Flash

Fervent défenseur de la justice, la Nation entière, à travers son Président de la République, a rendu hommage au juge-Président Raphaël Yanyi Ovungu, décédé dans la nuit du 26 au 27 mai 2020 de suite d’une crise.

De ce fait, le Président de la République, Félix Tshisekedi a personnellement pris part à la cérémonie d'hommage organisée hier, lundi 20 juillet 2020, au Palais de la Justice en mémoire du juge Raphaël Yanyi qui s’était démarqué lors du procès ‘’100 jours’’ impliquant Vital Kamerhe Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et le libanais Jammal Samih.

Le Chef de l'Etat s'est incliné devant la dépouille mortelle de l'illustre disparu enveloppée du drapeau national et exposée à l'esplanade du Palais de la Justice. Le Président Félix Tshisekedi a adressé quelques mots de réconfort à l'endroit de la veuve et des enfants de celui qui a été élevé à titre posthume Président de la Cour d’appel, et ce avant de prendre place aux côtés de la famille judiciaire. Dans cette foulée, le Magistrat Raphaël Yanyi a également reçu les hommages du pouvoir judiciaire à travers une audience solennelle organisée dans la matinée sur place. La Cour d'Appel de Kinshasa Gombe où il a été nommé à titre posthume premier Président a pris acte du décès du juge Yanyi. Elle l'a déliée de son serment statutaire et ordonné son inhumation.

Yanyi cercueil

Promu et décoré à titre Posthume par ordonnance présidentielle, le juge Raphaël Yanyi a reçu la médaille de Chevalier dans l'Ordre National Héros Nationaux Kabila-Lumumba. Apres 11 années passées au sein de la magistrature, le Juge Raphaël Yanyi est décédé dans des conditions tragiques la nuit du 26 au 27 mai 2020 alors qu'il venait de présider la deuxième audience du procès dit "des 100 jours’’.

Sur demande du ministre de la justice et de sa famille biologique, le corps du juge YANYI avait été autopsié et les résultats rendus publics ont révélé que le juge n'était pas décédé d'une mort naturelle. La famille doute des résultats de l’autopsie rendu public par l’ancien Vpm ministre en charge de la justice et Garde des Sceaux. Lors de l’oraison funèbre, un des fils du défunt a déclaré que son père ne présentait aucun signe d’un malaise. «Ta mort est un coup dur pour nous. Cher Papa, tu rends l’âme debout. Tu voulais que notre pays change. Tu te battais contre un ennemi invisible, la mafia, la corruption, le trafic d’influence. Tu laisses à la Nation Congolaise l’idée d’un juge intègre. Un bon soleil ne dure jamais», a-t-il poursuivi.

Hormis sa famille biologique, les citoyens lambda veulent voir clair dans ce décès. «Nous remercions le Président de l’avoir honoré à sa juste valeur et nous, nous espérons que la République poursuivra cette enquête pour déterminer correctement les conditions dans lesquelles il est décédé. Je n’ai pas grand-chose à ajouter puisque l’émotion submerge tous », a déclaré l’ancien Ministre de la communication et médias Lambert Mende. Par ailleurs, les investigations sont toujours en cours pour élucider les circonstances de sa mort. La dépouille mortelle du défunt a été inhumé au cimetière Entre Ciel et Terre à la N’sele.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

10621056
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5216
28097
195682
10237135
661171
852369
10621056

Your IP: 34.234.207.100
2020-10-25 05:09

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg