Flash

5 mai 2019-5 mai 2020, cela fait exactement une année depuis que Widal Fondation a vu le jour par la volonté d’un digne fils du pays, le jeune Sénateur Guy Loando. Altruiste, ce défenseur du peuple a créé ‘’Widal Fondation’’ dans le noble objectif de combattre la pauvreté dans les milieux des marginalisés de la société.

Cela, par l’encadrement des enfants dits de la rue, les filles-mères et tous les laissés pour compte par l’instruction, la formation aux divers métiers, et l’octroi des microcrédits aux coopératives. Une année d’existence, certes, mais aussi et surtout, une année d’actions, des réalisations et de travail, qui ont la Fondation si présente aux yeux des Congolais comme si elle a été à leur côté depuis toujours. On se rappellera sa sortie officielle, le 5 mai 2019, à la place Kage sise 16ème rue Limete, Quartier Industriel. Aujourd’hui, WIDAL FONDATION joue déjà dans la Cour des grands en termes d’actions et des réalisations ainsi que de visibilité. Guy Loando, son père-géniteur, a relevé le défi, tenu ses promesses et, enfin, gagné le pari. On ne compte plus les œuvres réalisées dans le domaine du social en faveur des couches des populations les plus défavorisées.

Après avoir œuvré dans le secteur privé comme avocat d’affaires, plus précisément dans le secteur minier où il a fait fortune comme avocat conseil, membre des conseils d’administrations de plusieurs entreprises de renommée mondiale et gestionnaire, Guy Loando a décidé d’apporter un souffle nouveau à la politique congolaise haletée et dont l’inspiration a tari.

Il s’est défait de beaucoup de ses charges, les unes plus rémunératrices que les autres, pour s’investir dans la cause de son pays et de son peuple.
La visite qu’il avait rendue à son village pour honorer la mémoire de Feu son père, l’éducateur Pierre Mboyo, paix à son âme, a créé en lui un autre déclic, à savoir : la compassion à la souffrance de ses frères, sœurs et compatriotes rongés par la misère et la pauvreté.

Facteurs qui les ont totalement dépouillés de toute dignité humaine. Depuis, il a juré : «plus jamais ça».
Le jeune Sénateur de la Tshuapa a pris la décision de lutter contre ces fléaux qui n’honorent pas l’humanité, en général, et l’homme congolais, en particulier.
L’éruption de la pandémie de Coronavirus qui ravage le monde, a fait apparaître une autre dimension de l’homme. Guy Loando se dépense sans compter, ni limite dans la lutte pour combattre les effets néfastes de la pandémie en République Démocratique du Congo.

Le bilan exhaustif de toutes ses actions ne pourra être établi que par les experts du Widal, qui accompagnent chaque jour, le jeune Sénateur de la Tshuapa dans son travail au quotidien. Car, aucun jour ne passe sans qu’il soit vu sur le terrain, faisant des dons, inaugurant un forage d’eau, sensibilisant la population sur les mesures d’hygiène et les gestes-barrières contre Covid-19, etc. Bon vent à Widal Fondation.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

9971515
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11630
27231
118142
9636796
11630
852369
9971515

Your IP: 18.207.106.142
2020-10-01 08:57

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg