Flash

*La population du Haut-Katanga s’est mobilisée en masse ce mardi 7 juillet 2020 dans les rues de Lubumbashi pour soutenir la paix, le vivre ensemble et dire non au tribalisme, au régionalisme ainsi qu’à toutes les manœuvres politiciennes de nature à tirer le pays vers le bas.

C’était lors d’une marche organisée par la Société civile, depuis l’esplanade du bâtiment du 30 juin, siège de l’Assemblée provinciale jusqu’au bureau du Gouverneur Jacques Kyabula sur Kamanyola, à qui les responsables du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga ont remis un mémorandum.
Cette manifestation vient en réponse aux messages de haine qui se distillent dans les réseaux sociaux depuis un certain temps, cherchant malheureusement à opposer les différentes communautés vivant dans le Haut-Katanga en général, et à Lubumbashi en particulier, les unes contre les autres.

Sur les calicots l’on pouvait facilement lire plusieurs messages s’opposant au tribalisme dans la province. Notamment, « Lubumbashi ville de la Paix, nous disons NON à la haine tribale ».
Soucieux donc de pérenniser la paix et la cohésion nationale, gage pour tout développement, les membres du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga ont dénoncé et condamné avec véhémence tout propos, toute manœuvre tendant à pousser les différentes communautés habitant dans la province du Haut-Katanga, dans la méfiance aux conséquences imprévisibles.

Par conséquent, ils encouragent la population du Haut-Katanga, particulièrement celle de la ville de Lubumbashi, à vivre le véritable amour du prochain dans le respect mutuel, et ainsi bannir dans ses propos et dans ses actes la haine et autres vicissitudes.
Par ailleurs, la Société civile s’engage à mobiliser tous les leaders d’opinion, les associations socioculturelles, les fondations et les regroupements politiques à travailler d’arrache-pied pour l’harmonie, la paix et le vivre ensemble dans le Haut-Katanga.
Aussi, met-elle en garde tout manipulateur, quelque soit son rang, son appartenance et son statut.
Les communautés appelées à prêcher la paix
Dans le mémo remis au Gouverneur de province, le cadre de concertation de la société civile souligne que le Haut-Katanga et Lubumbashi sont des oasis de paix où chaque habitant est appelé à vaquer librement à ses affaires, dans le respect de la loi.
« Le Gouvernement provincial du Haut-Katanga ne doit ménager aucun effort pour pérenniser cette paix et cette cohésion nationale, en traitant les ennemis de la paix jusque dans leur dernier retranchement afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice », lit-on dans le mémorandum dont la substance a été livrée par Me Ghislain Kalwa Chulu, Porte-parole du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga.
Il en appelle, cependant, à la responsabilité de chaque communauté pour être chantre de la paix et de la cohésion nationale pour l’intérêt supérieur de la province, en dénonçant tout incivique au plan machiavélique.
A l’issue de cette manifestation de paix, le Gouverneur de province, Jacques Kyabula Katwe, a salué l’initiative du cadre de concertation de la société civile et s’est engagé à maintenir la paix et la concorde au sein du Haut-Katanga.

La Pros.

Pin It

Statistiques

10657610
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
16675
25095
41770
10425374
697725
852369
10657610

Your IP: 34.201.9.19
2020-10-26 15:26

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg