Flash

*‘’Félicitations à la famille Lumumba ! C'est une victoire.Le gouvernement Belge a répondu favorablement à la requête des enfants Lumumba pour la restitution des reliques de Patrice Emery Lumumba.P. E. LUMUMBA est une icône nationale. Il est mort pour tous les Congolais et il était le Premier Ministre du Congo. Reconnaissons cela et exigeons du notre gouvernement, un appui à l'action des enfants Lumumba.

Patriotes, appuyons, chacun, cette démarche qui n'est pas à sa fin’’, soutient Dorothée Gizenga, dans un tweet intercepté sur la toile. Et, à elle d’ajouter, lors d’une interview exclusive, ce dimanche 13 septembre 2020, en fin de la soirée, que les enfants Lumumba ne doivent pas aller en Belgique pour recevoir ces reliques. Par contre, insiste-t-elle, c’est la Belgique qui, en principe, doit rendre, elle-même, ces reliques aux enfants Lumumba, ici, à Kinshasa, en présence des autorités congolaises.
L’initiative a été, certes, celle des enfants Lumumba pour pousser la Belgique à tous ces aveux qui auront pris ainsi des décennies durant, pour n’intervenir qu’aujourd’hui.

Mais, au fond, il s’agit d’une affaire de tout un peuple, de toute une nation. Il faudrait, dès lors que le gouvernement congolais puisse agir afin que ces enfants-là ne se sentent pas abandonnés à eux-mêmes.
Voilà pourquoi, selon Dorothée Gizenga, en dépit de la double disparition du Patriarche Antoine Gizenga et de Lugi Gizenga, la famille Gizenga et le Palu seront toujours derrière les Lumumba, dans cette lutte qui, à ses yeux, a atteint sa vitesse de croisière pour la réhabilitation de la mémoire du Héros National.

Concrètement, elle exige de la Belgique un peu plus de clarté dans sa démarche autour de ces reliques. D’abord, un test d’ADN à ses frais. Et, ensuite, des réparations consécutives à tous les préjudices et dommages subis aussi bien par les enfants Lumumba que par le peuple congolais tout entier. De sorte que le 17 janvier 2021, à l’occasion du 60ème anniversaire de son décès, les congolais, conscients et revêtus de leur responsabilité historique, puissent, enfin, rendre des hommages dignes à Patrice Emery Lumumba.
Rappel des faits
Dernièrement, en effet, la justice belge a consenti à rendre les restes de Patrice Lumumba, le héros de l'indépendance du Congo, à sa famille.
Le juge d'instruction a décidé qu'un objet, en l'occurrence, ‘’une dent’’, pourrait être rendue, après un avis positif du parquet fédéral, selon plusieurs médias flamands.
Premier ministre en 1960, renversé, arrêté, Patrice Emery Lumumba a été livré à ses ennemis, les séparatistes katangais, qui l'ont assassiné, le 17 janvier 1961 avec l'aide d'hommes de main belges.
En 2000, l'un des ces Belges, le commissaire de police Gérard Soete, aurait raconté avoir découpé et dissous dans l'acide, le corps de M. Lumumba.
Dans un documentaire diffusé sur la chaîne allemande ARD, la même année, M. Soete aurait également affirmé avoir conservé des dents de M. Lumumba, en les montrant.

En 2016, une dent a été saisie dans le cadre d'une enquête ouverte par le Parquet fédéral sur la mort de l'ancien Premier ministre.
Le 30 juin dernier, Juliana Lumumba (64), la fille de ce dernier, avait adressé une lettre au RoiPhilippe des Belges, en lui demandant notamment, que les reliques de son père retournent "sur la terre de ses ancêtres".
Le juge d'instruction a, désormais, décidé que l'objet en question soit libéré.
Ainsi, la famille de Lumumba est-elle autorisée à venir chercher la dent au greffe, renseignent, entre autres, plusieurs médias décryptés avec l’aide de Belga.

LPM

Pin It

Statistiques

11484061
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
26739
26867
81181
11202085
690477
833699
11484061

Your IP: 185.191.171.25
2020-11-24 23:41

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg