Dernières publications

Flash

*Devoir de redevabilité oblige, l’élu de la Tshuapa, le Sénateur Guy Loando Mboyo a clôturé son safari organisé dans le cadre de ses vacances parlementaires, le mercredi 2 septembre 2020. De Kinshasa en passant par Boende, Bokungu, Yalifafu, Busanga, Mondjoku et Mbandaka,…le patron de Widal Fondation a utilisé tous les moyens de transport pour atteindre son objectif.

Dans son récapitulatif, le Sénateur Guy Loando remercie la population de toutes ces régions visitées pour leur accueil. Main sur le cœur, il a manifesté sa gratitude aux papas, mamans ainsi qu’aux jeunes pour l’accueil lui réservé et surtout leur soutien partout où il est passé. «Vous nous avez prouvé que nous avons une place importante dans vos cœurs», dixit le Sénateur Guy Loando.

Ainsi, son périple dans le cadre de ses vacances parlementaires dans la Tshuapa et à Mbandaka a connu son point de chute. Une expérience menée au prix de beaucoup de sacrifices avec des actions sociales visibles au profit de ses frères et sœurs du Grand Equateur qu’il a toujours porté dans son cœur. A l’instar de Tshuapa et Mbandaka où il a réalisé plusieurs œuvres avec Widal Fondation, au profit de la population.
«Mbandaka, c’est notre ville à nous tous», martèle le Sénateur Guy Loando, tout en précisant que son travail en tant que Parlementaire consiste à constater et à faire rapport à l’Exécutif pour qu’il prenne à cœur les problèmes que rencontre la population. Dans le domaine de la santé, le Président de la Widal Fondation a aussi déploré le fait que la Tshuapa dispose de six hôpitaux mère alors que Boende ne dispose pas d’un centre de référence avec une médecine spécialisée.
"Comment se fait-il qu’il n’y ait pas un hôpital dans le chef-lieu de la province. A ce jour, si une personne attrape le coronavirus à Boende, il n’y a pas moyen de la prendre en charge. Un petit dispensaire a un groupe électrogène mais qui ne fonctionne pas. Même les infirmiers traitent les malades mais ne reçoivent jamais de primes", déplore-t-il.

Sur le plan judiciaire, Guy Loando a fait un constat amer lors de son passage au Palais de justice. Déficit des magistrats, manque des auxiliaires, la Cour d’Appel et le Tribunal de Grande Instance partagent la même salle d’audience sur un petit espace de quelques mètres carrés. La situation est très catastrophique à la prison de Boende. La visite effectuée dans ce bâtiment renseigne un état déplorable des prisonniers qui sont gardés dans des conditions pénitentiaires infrahumaines.

S’agissant de l’administration territoriale, le Sénateur a noté que plusieurs services ne sont pas organisés. La présence de l’Etat y est mais il faudra qu’elle soit remarquée aussi à travers des signes et d’autres symboles (armoiries, drapeau…). Puisqu’il a été informé depuis Kinshasa, Guy Loando a apporté un lot d’effigies du président de la République et les drapeaux, comme symboles du pouvoir dans son fief.
Par ailleurs, il se pose un sérieux problème dans l’administration provinciale qui est confrontée à la carence des équipements de bureau. Elle n’a même pas des ordinateurs, voire des papiers, des chaises, armoires... Nombreux agents de l’Etat préfèrent travailler chez eux à la maison. En termes de bâtiments et des infrastructures, l’administration publique est inexistante à Tshuapa qui est une jeune province issue du démembrement. Ce, depuis 2010 jusqu’à aujourd’hui. Il a invité le Gouvernement à penser aux nouvelles provinces.

«Le Premier ministre nous avait reçus dans le cadre du caucus des Parlementaires et ce problème a été évoqué. Si on peut ne fut-ce que commencer à construire un bâtiment public dans chaque province, ça va beaucoup aider. Parce que le symbole du pouvoir, c’est là où il y a les bâtiments publics», soutient Guy Loando.
S’agissant des infrastructures routières, la voirie de Boende n'a même pas 1 cm de route asphaltée. Ici, on ne connaît pas la route asphaltée.

Des œuvres parlent…
Au-delà des visites pour palper du doigt les réalités, le Sénateur a procédé aussi à des inaugurations de quelques édifices publiques construits sur fonds propres. «Nous avons financé à Boende la construction d’un stade moderne qui sera homologué. Nous sommes partis avec un directeur du ministère des Sports, qui a confirmé qu’à 70%, cette infrastructure est viable, le temps de faire quelques derniers réglages».
Avec sa délégation, l’Honorable Guy Loando a aussi visité le bâtiment de l’Assemblé provinciale qui a été construit par Widal Fondation, dans le cadre de ses actions sociales. Il a fait un tour aux champs réalisés à Baliko pour l’autosuffisance alimentaire sur une étendue de 500 hectares.

De Kinshasa à Boende, Guy Loando a pris l’avion. A partir de Boende jusqu’à Yalifafu, le Sénateur a utilisé la route notamment, la route nationale n°8, qui est dans un état délabrement très avancé.
EXETAT 2020 : Guy Loando paie les frais de participation de 1221 élèves
Le secteur de l’éducation a été aussi au centre de ses vacances à Tshuapa. Après l’étape de Boende, le Sénateur Guy Loando s’est rendu à Busanga. Le constat est qu’il n’y a pas d’écoles et lorsqu’il pleut, les enfants n’étudient pas.
A Bokungu, l’accès à l’internet et au téléphone est encore un luxe jusqu’à ce jour. La souffrance transpire à la Tshuapa et le développement patine.

‘‘J’ai visité l’école où j’ai commencé mes études primaires. C’est là que mon père travaillait. Il était le coordonnateur des écoles conventionnées catholiques. Quand j’ai visité ses bureaux, j’ai eu très mal’’, explique le patron de Widal Fondation.
Ainsi, Widal Fondation a pris en charge les frais de participation à l’Examen d’Etat de 1221 élèves finalistes pour tout le territoire de Bokungu. Car, les parents éprouvaient des difficultés financières énormes.
A Bokungu, il n’y a pas d'activités commerciales, pas même de services des messageries financières. Il n’y a pas de magasins, pas de dépôt de ciment… Donc, tout doit être acheté à Boende. «Si on t’envoie de l’argent, on prélève 10% sur la somme que tu es sensé retirer. Or, avec la monnaie électronique, la personne retire intégralement l’argent envoyé. Cette situation est aussi à la base de la souffrance de nos populations».
Widal Fondation a lancé les travaux de construction du bureau de l’administrateur du territoire, ‘‘parce que nous voulons y construire une auberge. On a visité Mgr Toussaint Iluku pour nous inspirer de ce qu’ils font dans l’élevage», énumère le Sénateur.
Toujours à Bokungu, la délégation du Parlementaire a visité l’hôpital général de référence, qui n’a que deux vieux lits couverts d’un sachet. De fois, on y opère des citoyens avec la torche d'un téléphone, incroyable en ce 21ème siècle. A Yalifafu

Après Bokungu, la délégation de Guy Loando a foulé le sol de Yalifafu où le constat est le même sur le plan des infrastructures de base, de la santé, de l’éducation, etc.
Widal Investment a levé l’option d’y installer un shop pour la vente des téléphones. J’ai décidé de bousculer les sociétés de télécommunications qui opèrent en RDC pour installer le réseau à Busanga, à Yangambo, Yalifafu et partout, pour désenclaver ces milieux.
A Yangambo, le Sénateur a octroyé une enveloppe forfaitaire pour le fonctionnement du centre de santé de référence.
A Ingende, il a fait un don d’un hors-bord pour permettre aux populations de traverser en sécurité d'une rive vers une autre.

Arrivé à Mbandaka sur invitation du président de l’Assemblée provinciale et le gouverneur de province, Guy Loando a remis du matériel audiovisuel à la Rtnc Mbandaka afin de rétablir à nouveau le signal après plus de 3 ans de trêve. On a fait un don des sacs de ciment à l’ISTM qui était en train de s’agrandir. Avec sa fondation, il a lancé les travaux de 1, 657 Km sur l’avenue Ebendjola qui relie les quartiers Air Congo et Mbandaka 3.
Il faut noter que les autorités de cette province sont très épatées par les actions de la Fondation Widal et ont sollicité une aide pour leur construire le siège de l’Assemblée provinciale qui nest menacé d’écroulement. «Je ne pouvais pas fermer l’œil face à cette triste réalité pendant que les commissions n’ont pas de bureaux ! C’est très grave», témoigne-t-il.
Ici, le Sénateur Guy Loando a animé une conférence-débat sur le leadership de référence pour bâtir un Congo de demain.

Des actions d’envergure ont été également réalisées à Losoyi, Yalifafu, Likomba. Me Guy Loando a clôturé son périple par Mondjoku, le village de son père. Même Monseigneur Toussaint Iluku, Evêque de Bokungu Ikela n’a pas caché son sentiment de joie de le recevoir sur la terre de ses ancêtres. Le prélat a même organisé une célébration eucharistique. « Cette visite est un retour au bercail. Un moment particulier d’exprimer la joie de la population et de toute l’église, parce que c’est un fils du diocèse de Bokungu Ikela. Ma grande joie avec celle de tout mon clergé, de mes fidèles, était de le revoir parmi nous », a indiqué Monseigneur Toussaint Iluku.
Il faut noter que le Sénateur Guy Loando et sa Fondation Widal ont même engagé d’autres projets qui sont en cours d’exécution à Tshuapa, son bastion.

Jordache Diala

Pin It

Statistiques

9893850
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13740
26737
40477
9636796
786334
938558
9893850

Your IP: 54.237.183.249
2020-09-28 12:23

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg