C’est un coup dur pour le Ministre de la formation professionnelle, M. John Ntumba. A l’issue du rapport présenté par la Commission Politique, Administrative et Juridique (PAJ) de l’Assemblée nationale, la plénière a voté, à huis-clos, pour l’autorisation d’une instruction judiciaire contre celui qui était le superviseur du programme de 100 jours du Chef de l’Etat, au niveau du Kasaï Central.

Il y a avait deux tendances pour trancher sur le réquisitoire du Pgr près la Cour de Cassation. La première voulait à ce que le Ministre soit d’abord entendu par la plénière avant l’ouverture d’une instruction judiciaire, la seconde ne voyait pas d’inconvénients d’autoriser le Pgr à aller au bout de sa mission. Cette dernière a pris finalement le dessus. La plénière d’hier, mercredi 20 avril, qui s’est clôturé à 21 heures, a connu la participation de deux membres du Gouvernement. Le VPM Ministre en charge de l’intérieur et sécurité était venu répondre à la question orale avec débat formulée par Nelly Muingatulela, les dernières tueries dans le Kongo central à la suite de l'intervention musclée de la police nationale congolaise, alors qu’Antoine Nzangi a adressé la question orale avec débat au VPM Ministre en charge du budget Beaudoin Mayo, sur les 14 millions 963 milles USD accordés à la Régideso et SNEL dans le cadre du programme de 100 jours.

Accusé d’avoir détourné environ 1,3 million USD quand il était membre du comité de suivi du programme de 100 jours, pour la commission PAJ, il est possible que John Ntumba soit poursuivi en justice. Le Procureur général près la Cour de cassation avait ainsi officiellement saisi l’Assemblée nationale dans le but de poursuivre le ministre. «Comme révélé ci-haut, votre commission n’a trouvé aucun inconvénient à ce que l’Assemblée plénière fasse droit au réquisitoire du Procureur général près la Cour de cassation aux fins d’accorder l’autorisation des poursuites contre Monsieur John Ntumba, Ministre de la Formation professionnelle », a noté la commission PAJ dans la conclusion de son rapport. Selon les réquisitions, il aurait perçu le 18 juillet 2019 auprès du comptable principal de la présidence 1 342 180 USD destinés au comité de suivi du programme d’urgence de Félix Tshisekedi.

A la suite des questions orales avec débat initiées par les députés Muingatulela Nelly et Antoine Nzangi adressées respectivement aux vice-premiers Ministres de l'Intérieur et du Budget, la plénière s'est étalée sur plusieurs heures pour examiner surtout sur les dernières tueries dans le Kongo Central à Songololo à la suite de l'intervention musclée de la police nationale congolaise mais aussi sur les fonds sortis en faveur de la regideso et la SNEL en 2019. Dans son intervention, le VPM de l'Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde a replacé les tristes événements survenus au Kongo Central dans leur contexte, en expliquant que la Police nationale congolaise, dans le souci de rétablir l'ordre dans plusieurs territoires dont Songololo face à des makesa (militants) armés a dû occasionner mort d'hommes (14 à Songololo) sans compter les blessés dans d'autres territoires. D’après Gilbert Kankonde, la chasse aux non originaires par les militants de Bundu dia Mayala a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Récidiviste, ce mouvement subversif de Budia Dia Mayala doit répondre de ses actes a dit Gilbert Kankonde qui a diligenté une enquête autour de tout ce qu'on déplore dans cette partie du pays.

Pour sa part, le VPM Baudouin Mayo a éclairé la lanterne des Députés sur les fonds alloués à la Régideso et à la SNEL dans le programme de 100 jours du chef de l'Etat. Dans son argumentaire, les 14 millions 963 mille dollars ont été puisés dans la rubrique investissements sur ressources propres. Même s'il n'est pas responsable de cette dépense, le VPM Baudouin Mayo est venu au parlement au nom du principe de continuité de l'Etat. Et, dans sa dernière réplique, l'auteur de la question orale adressée au VPM du Budget, Antoine Nzangi a laissé entendre que les fonds de 100 jours sont issus de détournement d'autres rubriques budgétaires vidées de leur affectation première. Il a sollicité la mise en place d'une commission pour approfondir ce dossier.

Merdi Bosengele

Statistiques

6106589
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13724
44877
123316
5748910
802056
559814
6106589

Your IP: 89.38.149.166
2020-05-27 09:32

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg