Flash

La justice congolaise commence peu à peu à fouiner dans le passé. Tenez ! Une information judiciaire vient d’être ouverte par le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, sur la gestion de 50 millions USD affectés au projet fibre optique.

En effet, l’implication de la justice congolaise dans ce dossier qui a longtemps fait couler beaucoup d’eaux sous le pont n’est rien d’autre qu’une bonne nouvelle pour le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba, qui n’a pas manqué de réagir illico presto après cette grande annonce. «J’ai hâte à ce que cette affaire soit tirée au clair comme toutes les autres. Les différents ministres (Portefeuille, Finances, PTNTIC de l’époque et les DG de la SCPT) vont être appelés à témoigner. Si détournement il y a eu, que ça soit déterminé par la justice», a réagi cet ancien Ministre des PTNTIC.

Pointé du doigt par plusieurs personnes sur la toile, Tryphon Kin-kiey Mulumba n’a jamais cessé de clamer haut et fort son innocence, laissant entendre que toutes les accusations portées contre lui à travers les réseaux sociaux, seraient non fondées, effectuées par des personnes mal intentionnées. «Sous mon Ministère, je n'ai signé aucun contrat ni géré aucun dollar. Ce sont des accusations fantaisistes des réseaux sociaux. Malheureusement, les ONG ont besoin sans doute de justification pour recevoir de l'argent. Vous pouvez poser la question au Premier ministre Matata qui m'a gardé dans son cabinet de son entrée à sa sortie », répondait ce membre du gouvernement Matata qui a été accusé à tort par des ONG. Dans son élan, l’ancien allié de Joseph Kabila et Candidat malheureux à l’élection Présidentiel de décembre 2018, avait encouragé publiquement que la justice congolaise puisse se saisir du dossier de la fibre optique. «J’encourage publiquement la Justice de RDC à aller piocher dans tous les dossiers de ces 20 dernières années et, en priorité, le projet de la honte sauvé in extremis, Fibre Optique», avait martelé l’ancien Ministre des relations avec le Parlement.

Celui qui est actuellement Coordonnateur de CACH grand Bandundu avait, par ailleurs, porté plainte contre les responsables de deux Ong à savoir, la Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption (LICOCO) et le Réseau des Parlementaire Contre la Corruption (APNAC), pour diffamation. Ces deux ONG l’accusaient d’être impliqué dans un détournement de 25 millions de dollars de la fibre optique.
Pendant ce temps-là, les congolais lambda attendent à ce que la justice fasse réellement son travail afin d’établir des responsabilités, de punir sévèrement ceux qui auraient détourné l’argent des pauvres contribuables.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

8396347
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11759
32838
199717
7970533
227389
979134
8396347

Your IP: 35.172.233.2
2020-08-08 08:29

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg