La République Démocratique du Congo a réussi une avant-première en Afrique en réalisant sa toute première alternance pacifique et démocratique au sommet de l’Etat, sans appuis ni ingérence extérieur.

Raison par laquelle l’actuel locataire du Palais de la Nation a décidé de marquer cet événement exceptionnel en initiant l’ambitieux programme de cent jours, entièrement axé sur le social du peuple congolais. Un programme qui devait servir de prélude aux merveilles auxquelles s’attendaient les Congolais d’ici la fin de mandat en 2023. Malheureusement, la malveillance de certains de ses collaborateurs, a failli tout faire échouer, et du coup, faire perdre toute crédibilité aux promesses électorales du Président de la République. Mais, grâce à la mise en place du Gouvernement de coalition, les brouillards sont dissipés, l’horizon s’est éclairci et l’exécution des travaux ont atteint la vitesse de croisière dans certains chantiers, à la grande satisfaction de l’initiateur et du peuple congolais. Ce constat a conduit Echos d’Opinion, qui s’est assigné la mission d’accompagner l’exécution du programme présidentiel par l’évaluation au baromètre populaire, du travail accompli par chaque membre du Gouvernement dans le sens de sa réalisation. Il s’agit de connaitre, parmi les membres du gouvernement, celui dont le travail contribue efficacement à la concrétisation des promesses faites par le Chef de l’Etat au cours de sa campagne électorale.
Agent concepteur : Echos d’Opinion.

Durée : Travail effectué du 15 février au 15 mai 2020.
Technique : Question posée directement aux Congolais par les agents d’Echos d’Opinion.
Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison.
Motif : Connaitre le membre du Gouvernement de coalition qui, grâce à son travail sur terrain, contribue efficacement à la réalisation du programme « Le peuple d’abord. »
Interprétation
1.1 Ce travail de sondage d’opinion a été effectué d’une manière qualitative et quantitative

Qualitative : L’une des normes exigées dans la réalisation d’un travail scientifique, c’est la qualité. Une exigence qui doit être prise en compte dans la réalisation d’un sondage d’opinion, travail qui entre dans la catégorie susmentionnée.

Echos d’Opinion est obligé a travaillé tenant compte de la qualité comme norme requise. C’est pourquoi, il n’a retenu que les variables positives en rapport avec le sexe le niveau d’étude et la stratification en tranches d’âge des sondés. Celles jugées négatives et pouvant induire en erreur comme Les appartenances politiques, ethniques, tribales, linguistiques ou régionales, n’ont été pas prises en compte.
Quantitative : La quantité est une autre norme qui doit être prise en compte dans un sondage d’opinion. Pour remplir cette obligation, Echos d’Opinion s’est efforcé à atteindre le chiffre de 1000 individus, malgré le contexte de l’Etat d’urgence sanitaire. Cet échantillon a été considéré amplement suffisant pour refléter l’opinion réelle que se font les Congolais sur le travail effectué par chaque membre du Gouvernement dans l’accomplissement de la mission en sa charge.

Résultats : Le membre du Gouvernement qui travaille mieux pour la réalisation du programme du Chef de l’Etat.

Les résultats ont été obtenus sur base des réponses aux questions suivantes : « Quel ministre a, selon-vous, mieux travaillé dans la réalisation du programme du Chef de l’Etat ? Pourquoi ? » Après leur sélection et calcul, Echos d’opinion n’a retenu pour publication que le nom du membre du gouvernement arrivé en tête du palmarès.

I. José SELE YALAGHULI plébiscité à 80 %, comme celui qui travaille mieux parmi ses pairs, pour la réalisation du programme du Chef de l’Etat : « Le peuple d’abord. »

Commentaire

A la suite du sondage d’opinion réalisé par Echos d’Opinion sur la question de savoir qui, parmi les membres du Gouvernement actuel, a mieux travaillé pour la concrétisation du programme du Président de la République, le Ministre des Finances José SELE YALAGHULI a été plébiscité à 80 % des suffrages exprimés. A son actif, l’opinion retient au premier point, son exigence à procéder avant tout, à l’évaluation financière et physique de l’exécution des travaux sur terrain dans le cadre du programme de cent jours du Chef de l’Etat ; avant de procéder au déblocage d’autres Fonds. Sa fermeté dans ce dossier, a permis de tirer les renards de leurs terriers et d’exposer sur la place publique les fossoyeurs des ambitions du Président de la République dans sa volonté à procurer le bien-être et la prospérité à son peuple. Cela a permis non seulement à la récupération de faramineuses sommes déjà soustraites et consignée ailleurs, mais surtout à réactiver l’exécution accélérée de certains chantiers. Aujourd’hui, on peut aisément constaté que grâce à la rigueur, la vigilance, la transparence et la traçabilité qu’il a instaurées dans le décaissement et l’affectation des fonds, tout financement destiné à une rubrique, arrive à destination et utilisé à bon escient. Faute de quoi, le mécanisme efficace du contrôle mis en place se déclenche automatiquement et le malfrat est immédiatement identifié et appréhendé.

L’exécution méticuleuse du programme auquel la RDC s’est engagée avec le Fonds Monétaire International (FMI), est également très appréciée par les Congolais qui espèrent voir celui-ci aboutir, de manière à permettre à leur pays de bénéficier d’autres financements plus conséquents de la part de l’institution financière internationale. Il faut aussi ajouter, la bonne exécution du Budget dont les décaissements suivent le chronogramme, les rubriques et la procédure pour le bon fonctionnement des Institutions et la réalisation du programme du Gouvernement sans dérapage. Une manière de gérer les finances de l’Etat avec beaucoup de tacts et d’expertise, qui séduit les Congolais et les a convainc à plébiscité à 80%, José Sele Yalaghuli comme le membre du Gouvernement qui travaille mieux pour la concrétisation du programme de Chef de l’Etat « Le peuple d’abord. »

Conclusion

Le résultat ci-dessus obtenu, est le fruit d’un sondage d’opinion réalisé par Echos d’Opinion, selon l’objectif qui a été visé. Celui de connaitre le Ministre ou membre du Gouvernement central qui travail mieux pour la réalisation du programme du Chef de l’Etat. Certes, plusieurs noms ont été cités au cours de l’enquête, mais un seul a été retenu pour la publication, conformément à l’esprit qui a présidé le présent travail.
Pour sa part, Echos d’Opinion estime avoir accompli la mission qu’il s’était assignée. Il profite de l’occasion pour féliciter le lauréat, tout en encourageant les autres à persévérer dans leurs efforts consistant à mériter la confiance que le Chef de l’Etat et le peuple congolais ont placé en eux. Aussi, remercie-t-il, tous ceux et toutes celles qui lui ont facilité la tâche en acceptant de se soumettre à l’exercice de questions et réponses par lequel Echos d’Opinion a réalisé son travail.

Echos d’Opinion

 

Statistiques

6106017
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13152
44877
122744
5748910
801484
559814
6106017

Your IP: 46.229.168.148
2020-05-27 09:02

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg