Dernières publications

Flash

*C’est par une interview accordée à un média local que le Directeur de cabinet de Sele Yalaghuli, Ministre des Finances de la RDC, a apporté des éclaircissements au sujet des fonds décaissés pour la lutte contre la Covid-19 ayant fait l’objet d’enquêtes de l’Inspection Générale des Finances avant que l’ensemble du dossier ne soit transmis à la Justice.

En effet, cela fait déjà une semaine que Jules Alingete, l’Inspecteur Général des Finances, s’est exprimé au sujet des audits accablants réalisés par son institution auprès des services ayant piloté le programme de riposte contre la Covid-19. A tous ceux qui recherchaient les justifications et la version des faits du Ministère des Finances, telles que livrées par le Directeur de cabinet du Ministre, remettent les pendules à l’heure. Il circonscrit le contexte ayant défini la légalité du décaissement des fonds pour le Ministère de la Santé en procédure d’urgence. Et, il rappelle que pour sa part, le Ministère des Finances s’est acquitté de ses obligations, conformément à ses attributions et en vertu des instructions du Gouvernement de la République. Il décline, par contre, ses responsabilités quant à l’affectation des fonds ainsi décaissés par les secteurs et services utilisateurs.
Bien avant que le Directeur de Cabinet ne s’exprime, le Ministre Sele Yalaghuli avait eu à peindre les enjeux relatifs à cette situation et le rôle du Ministère des Finances. Concernant la procédure de décaissement, il a expliqué comment celle-ci est tout à fait légale parce qu’elle est prévue dans le cadre de la chaîne de la dépense. Il est possible d’utiliser les fonds publics si l’urgence est déclarée. Elle peut être sanitaire, humanitaire ou encore sécuritaire. Pourvu que le service qui a reçu les fonds puisse les justifier.
Devant rendre compte au sujet de la gestion et l’usage des fonds publics, le Ministère des Finances, au bout de la deuxième demande payée par procédure d’urgence, avait eu à saisir le Chef du Gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, pour que les équipes techniques du Ministère des Finances engagent des opérations de contrôle sur la destination finale de ces fonds.
Une opération ayant connu une suspension, étant donné que, parallèlement, le Président de la République avait eu à instruire l’Inspection Générale des Finances d’enquêter et auditer plusieurs actions publiques – dont le Programme de riposte contre la Covid-19. Les missions de l’IGF étant suspensives de toutes les autres missions, y compris celles du Gouvernement, l’opération de contrôle du Ministère des Finances a dû être mise en pause.
Quant à la régularisation des opérations, le Directeur de cabinet de Sele Yalaghuli notifie que celles-ci ont été régularisées en se basant sur des PV de régularisation. Une démarche qui, une fois de plus, justifie la ponctualité du Ministère des Finances.
Encourageant les missions de contrôle, Sele Yalaghuli souhaiterait que toutes les entités ayant bénéficié des fonds du programme de riposte contre la Covid-19 justifient l’usage qu’elles auraient fait de ces ressources publiques.
Il y a lieu de croire que le train de la lutte contre l’impunité prend de plus en plus de racines en RDC.

La Pros.

Pin It

Statistiques

9616237
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11928
29272
181811
9240386
508721
938558
9616237

Your IP: 52.3.228.47
2020-09-19 09:02

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg