Dernières publications

Flash

L’électricité, l’eau, les infrastructures, la santé et l’éducation font partie des secteurs prioritaires auquel s’intéresse le gouvernement de la République pour le développement du Sankuru, province issue du démembrement de ce qu’était le Kasaï Oriental.

C’est ce qui ressort de la réunion présidée ce mercredi 27 mai 2020 par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, avec le Caucus des députés Nationaux et sénateurs de la province de Sankuru conduit par Christophe Lutundula. Au cours de cette séance de travail, le chef de l’Exécutif central a apporté des réponses aux préoccupations lui soumises lors de la précédente réunion.

Toutes ces réponses du Gouvernement aux préoccupations des élus de cette province, ont pris en compte la situation économique, financière et sociale que traverse le pays suite à l’épidémie de la COVID-19. Mais en dépit de cela, a déclaré le rapporteur du Caucus, Christophe Lutundula, le Gouvernement a apporté des réponses rassurantes qui démontrent que le Premier Ministre Ilunga et son équipe s’occupent bien de la province de Sankuru.
Concernant le dossier fourniture de l’énergie électrique, à Lusambo, chef-lieu de la province de Sankuru, les travaux d’électrification seront financés grâce à l’accord des lignes des crédits signé entre l’Inde et la RDC. Et, le PNUD a, par ailleurs, disponibliser une enveloppe de deux millions USD pour l’installation d’une mini-centrale hydroélectrique sur la rivière Lokenge.

Pour ce qui est de l’aéroport de Lodja, les élus ressortissants de Sankuru sont ravis d’apprendre que les travaux commencent bientôt, et l’achat d’un camion anti-incendie est aussi programmé. Il est aussi prévu l’installation pour la première fois des sièges provinciaux des établissements publics, à savoir l’OVD et l’Office National de l’hydraulique Rural.

En cette période de riposte contre l’épidémie de Coronavirus, deux zones de santé à Lomela dans la province de Sankuru, seront approvisionnées en matériels et équipements médicaux par le Gouvernement de la République.
‘’Nous avons aussi été informés qu’il y a des travaux de dragage et de balisage sur la rivière Lubi qui verse ses eaux sur le Sankuru. Nous avons aussi eu une bonne information, c’est que l’Office de voiries de drainage des routes de desserte agricole, et l’office national de l’hydraulique rural qui s’installe à Lusambu. Pour la première fois, le Sankuru aura des sièges provinciaux des établissements publics‘’, a laissé entendre Christophe Lutundula.
Par ailleurs, le Caucus des parlementaires de Sankuru a dit sa satisfaction d’apprendre que dans son programme, l’Exécutif central à travers son ministère de développement rural a prévu plus de 10 millions USD pour les travaux de forage d’eau et bien d’autres. Et par le FONER, leur province pourra obtenir 500.000 dollars américains pour les travaux routiers.

Signalons que les membres du Gouvernement concernés par les questions soulevées par les élus du Sankuru ont été conviés à cette réunion. Il s’agit du Vice-Premier Ministre, Ministre des ITPR, le Ministre d’Etat Ministre des Ressources Hydrauliques, le Ministre d’Etat à l’Enseignement Primaire et Secondaire, le Ministre des Finances, les Ministres de la santé, des Transports et Voies de communication, du Développement Rural, des Actions Humanitaires, le Ministre Près le Président de la République, la Ministre près le Premier Ministre ainsi que le Gouverneur de la BCC.

La Pros.

Destitution de Kabund : Tribune de Jean-Claude Katende
La destitution de Monsieur Kabund de son poste au bureau de l’Assemblée Nationale, est une humiliation non seulement pour lui, mais aussi pour son parti et pour le Président de la République, Félix Tshisekedi. La faute de Monsieur Kabund n’est pas d’avoir parlé de 7 millions de USD qui seraient dépensés pour la tenue des Congrès, mais, de s’être affiché de manière musclée et publique à Monsieur Thambwe Mwamba, l’intouchable du FCC, lors de son passage sur les antennes de Top Congo en date du 12 avril 2020.
Je ne soutiens pas Monsieur Kabund qui paie son soutien aveugle à la coalition FCC-CACH, mais la loyauté aurait obligé le FCC à offrir une sortie élégante au membre de leur coalition. Monsieur Kabund ne savait-il pas que celui qui est contre la coalition CACH-FCC est un sorcier ? Voilà où sommes nous aujourd’hui. Dans cette bataille, ce n’est pas la destitution qui gêne mais la manière dont le FCC a procédé pour y arriver. Ceci appelle à la réflexion relativement aux questions suivantes :
1. Pourquoi c’est le député national Jean Jacques Mamba qui initie la pétition de destitution de Monsieur Kabund alors qu’il n’a pas le soutien de son parti le MLC ? Etait-il sûr du soutien du FCC ?
2. Pourquoi quelques députés nationaux, membres du FCC, signent la pétition et ne sont pas interpelés ni sanctionnés par les instances du FCC pour avoir signé sans autorisation une pétition contre un membre de la coalition FCC-CACH ?
3. Pourquoi la présidente de l’Assemblée Nationale fait une sortie musclée pour protéger le député national Jean Jacques Mamba face aux poursuites dirigées contre lui ?
4. Pourquoi d’autres députés nationaux du FCC qui n’avaient pas signé la pétition ont-ils voté pour la destitution de Monsieur Kabund ? Est-ce la répartition des rôles ? Ce que j’apprécie chez les membres du FCC est qu’ils ont un agenda et ils savent où ils vont. Même si je n’ai jamais été convaincu, les idées des membres de ce regroupement politique (FCC), mais j’apprécie leur capacité à s’organiser et à anticiper les évènements. Les autres forces politiques font seulement du bruit sans agenda soutenu. Si le Siège de Premier Vice- Président de l’Assemblée Nationale revient au CACH, je ne serais pas surpris que lors du prochain vote que son candidat soit confronté à un dissident qui sera soutenu en coulisse par le FCC et que le CACH perde ledit poste à la suite d’un jeu démocratique totalement faussé. Le FCC n’est pas encore rassasié. Il vaudra tout prendre. En définitive, il ne leur manquera que la présidence de la République. Je ne serais pas surpris qu’un autre jour, la machine du FCC se retourne contre le Président Félix Tshisekedi. Cela arrivera certainement. Notez cela dans vos agendas. Je n’ai aucun doute à ce sujet. Le Président Félix Tshisekedi est averti par la destitution de Monsieur Kabund. En destituant Monsieur Kabund, le FCC a réussi un vrai coup de maître. Bravo. Qui vivra, verra. Mais le peuple de prendra lui-même en charge le moment venu. Message à partager.
Kinshasa, le 26 mai 2020.

 

Pin It

Statistiques

10540848
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7765
28656
115474
10237135
580963
852369
10540848

Your IP: 3.219.217.107
2020-10-22 06:50

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg