Les Forces Politiques Alliées de l’Udps notent, avec grande satisfaction, qu'en dépit de difficultés rencontrées, Félix Antoine Tshisekedi, Président de la République, a montré toute sa disponibilité, sa ferme volonté pour l'émergence d'un véritable Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Elles ont choisi le dimanche 10 mai 2020, pour exprimer leur satisfécit devant la presse sur les résultats à mi-parcours des actions du Chef de l’Etat. Elles ont remercié le Président de la République pour l'élévation des leurs. Il s'agit du Patriarche Kitenge Yesu au rang d'Envoyé spécial du Chef de l'Etat, de l'Honorable Henriette Wamu ainsi que de Christopher Ngoy. Devant un parterre de journalistes, le Coordonnateur national des FPAU, l'Honorable Laurent Batumona, en présence de plusieurs cadres de cette plateforme, a précisé que lors de son investiture, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait défini les axes prioritaires de son quinquennat à savoir: ''La sécurité, la lutte contre la corruption, la concussion, le népotisme ainsi que le régionalisme''. Sur le plan politique, le Coordonnateur national des FPAU a rassuré que les relations entre le FCC-CACH sont au beau fixe. A une question sur l'Evêque Mukuna, Laurent Batumona a affirmé que le Représentant Légal de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa est un leader religieux, libre de s’exprimer et ses revendications n’engagent que lui.

Selon le Coordonnateur des FPAU, les mesures concernant la réforme du système judiciaire sont prises pour lutter contre les antivaleurs qui gangrènent la vie publique.
De l’examen des actions posées par le Président de la République notamment, le lancement du programme de 100 jours, le coup d’accélérateur au niveau de la diplomatie, la sécurité, l'économie, la politique ainsi que le social, les FPAU ont noté une avancée significative.

Pour les FPAU, le lancement des travaux de 100 avait pour principal objectif, le rétablissement de la confiance des Congolais en leur pays, la RDC, et aussi avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux pour faire en sorte que la RDC soit comptée parmi les nations démocratiques et prospères. Sur le plan diplomatique, les FPAU ont positivement noté que les visites effectuées par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans les pays Africains, principalement, lui ont valu l'élection au poste de Premier Vice-président de l'Union Africaine. Par ailleurs, celles effectuées à l'Occident lui a permis de scruter la nature des relations existantes entre la RDC et ses partenaires internationaux, régionaux et sous régionaux. C'est en vue, a déclaré l'Honorable Batumona, de rétablir la confiance ainsi que de redéfinir la réciprocité, gage des relations interétatiques. Comme conséquence, le Président de la République a considérablement changé la perception des partenaires vis-à-vis de la RDC et a valorisé également l'image du Chef de l'Etat congolais et du pays.

Au plan politique, il a son actif, la décrispation politique; la réconciliation nationale; la liberté d'expression, de mouvement, l’autorisation des meetings politiques et tant d'autres concernant le retour des exilés politiques dans leur pays.

Il y a lieu de rappeler sur le plan Infrastructures et Investissements, la réhabilitation des routes d'intérêt national et provincial; la construction des sauts de mouton et la reprise des activités des entreprises du portefeuille de l'Etat ainsi que les opérateurs privés. S'agissant de l'économie, il a épinglé le rétablissement de confiance avec les partenaires multinationaux notamment, la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International et l'augmentation du Budget de l'Etat à hauteur de 70%.

Abordant le chapitre du social, Laurent Batumona a souligné que le Président de la République a posé des actes importants. Il s'agit, entre autres, de la lutte contre le covid-19, réhabilitation des hôpitaux, la gratuité de l'enseignement et le paiement de nouvelles unités et les non-payés. La sécurité n'a pas été oubliée dans les efforts du Président pour le rétablissement de la Paix. Enfin, sur le plan judicaire, les FPAU ont noté les réformes et, surtout, la création de la structure anticorruption.

Répondant aux questions des journalistes sur les déclarations du Représentant Légal de l’ACK, le Coordonateur des FPAU, Laurent Batumona, appuyé par le Vice-Coordonnateur Elysée Bokumwana et l'Honorable Henriette Wamu ainsi que par d'autres cadres ont estimé que l'Evêque Pascal Mukuna est un congolais, un leader religieux qui a la liberté de s'exprimer et qu'on ne peut pas l'impliquer à qui que ce soit et ses propos ne l’engagent que lui-même. ''Il n'a ni Parti politique, ni rien de semblable'', ont-ils martelé. Par rapport à la coalition FCC-CACH, le Coordonnateur des FPAU a soutenu que les rapports sont au beau fixe. A ce sujet, les FPAU rappellent que la coalition va jusqu'au-delà de 2023.
Au cours de cette conférence, il y a lieu de signaler que les mesures de distanciation et le port des masques ont été respectés.

Au sujet de ce qui est arrivé au Sénat, l'Honorable Wamu a souligné que la sénatrice Bijou Goya était dans ses droits en tant que parlementaire d’interpeller le Bureau concernant le coût des travaux de réhabilitation des installations de la Chambre haute du Parlement. ''Le Président du sénat devrait comprendre la démarche de Goya que de se livrer à la vie privée’’, a-t-elle déclaré.
La presse a été informée également de l’arrestation des auteurs des allégations sur un coup d'Etat que préparerait l'Honorable Batumona.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

6227769
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1265
34630
244496
5748910
923236
559814
6227769

Your IP: 46.229.168.139
2020-05-31 00:38

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg