Véritable jusqu’auboutiste, le Député national Jean Jacques Mamba n’en finit pas avec le Président a.i de l'UDPS et 1erVice-président de la Chambre basse du parlement, Jean-Marc Kabund-A-Kabund.

Tenez ! Ce mercredi 13 mai 2020, ce cadre du MLC a déposé auprès du cabinet de Mme Mabunda, speaker de la Chambre basse du parlement, une pétition pour la déchéance de son collègue Kabund au niveau du bureau de l’Assemblée nationale.

L’initiateur de cette pétition estime que le 1er Vice-Président du bureau de l’Assemblée nationale n'a pas apporté des preuves soutenant ses propos à Top Congo sur les dépenses de la tenue d'un Congrès qu’il estimait à 7 millions de dollar. Cette sortie médiatique avait fait couler encre et salive dans l’opinion nationale. « Nous avions activé l'article 31 de notre Règlement d'ordre intérieur suite aux différents que nous avions eu avec l'honorable premier vice-président, nous avons pu obtenir 62 signatures et nous sommes venus déposer la pétition visant la déchéance de son poste du 1er vice-président du bureau de l'Assemblée nationale», a déclaré Jean Jacques Mamba, après qu’il ait activé l’article 31 du règlement intérieur de la Chambre basse, relative à la motion de déchéance.

A en croire l’initiateur de la pétition, cette procédure a pour objectif de modifier le comportement des autorités. « Ceux qui sont mandatés par nos populations doivent avoir un langage responsable, je pense que nous luttons pour une société meilleure dans laquelle les responsables politiques doivent s'exprimer en toute vérité et en toute responsabilité », a-t-il lâché, après avoir déposé sa pétition au cabinet de Mme Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale. En effet, cette pétition visant la déchéance de Jean Marc Kabund a collecté 62 signatures des Députés nationaux, renseigne son auteur. Pour Mamba, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale avait soutenu sans apporter des preuves que l’organisation d’un congrès coûterait 7 millions de dollars américains au trésor public, sans avoir apporté les preuves tangibles. Au mois d’avril dernier, Mamba avait obligé son collègue à rendre public le document qui reprend le budget de la convocation d’un Congrès pour la crédibilité du parlement. «Votre magistrale intervention sur TOP CONGO a jeté le pavé dans la marre en ce sens qu’il est, et je comprends l’opinion sur ce point, inadmissible en cette période, de dépenser 7 millions de dollars pour un congrès censé durer 2 heures, alors que notre pays fait face à d’énormes défis financiers dans le cadre de la lutte contre le covid-19», écrivait Jean Jacques Mamba à Kabund.

D’après l’élu du MLC, l’information lancée par l’élu du Mont-Amba avait mis en difficulté les élus du peuple dans l’opinion nationale. «Cette information a lancé un discrédit sans précèdent sur le bureau et notre Chambre. Elle nous a mis en difficulté dans l’opinion et d’une certaine manière à inhiber le débat démocratique que j’encourage du reste, sur la question soulevée dans votre intervention, en ce sens que vous avez agité à dessein une corde si sensible que vos contradicteurs parmi lesquels figurent vos collègues, ont été réduits dans l’imaginaire collectif, à la portion congrue des députés insidieusement et uniquement intéressés par le partage de 7 millions allégués dans votre propos sur TOP CONGO », avait par ailleurs précisé ce Député national du MLC, afin de pousser son collègue à apporter une lumière.

Malgré ses efforts et ses multiples sollicitations qui n’ont guère abouti, Mamba ne jure que par la déchéance de Jean-Marc Kabund. L’Assemblée plénière aura le dernier mot à ce sujet.

Merdi Bosengele

 

Statistiques

6043815
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
30130
30412
60542
5748910
739282
559814
6043815

Your IP: 46.229.168.135
2020-05-25 20:31

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg