Flash

Tombera ou ne tombera pas ? Telle est la grande question que l’opinion nationale se pose par rapport à la situation difficile que traverse Jean-Marc Kabund A Kabund, 1er Vice-président du Bureau de l’Assemblée nationale et Président a.i de l’UDPS, parti présidentiel.

Prévu vendredi dernier, l’examen sur la pétition de déchéance de Kabund au niveau du bureau de la Chambre basse du parlement, initiée par Jean Jacques Mamba, élu de Lukunga, sera finalement examiné ce lundi ou mardi. La semaine prochaine sera richement intense en parlant des activités. L'audition du Vice-premier ministre et ministre de l'intérieur est fixée pour cette même semaine.

C’est depuis mercredi 13 mai 2020 que l’élu de Lukunga, Jean Jacques Mamba, avait déposé la pétition de déchéance de l’Honorable Kabund au bureau de l’Assemblée nationale. Cette pétition signée par 62 Députés nationaux, qui vise à déchoir Kabund de son poste de 1er Vice-président du Bureau de la Chambre basse du parlement devait être normalement examinée depuis vendredi 15 mai 2020. L’initiateur de cette pétition estime que son collègue Kabund n'a pas pu apporter des preuves tangibles qui soutiennent ses propos lâchés au mois d’Avril dernier, lors de son passage à la radio Top Congo Fm. Parlant des dépenses de la tenue d'un Congrès, le Président ai de l’Udps avait évalué son organisation à hauteur de 7 millions de dollars américains sans avoir présenté des documents qui attestent son argument. Cette sortie médiatique avait, selon Mamba, mis en difficulté les députés nationaux face à la population. A en croire cet ancien Porte-parole du MLC, au lieu de se comporter en véritable homme d’Etat, son collègue Kabund se comporte comme un partisan à la tête d’une Institution censée représentée valablement le peuple congolais.

Le dossier Kabund est suivi de près par l’Udps qui rappelle également que la mise à l’écart de Kabund du bureau de la Chambre basse du parlement pourrait aboutir tout droit vers la rupture de l’Accord FCC-CACH. D’autant plus que Kabund est l’un des éléments clés de cette union.

La plénière autorise la ratification de 3 accords de crédit
Qu’à cela ne tienne, la plénière animée par Mme Mabunda vendredi 15 mai a autorisé la ratification de trois projets de crédit portant sur trois domaines bien distincts. Il s'agit de l’Accord de crédit entre la RDC et le fonds africain de développement pour un montant de 39 millions de dollars pour la promotion de l'économie rurale ; l’Accord de crédit entre l'association internationale de développement et la RDC pour un montant de 75 millions de dollars dans le système de surveillance des maladies en Afrique centrale, 4ème phase. Ce financement permettra de renforcer la détection rapide des maladies, le renforcement des capacités des agents de santé, le renforcement des systèmes d'information sanitaire, etc.

Le troisième projet de crédit qui a été ratifié est l’Accord de crédit entre la RDC et l'association internationale de développement pour un montant de 23 millions de dollars en vue de la préparation stratégique et réponse du covid-19. Ce financement permettra de fournir des données sur la COVID-19 en temps utile, la recherche active des contacts, l'amélioration de la détection précoce.
D’emblée, il sied de noter que 67 députés nationaux ont pris part à la plénière de la fois dernière qui a observé une minute de silence en mémoire d'un Député national de Bulungu décédé vendredi matin ainsi que le défunt député de Kazumba qui a été inhumé samedi.

Merdi Bosengele

 

Pin It

Statistiques

8546704
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
31581
31877
129674
8196630
377746
979134
8546704

Your IP: 3.235.45.196
2020-08-12 23:50

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg