Flash

La plénière d’hier a entériné le procès-verbal portant désignation de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses au sein de la Commission électorale nationale et indépendante (CENI). Choisi par la majorité des chefs des confessions religieuses, celui qui gérait jusque-là le Secrétariat technique de cet appareil électoral est désormais le successeur de Corneille Nangaa.

«Au cours de sa plénière de ce 2 juillet 2020, après avoir adopté les recommandations de la Commission défense et sécurité sur la situation sécuritaire nationale après audition du Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et Sécurité et du Ministre de la Défense nationale, l'Assemblée nationale a adopté à la grande majorité des députés présents à cette plénière, le procès-verbal des confessions religieuses portant désignation du Président de la CENI après plusieurs mois de tractations suite à l'expiration du mandat des animateurs de cette institution d'appui à la démocratie depuis juin 2019», peut-on lire dans le communiqué du Bureau de l’Assemblée nationale. Ci-après, le communiqué intégral.
COMMUNIQUE
Au cours de sa plénière de ce 2 juillet 2020, après avoir adopté les recommandations de la Commission défense et sécurité sur la situation sécuritaire nationale après audition du Vice-premier Ministre de l'Intérieur et Sécurité et du Ministre de la Défense nationale, l'Assemblée nationale a adopté à la grande majorité des députés présents à cette plénière, le procès-verbal des confessions religieuses portant désignation du Président de la CENI après plusieurs mois de tractations suite à l'expiration du mandat des animateurs de cette institution d'appui à la démocratie depuis juin 2019.
Conformément à l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI, le rôle limitatif de l'Assemblée nationale est d'entériner les décisions des composantes habilitées à désigner les membres de la CENI dont les confessions religieuses dans le cas précis de son président.
L'Assemblée nationale transmettra pour dispositions idoines à l'institution responsable ladite décision et fonde l'espoir que le processus électoral sera relancé avec cette avancée notable.
Elle lance un appel solennel aux différentes composantes responsables de la désignation des autres membres de la CENI à s'activer dans un relai raisonnable, pour se conformer à cet impératif légal de l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI.
Fait à Kinshasa le 02/ 07/ 2020
Le Bureau de l'Assemblée nationale

Pin It

Statistiques

8397393
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12805
32838
200763
7970533
228435
979134
8397393

Your IP: 35.172.233.2
2020-08-08 09:16

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg