Flash

Pour la troisième fois de suite, le Parlement a autorisé la prorogation de l’état d’urgence pour une durée de 15 jours. Vendredi 22 mai 2020, le Vice-premier ministre, Ministre en charge de la justice, Me Tunda ya Kasende, s'était pointé devant les élus du peuple, au nom du Gouvernement, afin de solliciter la prorogation de l'ordonnance présidentielle n°020/014 du 24 mars 2020 décrétant l'état d'urgence.

Durant plus de quatre heures, le débat a été houleux sur la nécessité ou non de proroger l'état d'urgence. La majorité de Députés et Sénateurs intervenant exigeait que le projet de loi portant mesures d'application de cet état d'urgence soit transmis au parlement pour examen et adoption.

A l’Assemblée nationale, sur 67 Députés présents dans la salle, 62 ont voté oui, 3 non et 2 abstentions. Alors qu’au Sénat, sur 98 Sénateurs qui ont participé au vote, tous ont voté Oui. A noter que parmi les votants, 47 l’ont fait par procuration. Le texte de loi a été aussitôt transmis au Président de la République pour promulgation. En effet, depuis le 24 mars 2020, la RDC vit sous l’état d’urgence sanitaire décrété par le Président de la République, Félix Tshisekedi, à cause de la propagation de la pandémie à Covid-19. C’est à trois reprises qu’il a été prorogé par les deux Chambres sœurs du Parlement. Lors de la présentation de ce projet de loi du gouvernement par l’entreprise de Me Tunda, Vpm, ministre de la justice et garde des sceaux, ce dernier a montré la nécessité de proroger l’Ordonnance du Chef de l’Etat au regard de la présence de la pandémie à coronavirus qui a ôté la vie à une soixantaine de congolais.
Avec sept provinces touchées sur les 26 que compte la RDC, plusieurs élus nationaux ont émis le vœu de voir le gouvernement soulager la souffrance de la population non touchée par la covid19. Cependant, tout en reconnaissant la pertinence des interventions, le Vice-premier Ministre Tunda a promis de mettre tout prochainement à la disposition des Députés le projet de loi portant mesures d'application de l'état d'urgence.

Certains Députés avaient vivement combattu l'idée de prorogation de l'état d'urgence, estimant que la situation socio-économique du pays est très grave et qu'il faut absolument déconfiner la vie nationale. C'est le cas des Députés nationaux Didace Pembe et Gratien Iracan. « Je me prononce contre la prorogation de l’état d’urgence. Notre pays va mal socialement, économiquement et politiquement. Certaines libertés fondamentales sont atteintes au nom de l’état d’urgence… », s’est opposé Didace Pempe, élu dans la circonscription de Mushi. Au niveau du Sénat, Francine Muyumba dit avoir voté ‘’oui’’ pour la dernière fois pour la prorogation de l’état d’urgence. «Prochainement, je voterai non si l’article 85 alinéa dernier de la Constitution continue à être violé. La loi sur les modalités d’application est nécessaire pour règlementer les choses », dit-elle. C’est dans la soirée de vendredi que le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a procédé à la promulgation du projet de loi portant Ordonnance présidentielle n°020/014 du 24 mars 2020 décrétant l'état d'urgence.

La nouvelle loi portant prorogation a pris cours depuis samedi 23 mai et va expirer le samedi 6 juin prochain à minuit. Le premier cas du COVID-19, d’origine importée, a été confirmé à Kinshasa le 10 mars 2020. Malheureusement, sous l’effet de contaminations locales successives, la spirale de la comptabilité macabre qui s’est engagée depuis le début de l’épidémie a franchi la barre de 2000 cas. Les provinces touchées jusque-là sont Kinshasa, Kongo Central, Nord-Kivu, Haut-Katanga, Sud-Kivu, Ituri et Kwilu.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

9777966
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12140
34122
141170
9434426
670450
938558
9777966

Your IP: 18.207.106.142
2020-09-24 09:07

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg