront jouir d’une formation et d’un coaching, bénéficier d’un financement, et avoir des avantages dans leur pénétration dans le marché en vue d’améliorer la situation économique de la RDC et de rendre plus viable le climat des affaires.

L’ingrédient de l’innovation
La visite des stands à la fin de la partie officielle de la cérémonie, a révélé combien l’innovation congolaise est au cœur de cette initiative. Avec des structures fabricant et fournissant des chaussures en cuir et en raphia, des parfums – savons – et détergents, des programmes éducatifs, des compotes et confitures, des produits en plastiques, des productions robotiques, et autres ; le tout sous le label ‘’made in DRC’’.
Il y a de quoi entrevoir une lueur de progrès dans le chef de l’entrepreneuriat en RDC.

Peter Ngoyi

 

Pin It

Statistiques

10782755
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13301
25593
166915
10425374
822870
852369
10782755

Your IP: 34.201.18.139
2020-10-31 12:43

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg